Ludivine Pellat: "Un séminaire doit fédérer et faire rêver les collaborateurs"

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 05/05/2022 à 18:00 | Mis à jour le 05/05/2022 à 18:00
les deux jeunes femmes posent devant une bicyclette

A la faveur de son expatriation à Séville, Ludivine Pellat a fondé il y a 5 ans une agence d'évènementiel en France et en Espagne.

 

Une femme d'expatrié, entrepreneure à Séville

Tout a commencé il y a sept ans lorsque Ludivine a suivi son mari, muté à Séville. "Au départ -se souvient-elle-, j'étais inquiète par cette expatriation qui ne devait durer que 2 ans. Je me retrouvais seule à Séville, ne connaissant personne, enceinte de mon premier enfant, ne parlant pas un mot d'espagnol et sachant que ça allait être très difficile de trouver un travail dans mon domaine. La première année n’a pas été facile, je l’avoue, il fallait que je rebondisse ! Très vite j’ai rencontré des personnes incroyables et j’ai adoré cette ville."

Séville, une ville dépaysante à 2 heures de Paris

Ludivine avait déjà créé, quelques années auparavant, sa propre marque de vêtements. Elle avait donc déjà l’entreprenariat dans la peau ! "On a finalement vécu à Séville quatre ans. C’est une ville magnifique, pleine d’histoires, festive, ultra-dépaysante, pas très loin de la mer, avec toutes les infrastructures nécessaires, des hôtels magnifiques, des restaurants branchés, une ville beaucoup moins chère que la France et à seulement 2h de Paris.… Et c’est de là que m'est venue l’idée de créer mon agence événementiel afin de faire venir des entreprises françaises en séminaire à Séville".

 

des cheveux andalous
Une ambiance dépaysante à 2 heures de Paris!

 

Ludivine fonde ainsi, Lu&Sy Agency, en 2017, agence événementiel spécialisée dans l'organisation de séminaires, voyages de motivation, team building, lancement de produits, congrès, soirées, à Séville et en Andalousie.

On a commencé à organiser des séminaires pour les entreprises espagnoles mais aussi pour les entreprises françaises implantées en Espagne

En 2019, son mari est muté à Madrid et toute la famille déménage. Loin d'être une mauvaise nouvelle pour Ludivine, elle est en fait très contente car elle y voit une nouvelle opportunité pour son entreprise. "Depuis Madrid, ça sera plus facile de se rapprocher des entreprises françaises implantées en Espagne. Je vais pouvoir également développer Madrid et sa région, qui a un potentiel incroyable. C’est une ville qui se développe énormément, avec de plus en plus d’hôtels luxueux, de restaurants à la mode, de lieux atypiques, elle est très riche culturellement, et parfaitement desservie. Et c'est comme ça qu'on a commencé à organiser des séminaires pour les entreprises espagnoles mais aussi pour les entreprises françaises implantées en Espagne. Aujourd’hui, on a développé également les îles Baléares et le Portugal. Et comme je suis Savoyarde, j'organise des séminaires dans les Alpes en hiver pour le ski. Nous sommes également implantés dans le Sud Est de la France et nous allons développer la Bretagne car ma collaboratrice, Clémence, est Bretonne. Elle connait donc parfaitement la région".

L’objectif d’un séminaire est de renforcer les liens entre collaborateurs, et leur motivation pour le bien de l’entreprise

Veiller à la cohésion des équipes en leur offrant des activités récréatives

Une entreprise doit en permanence fédérer ses équipes en faisant porter ses efforts sur la qualité de sa gestion mais également de sa communication. Chaque collaborateur est un maillon unique qu’il faut savoir garder. Il faut donc veiller à la cohésion des équipes en leur offrant des activités récréatives. Un salarié bien dans sa « vie d’entreprise » devient plus productif.

 

un grupe de personnes devant des voitures 4x4

 

C’est dans ce sens que Ludivine Pellat propose des événements ludiques, originaux, dépaysants, pour que les collaborateurs apprennent à se connaître et le plus souvent à s’apprécier. La notion d’appartenance à "un même clan" est essentielle à la bonne marche de l’entreprise.

Chaque collaborateur est un maillon unique qu’il faut savoir garder. Un salarié bien dans sa "vie d’entreprise" devient plus productif.

Des collaborateurs contents seront ainsi plus motivés et le degré de productivité est directement lié à la motivation, comme le rappelle une récente étude de Cigna "360 Well-being Survey". De plus, en organisant un séminaire, l'entreprise en profite pour faire passer des messages. "Un séminaire -raconte Ludivine Pellat-, c’est en fait un mélange de 'Team building', c’est-à-dire d’activités ludiques, en équipe très souvent, et de travail. Il s’agit de réunir son équipe, de pouvoir se parler plus librement dans un lieu différent, de sortir de la routine du travail et évidemment, se donner des objectifs pour l’année, définir sa stratégie, inculquer les valeurs de l’entreprise".

 

des personnes heureuses saluent par les fenêtres d'un plais
Des employés ravis de leur expérience "Wouahhhh" lors d'une visite privée

 

Organiser des activités exclusives

Il s'agit d'un secteur très concurrentiel, mais cela n'inquiète aucunement Ludivine Pellat. Au contraire. "Nous sommes spécialisés haut-de-gamme, c’est notre valeur ajoutée -explique-t-elle-. Ça veut dire organiser des activités différentes, exclusives, que les collaborateurs ne pourraient pas faire par eux-mêmes. Notre but, c’est qu’ils pensent 'WOUAHHHOU !!!' quand ils arrivent sur l’événement. Et qu’ils repartent en se disant : 'Franchement, on a de la chance de travailler dans une entreprise qui puisse nous offrir cela'." Par exemple à Séville, elle organise des visites privées de l’Alcazar en nocturne, quelque chose d’unique, qu’on ne pourrait jamais faire seul en simple touriste.

 

groupe de personnes dans les jardins de l'Alcazar
Une visite privée de l’Alcazar en nocturne

 

Organiser en interne ou avoir recours à une agence ?

"Ce sont normalement les secrétaires de direction ou les happyness manager qui se chargent de ces événements – souligne la directrice de Lu&Sy Agency-. L’entreprise pense que l’organiser en interne lui coûtera moins cher. Sauf que, organiser un séminaire prend énormément de temps, et le temps c’est de l’argent !"

 

De plus, faire un séminaire en interne n’a rien à voir avec ce que peut faire une agence comme celle de Ludivine. "Il faut faire rêver les gens -assure-t-elle-, et pour ça, il faut que ce soit original et inoubliable. L’événementiel est un métier. Notre force est de connaître parfaitement les lieux où l’on vous emmène, d’être sur place, de parler la langue, de connaître les derniers endroits à la mode, les dernières tendances. Effectivement, vous n’avez pas besoin d’une agence pour aller dans un club de vacances, mais vous n’aurez pas le même effet  'Wahooou '!".

 

des gens sur un voilier saluent
Et pourquoi pas une régate à Cadiz

 

Sans parler de la pression pour la personne chargée de l'organisation, "Pour elle, c’est très stressant, tout doit être parfait -raconte Ludivine Pellat-, avec nous, elle est déchargée de tous les imprévus qu’il peut y avoir, de toute la logistique avant et pendant l’événement et ainsi, peut profiter pleinement du séjour au même titre que ses collaborateurs".

Aussi une question d'image

L’événement permet également de travailler sa communication. "En général, sur chaque événement on prend un photographe professionnel. Ce qui permet de pouvoir communiquer sur les réseaux sociaux, sur le site Internet pendant et après l’événement. Un futur collaborateur sera toujours plus attiré par les entreprises dynamiques, avec une véritable culture d’entreprise et qui se préoccupe du bien-être de ses salariés. C’est aussi une question d’image".

Avec le télétravail, les gens ont besoin d’organiser des événements pour se rencontrer, se retrouver

Depuis le Covid, les gens veulent se voir en présentiel

S'il y a un secteur qui a souffert pendant la pandémie, c'est bien celui de l'évènementiel. "Tout s'est arrêté du jour au lendemain -se rappelle Ludivine- ça a été très dur. J’organisais, avec trois filiales espagnoles de multinationales, un congrès de 2 jours de 80 personnes en mars 2020 à Madrid. Nous l’avons reporté trois fois. Depuis la reprise en septembre 2021, on sent que les gens ont une véritable envie de se revoir, de se réunir, de partager, de s’amuser. C’est le présentiel qui crée des émotions, des échanges, des interactions".

 

un groupe de personnes lançant el l'air leur casquette

 

Le Covid aurait-il eu un impact positif ? "Je constate -affirme Ludivine Pellat- qu'avec le télétravail, les gens ont besoin d’organiser des événements pour se rencontrer, se retrouver. J’ai par exemple eu récemment une start-up parisienne à qui j’ai organisé un séminaire à Séville. Ils sont tous en télétravail, ils sont arrivés de partout en France et beaucoup ne se connaissaient que par visio. Ils ont tous dit que c’était absolument génial de se voir enfin ! 'Et là... Je me suis rendu compte que mon collègue était beaucoup plus grand que ce que je pensais !' J’ai adoré cette réflexion qui reflète complètement le monde dans lequel on vit. Aujourd’hui, cette entreprise organise 2 séminaires par an.

 

un groupe de personnes

 

Finis les séminaires ou les congrès avec des milliers de personnes

L'ère post-Covid a également eu une autre conséquence. "Les événements vont être plus qualitatifs et en plus "petit comité" – souligne la fondatrice de Lu&Sy Agency. Ce ne sera plus comme avant, on fera moins de congrès énormes de 2.000/5 000 personnes, car finalement on s’est rendu compte qu’ils pouvaient tout à fait se faire en distanciel. Par contre, on se retrouvera régulièrement par équipes pour des activités de 50-100-200 personnes, pour mieux se connaitre ou se retrouver".

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale