Jeudi 9 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Madrid dépasse la Catalogne et devient la première économie espagnole

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 13/01/2020 à 17:40 | Mis à jour le 13/01/2020 à 17:49
Photo : Projet Madrid Nuevo Norte
madrid nuevo norte

On s’en doutait. C’est maintenant officiel. La Communauté de Madrid est devenue la 1ère économie d'Espagne et la situation en Catalogne n'est pas seule en cause. Madrid est un puissant pôle d'attraction, en particulier pour les Français qui sont les troisièmes plus gros investisseurs.


L'Institut National de Statistique (INE) vient d’annoncer dans sa dernière étude de la comptabilité régionale que le produit intérieur brut (PIB) de la Communauté de Madrid a dépassé pour la première fois en 2018 le PIB catalan, et que, par conséquent, la région de Madrid occupe désormais la première position. 

Le PIB de la Communauté de Madrid était en 2018 de 230,79 milliards d'euros, ce qui représente 19,2% du PIB national, face aux 228,68 milliards de la Catalogne, avec 19% du PIB. La différence semble minime, puisque seulement 2,11 milliards séparent les deux Communautés Autonomes. Cependant, le PIB de Madrid, région qui compte 939.000 habitants de moins, ne cesse de progresser depuis des années, alors que c’est le contraire pour la Catalogne, qui perd du poids dans l’ensemble de l’économie nationale.


En 2000, le PIB catalan dépassait celui de Madrid de 8 milliards d'euros

Ainsi, en 2000, le PIB catalan dépassait celui de Madrid de 8 milliards d'euros, et représentait 18,9% du PIB national, contre 17,7% à Madrid. Cet écart est resté plus ou moins constant pendant dix ans, jusqu’à ce que le PIB de Madrid dépasse celui de la Catalogne en 2012. Un an plus tard, cette dernière occupait à nouveau le premier poste mais à partir de 2016, coïncidant avec le début du bras de fer indépendantiste, l’impact négatif sur la croissance de la Catalogne s’est fait ressentir. Ainsi, selon les chiffres de l’INE, en 2016, la Catalogne a connu une croissance de 3,4%. En 2017, l'année du procès, la croissance était de 2,5% et, en 2018, de 2,2%. Que s’est-il passé à Madrid pendant la même période? Son économie a progressé en 2016 à un rythme de 3,6% ; en 2017, de 3,9% et en 2018 elle n'a augmenté "que" de 3,1%. Depuis 2000, le poids de Madrid sur le PIB a ainsi augmenté de 1,5 point, tandis que celui de la Catalogne n’a gagné qu'un dixième de point.

Si l’on analyse le PIB par habitant des deux territoires, on peut constater qu'il y a toujours eu une différence favorable pour Madrid, qui en 2000 dépassait la Catalogne d'environ 2.000 euros par habitant. Cependant, cet écart a fortement augmenté depuis et il atteint aujourd’hui 4.615 euros, puisque le PIB par habitant de Madrid est de 35.041 euros et celui de la Catalogne, de 30.426 euros. L'écart de revenu s'est donc creusé de 2.600 euros en vingt ans. D’après l'INE, deux autres régions dépassent aussi la Catalogne : le Pays basque, avec 33.223 euros et la Navarre, avec 31.389 euros.


Il y a eu une fuite notable d'entreprises vers d'autres communautés, en particulier Madrid

Deux constantes se répètent donc : le plus grand dynamisme de Madrid et le ralentissement de la Catalogne comme conséquence du processus d'indépendance. Interrogé par lepetitjournal.com, Manuel Giménez, conseiller de l'économie, de l'emploi et de la compétitivité de la Communauté de Madrid affirme que "la dérive indépendantiste fait passer une sérieuse facture économique à la Catalogne. Depuis le 'procés', il y a eu une fuite notable d'entreprises vers d'autres communautés, en particulier Madrid et un frein aux investissements". Ainsi, en 2019, pour la troisième année consécutive, Madrid est la principale destination de centaines d'entreprises qui ont quitté la Catalogne en quête de stabilité. Depuis fin 2017 jusqu’au premier semestre de 2019, 5.400 sociétés ont abandonné la Catalogne pour s’installer à Madrid, Valence, Aragon et les îles Baléares, principalement. Au total, Madrid a accueilli plus de 3.000 entreprises de Catalogne au cours de cette période.

Mais les entreprises qui s’installent à Madrid ne viennent pas seulement de Catalogne. En 2019 (jusqu’en novembre), sur un total de 1.870 sociétés qui se sont installées à Madrid, 417 sont catalanes, mais aussi beaucoup viennent d’Andalousie (395), Castille et Léon (170), Castille La Manche (165) et Communauté de Valence (165), selon les dernières données du Secrétariat d'État au commerce, qui dépend du ministère de l'Industrie. 


Madrid attire de plus en plus les investissements français

En outre, Madrid capte les deux tiers des investissements étrangers. "Les chiffres – assure Manuel Gimenez- montrent que Madrid reste la principale voie d'entrée des investissements étrangers en Espagne. Au troisième trimestre de l'année, nous avons concentré 73% de tous les investissements internationaux, loin des seulement 10% de la deuxième région qu'est la Catalogne". Il est par ailleurs intéressant de constater que depuis le début de l’année 2019, la France est le 3e investisseur étranger de la Communauté de Madrid, avec 1,3 milliards d’euros investis jusqu’en septembre 2019, derrière les Etas Unis (2 milliards) et le Royaume Uni (1,6 milliard). Cela fait même deux trimestres consécutifs que les Français sont les premiers, devant les Etats Unis et le Royaume Uni. "La Communauté de Madrid -explique Manuel Gimenez- attire de plus en plus les entreprises et investissements étrangers en raison de notre stabilité politique, de la sécurité juridique, de la faible fiscalité, du réseau de transport efficace et d'un environnement d'excellence qui encourage les entreprises et les investisseurs à s'installer à Madrid".
 

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet