Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"Il faut savoir se vendre comme une marque sur le marché du travail"

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 18/09/2019 à 18:23 | Mis à jour le 18/09/2019 à 18:31
Photo : DR
marielle de spa

Ancienne associée dans de grands cabinets de chasseurs de tête, la Madrilène Marielle de Spa constate que beaucoup de gens ne sont pas toujours conscients de leurs compétences. Il est pourtant essentiel de les identifier afin de mieux reprendre le contrôle de sa carrière, ou la redémarrer pour les femmes d’expatriés. 

 

Marielle de Spa est une belge au coeur latin. Expatriée de longue date et fille de Belges émigrés au Mexique, elle connaît bien le marché du travail à l’international. Son expérience dans la gestion de talents et le recrutement de dirigeants acquise au sein de deux cabinets mondiaux, Heidrick & Struggles et Spencer Stuart en Amérique latine, aux Etats-Unis et en Europe lui a permis de mieux cerner les besoins en matière de talent des groupes implantés à l’international ainsi que les spécificités des profils d’expatriés.

 

Les expatriés de par leur parcours, possèdent certaines compétences indispensables et très convoitées par les entreprises en essor

"Les expatriés –explique Marielle de Spa-, de par leur parcours, possèdent certaines compétences indispensables et très convoitées par les entreprises en essor". La première d’entre elles est sans aucun doute leur capacité d’adaptabilité et leur flexibilité. L’empathie mais aussi une grande intelligence émotionnelle et culturelle sont également caractéristiques de ces professionnels qui se distinguent aussi par leur capacité à gérer des équipes transnationales. "Il est intéressant de constater aussi –ajoute de Spa- que ces différentes compétences plus humaines ne peuvent en aucun cas être reproduites par un robot". Autrement dit, les personnes qui ont acquis ces compétences globales sont non seulement d’excellents candidats pour les recruteurs mais elles ne risquent pas de voir leur travail disparaître avec l’escalade de l’intelligence artificielle. Pour de Spa, il existe un lien direct entre compétences globales et avenir du travail.

Dans le contexte d’une plus grande longévité et par conséquent, de l’inadéquation des systèmes de retraite, nos modèles professionnels devront être constamment remis en question. "Notre génération et les antérieures –affirme de Spa- se sont organisées autour du cycle traditionnel études-travail-retraite. Les futurs modèles devront s’adapter à un nouvel ordre de transitions professionnelles plus fréquentes où études et travail s’alterneront à tour de rôle. Il s’agira d’un parcours 'multi-carrières' et de formations consécutives tout au long d’une vie professionnelle pour acquérir ainsi de nouvelles compétences. C’est un véritable travail de fond résultant d’une démarche personnelle et intentionnelle".

 

J’ai dû m’adapter aux périodes de transition requises par ses détachements, et donc me réinventer en tant que professionnelle. Je l’ai d’abord vécu comme un challenge, puis peu à peu comme une opportunité

Et Marielle de Spa sait de quoi elle parle. "La carrière internationale de mon mari a également déterminé la mienne. J’ai dû m’adapter aux périodes de transition requises par ses détachements, et donc me réinventer en tant que professionnelle. Je l’ai d’abord vécu comme un challenge, puis peu à peu comme une opportunité". De telles situations représentent en effet une occasion unique pour se remettre en question et apprendre à identifier les opportunités qui se présentent. "C’est ainsi –continue-t-elle- que j’ai décidé de me réinventer dans une nouveau métier qui s’adaptait mieux à notre vie nomade. Passionnée par le monde de la joaillerie et forte d’une expérience antérieure chez Cartier, j’ai suivi un programme d’études de Gemmologie au GIA. Puis, diplôme en main, j’ai démarré mon activité de conseil dans l’expertise et le brokerage de bijoux anciens". 

 

La vie est une succession de projets. Certaines accompagnatrices estiment que le bénévolat n’a aucun intérêt d’un point de vue professionnel. C’est faux, car tout cela se traduira plus tard en compétences transversales

De Spa est convaincue qu’une même personne peut faire plusieurs métiers à différentes étapes de sa vie. Ceci vaut en particulier pour les femmes d’expatriés qui doivent mettre leur carrière entre parenthèse pour suivre leur partenaire ou conjoint. "Certaines d’entre elles peuvent vivre une vraie crise identitaire d'un point de vue professionnel. Je leur conseille alors de ne pas se laisser emporter par les conventions sociales, de prendre conscience de leurs compétences et de se donner les moyens de trouver des activités pour acquérir de nouvelles compétences et pour renforcer leur CV". Parfois, il ne s’agit pas de travailler au sens strict du terme, mais d’avoir des projets. "La vie est une succession de projets. Certaines accompagnatrices estiment que le bénévolat n’a aucun intérêt d’un point de vue professionnel. C’est faux, car tout cela se traduira plus tard en compétences transversales". Il en est de même pour ceux qui s’imaginent que travailler dans le même groupe trop longtemps n’est plus "vendeur". Il faut le voir au contraire comme une multitude d’expériences très enrichissantes –explique-t-elle, tout dépend du contexte, de la nature des projets et du nombre de transitions réalisées. "Si elles sont nombreuses et variées, même au sein d’une même organisation, ces expériences transnationales et pluriculturelles leur permettront de construire un patrimoine de compétences transversales très demandées par l’avenir du travail". 

 

Les profils multiculturels ne sont pas toujours conscients de leur potentiel et des bonnes stratégies de positionnement sur le marché du travail.

Forte de ces expériences à la fois professionnelles et personnelles, Marielle décide il y a quelques années de revenir dans le monde de la gestion de talents et du leadership multiculturel pour fonder TCKapital afin de conseiller aussi bien les multinationales que les dirigeants en quête de transition professionnelle. "J’ai été chasseur de tête, je connais donc les attentes des entreprises. Que dire, comment le dire, comment présenter ses atouts et les faux pas à éviter". En amont, il s’agit de faire un diagnostic des compétences propres à chaque profil, de mettre en valeur celles qui sont transversales et qui lui permettront de réaliser au mieux leur transition de carrière et de naviguer d’un secteur à l’autre. "Je fonctionne en terme de talents –ajoute de Spa-. Les profils multiculturels ne sont pas toujours conscients de leur potentiel et des bonnes stratégies de positionnement sur le marché du travail. Il leur faut bien définir un objectif de carrière personnellement valorisant et prendre conscience de leur 'rareté'. Il s’agit d’apprendre à se vendre sur le marché, un peu comme le fait une entreprise avec sa propre marque". 


Dans le cas des entreprises, elles ne valorisent pas toujours les actifs qu’elles possèdent. "Je leur propose donc un service de conseil et des programmes adaptés à l’identification et à une meilleure gestion de ces talents. Il s’agit d’équiper leurs dirigeants et leur permettre ainsi de développer ce même type de compétences transversales telles que l’intelligence émotionnelle, culturelle ou le Personal Branding afin de mieux s’adapter aux compléxités culturelles ou de management liées aux interactions avec chacune de leur filiales à l’international –précise la fondatrice de TCKapital". Actuellement, la plupart de ses clients sont basés aux USA, au Mexique, au Canada, en Suisse et en Espagne. 
 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Entreprise

CARRIÈRE

Semaine de 4 jours: est-ce possible en Espagne?

C’est le sujet d’actualité à l’étranger où plusieurs initiatives ont été lancées. En Espagne, où le "présentisme" est profondément ancré, ce sont d’abord les mentalités qu’il faudra changer.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet