Elle crée le réseau des Français en Espagne "Serrons-nous les coudes"

Par Francis Mateo | Publié le 29/04/2020 à 19:00 | Mis à jour le 29/04/2020 à 19:05
Photo : DR
laeticia astruc

Laetitia Astruc inaugure un nouveau réseau d'entraide pour les chercheurs d'emploi et les entrepreneurs français en Espagne, en s’appuyant sur l’association "Emploi Espagne".

 

"Serrons-nous les coudes", c'est d'abord le nom d'un programme initié par l’association Emploi Espagne de Pierre-Olivier Bousquet, pour aider les entrepreneurs français à traverser la crise du Covid-19, en collaboration notamment avec Marion Suffert, du Cabinet Vasis Conseil, spécialisé dans l'accompagnement des personnes en situations professionnelles complexes. 

Laetitia Astruc a participé depuis Madrid au premier atelier virtuel de ce programme, qu'elle a souhaité transposer d’une autre forme. Ainsi est né le groupe Whatsapp "Serrons nous les coudes", et le groupe du même nom sur LinkedIn. "Ce qui différencie ce groupe, c’est qu’il va bien au-delà de la simple recherche d’emploi ou d’entreprendre, il y a une volonté de s’intéresser au mieux-être ainsi qu’au développement personnel de chacun à travers des exercices sur la connaissance de soi-même", explique Laetitia Astruc : "D’autre part, l’objectif de ce groupe est de permettre à tous les Français d’Espagne de se réaliser professionnellement en accédant à des conseils pratiques et sectoriels". 

Ayant elle-même vécu un parcours de recherche d'emploi où elle a pu expérimenter les difficultés du candidat, la jeune femme veut ainsi remettre l'humain au cœur des processus de recrutement ou de création d'entreprise.


Une initiative citoyenne, indépendante et apolitique

"Ce qui est intéressant dans les discussions que nous avons eu avant de mettre en place ces réseaux sociaux, c'est de voir à quel point la personnalité du demandeur d'emploi ou de l'entrepreneur sont importantes au moment de chercher un travail ou d'entreprendre", ajoute Laetitia Astruc. 

Aujourd'hui, le groupe Whatsapp réunit treize personnes disposées à échanger, écouter et partager sur leurs expériences : "C’est une initiative citoyenne, indépendante et apolitique". La crise du Coronavirus et le confinement justifient aussi la création de ces réseaux, et l'idée ne serait peut-être même pas née sans ces conditions si particulières. "Évidemment, ma démarche correspond à ce qu'on dit aujourd'hui sur la nécessité de s'entraider après cette crise que nous sommes en train de vivre", poursuit Laetitia Astruc ; "Mais 'Serrons-nous les coudes' va plus loin encore : il s'agit d'échanger avec bienveillance et d'exprimer ses émotions pour les mettre en perspective de nos parcours professionnels, de faire comprendre en somme que notre personnalité participe des hauts et des bas de ce parcours, donc de notre avenir professionnel". 

C'est tout l'enjeu de cette "prise de conscience de la dimension humaine" que revendique Laetitia Astruc. Pour rejoindre le groupe : laetitia.astruc@gmail.com / www.linkedin.com/groups/8928363/
 

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Argo jeu 30/04/2020 - 20:27

Bonjour Laetitia, Votre projet me paraît très intéressant, surtout le côté humain. Je suis versaillais d'origine, mais établi aux Canaries depuis 1957. Votre nom de famille a attiré mon attention. Est-il indiscret de vous demander si vous avez ou avez eu de la famille à Versailles, face au square Jean Houdon? Cordiale salutation (Ce courrier est personnel et n'a donc pas besoin d'être publié)

Répondre
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale