Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2271

13e Prix de la Chambre franco-espagnole: "Affronter l'avenir avec optimisme"

Par Vincent GARNIER | Publié le 28/11/2021 à 12:55 | Mis à jour le 28/11/2021 à 21:41
Photo : DR
prix la cci franco espagnole (2)

Jeudi dans les salons de l'hôtel Melia Castilla, en face presque des locaux de La Chambre, a eu la tant espérée 13e cérémonie de remise des Prix de La Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'Industrie (CFECI), qui a regroupé un public plus nombreux que jamais.

 

L'envie de se retrouver après 18 mois de pandémie s'est cristallisée dans un événement regroupant la fine fleur de l'entrepreneuriat francophile et français d'Espagne, en présence notamment de l'Ambassadeur de France, de représentants du ministère espagnol du Commerce extérieur et de l'Industrie et de plusieurs directeurs des chambres de commerce européennes à Madrid, mais aussi, c'est devenu une habitude, du président et du directeur de la CCI française de Barcelone. La cérémonie a constitué l'occasion de remettre 4 prix, dans 4 catégories distinctes et le choix des lauréats a illustré la capacité de La Chambre à mobiliser au plus haut niveau, mais aussi sa capacité à détecter les tendances qui font l'air du temps, ainsi que les acteurs illustrant au mieux les valeurs d'une institution chargée de promouvoir les échanges entre nos deux pays.

 

Plus de 250 personnes présentes aux Prix de La Chambre

127 ans : un anniversaire moins symbolique que celui célébré à l'occasion de la dernière remise de Prix, qui coïncidait avec les 125 ans de La Chambre, mais qui restera gravé dans les esprits comme celui des Prix "post-COVID", après l'annulation de la cérémonie l'an dernier. Un anniversaire chargé d'émotion, festif et grave à la fois, au cours duquel les participants auront gardé à l'esprit les sacrifices réalisés et qui ont rendu possible l'événement, et avec en ligne de mire un horizon que tous espèrent plus dégagé. Plus de 250 personnes ont répondu présentes à l'appel de La Chambre, qui a sans conteste réussi en la matière un certain pari, signe que si les dirigeants d'entreprise se préparent à une reprise qui s'effectuera dans un nouveau paradigme, ils n'en gardent pas moins pour les accompagner sur le chemin certains référents historiques, comme la CFECI. La 13e édition des Prix de La Chambre aura enfin aussi été la première à se dérouler sous le mandat de Sara Bieger, "nouvelle Présidente" élue en 2020, qui s'est prêtée à un exercice emblématique s'il en est, et grandement attendu de la part des membres et des adhérents : l'allocution de la Présidente a permis non seulement d'incarner ses fonctions, mais aussi de marquer le cap donné à la CFECI, dans un contexte on le sait complexe.

prix chambre franco espagnole
Sara Bieger, Présidente de La Chambre / DR


S'adapter ou mourir

"Notre mission est d'appuyer les entreprises, connecter les personnes et impulser des alliances qui génèrent des opportunités d'affaires", a rappelé Sara Bieger, qui a évoqué la nécessité de s'approprier une devise qui pendant de longs mois a illustré à bien des égards la réalité des entreprises de France et d'Espagne : "s'adapter ou mourir". C'est certainement le point le plus marquant du mandat de celle qui occupait jusque là le rôle de Vice-présidente d'une institution qui, début 2020, était encore principalement centrée sur la préparation de ses membres à la transition numérique : la nécessité, de façon réactive et résiliente, de se réinventer dans les priorités données à La Chambre, de réorganiser une structure aux ressources financières dépendantes de ses membres, et donc d'apporter rapidement des solutions concrètes et effectives à son environnement naturel. La liste des initiatives menées depuis lors par l'organisation a ici à plusieurs reprises été évoquée. Pour sa part, Sara Bieger n'a de cesse de le répéter : les 8 commissions, formées autour de "300 experts issus de 90 entreprises" sur des thématiques structurantes de l'économie actuelle, jouent un rôle essentiel dans l'action de La Chambre. Mobilité, Logistique et Transports, Retail, Boissons et Alimentation, Data et Révolution Digitale, Energie et Climat, Lifestyle et enfin Ressources humaines, viennent accompagner la commission dédiée à la Durabilité, dont la thématique a en partie marqué les Prix de cette année.

"Il est désormais temps d'affronter l'avenir avec optimisme", a déclaré Sara Bieger, qui a enfin signalé une initiative récente mise en place en collaboration avec le Lycée français de Madrid et la Fondation Junior Achievement, visant à impliquer d'avantage les élèves de l'établissement à l'esprit d'entreprise, avec notamment des tutorats proposés par des membres de La Chambre, aux jeunes entrepreneurs en graine venus leur présenter leur projet. 


Un moment d'opportunités

prix chambre franco espagnole
Jean Michel Casa, Ambassadeur de France en Espagne / DR

Au cours de son discours, Jean Michel Casa, Ambassadeur de France en Espagne, s'est déclaré "très heureux de pouvoir participer à ce dîner de gala (...) pour honorer l’activité et l’engagement des principales entreprises françaises et espagnoles dans ce contexte marqué par des multiples défis à relever". L'Ambassadeur n'a pas manqué de rappeler le rôle joué par les plus de 2.400 filiales françaises installées dans le pays, embauchant près de 330.000 travailleurs, et accumulant un volume d'affaires annuel supérieur à 85 milliards d'euros. "La Chambre a derrière elle une très longue histoire de mise en relation, de contacts, d'organisation d'événements, de réunions et d'accompagnement : cette étape de récupération constitue un nouveau chapitre pour contribuer à renforcer les liens économiques entre nos deux pays", a-t-il estimé. "L'économie espagnole se porte mieux et je suis convaincu que la tendance va continuer", a appuyé Jean Michel Casa. Et de conclure : "L'arrivée des fonds européens permet progressivement de faire en sorte que la récupération se concrètise dans l'économie réelle. Il s'agit d'un moment d'opportunités pour prendre part à la transformation de nos économies, notamment dans le domaine de la transition écologique et digitale".

 

Prix 2021 de la Chambre Franco Espagnole

Catégorie "RSE et Durabilité"

prix chambre franco espagnole
Javier Bardají (A3M) et Olga Sánchez (Fondation AXA), reçoivent le Prix des mains de Alonso Fernandez Terrón (NTT Data) / DR

Quatre Prix ont donc été remis par La Chambre, qui profite de l'occasion pour rattraper le temps perdu et pour mettre à l'honneur autant d'entreprises lauréates et de sponsors. À tout seigneur tout honneur, c'est NTT Data (ex Everis), qui cette année donnait son nom à la cérémonie (Les Prix 2021 de la Chambre Franco Espagnole "by NTT DATA"), qui a remis la première récompense. Et pas à n'importe qui, puisque c'est conjointement le groupe de communication AtresMedia et la Fondation AXA, de l'assureur français du même nom, qui ont été récompensés dans la catégorie "RSE et Durabilité", pour la campagne menée ensemble "Objectif 2% du PIB pour l'investissement en Science". L'initiative, qui a réuni presque 1 million de signatures de soutien, va au-delà des couleurs politiques, ont rappelé Javier Bardají et Olga Sánchez, respectivement DG d'Atresmedia et Présidente de la Fondation AXA et a pour objectif de générer un véritable changement dans le pays. "Il n'y a pas de futur sans science", ont-ils insisté, un message particulièrement d'actualité, après le succès de la campagne de vaccination en Espagne.

Catégorie "Succès français en Espagne"

prix chambre franco espagnole
Jesús Sainz, Vice-président du Parc Puy du Fou Espagne, reçoit le Prix des mains de Jean-François Fallacher (Orange) et Juan Alfonso Ruiz Molina (Junta Castille-la-Manche)

Le second Prix remis par la CFECI s'inscrit aussi dans l'air du temps : c'est le Parc Puy du Fou de Tolède qui a été distingué dans la catégorie "Succès français en Espagne". Et quel succès ! Jean-François Fallacher, CEO d'Orange Espagne, et Juan Alfonso Ruiz Molina, Conseiller auprès de la Junta de Castille-la-Manche, chargés de remettre le Prix à Jesús Sainz, Vice-président du Puy du Fou Espagne, ont tenu à rappeler l'engagement du Parc dans le tissu social tolédan, le contexte difficile pendant lequel l'initiative a été lancée, les emplois générés (600 directs, 1.500 indirects) et les perspectives de développement. De fait l'implantation du Puy du Fou à Tolède, la première hors de France, est l'histoire d'un succès commercial, avec 600.000 visiteurs enregistrés en 2021 et près de 750.000 attendus l'an prochain, certes. Mais c'est aussi le succès d'une initiative qui a véritablement séduit les Espagnols, "qui ressortent fiers du spectacle", après avoir assisté à une page de leur Histoire et s'être réapproprié partie de leur passé. Sans oublier la fierté des Français d'Espagne quand on évoque le développement du parc dans le pays !

Catégorie "Collaboration franco-espagnole"

prix chambre franco espagnole
Vicente Marrero Dominguez, Président de FEMEPA, et Juan Carlos Betancor, Secrétaire général, reçoivent le Prix des mains de Bertrand Fontanges (TotalEnergies) et de la Vice-Présidente de La Chambre Eva Ivars (Alain Afflelou) / DR

Troisième Prix, troisième histoire d'un succès et d'une belle aventure, dans lesquels l'actualité, dans sa dimension la plus dramatique, joue encore un rôle prépondérant : c'est la fédération FEMEPA (Federación de la PYME del Sector del Metal de Las Palmas) qui a reçu la distinction remise par La Chambre dans la catégorie "Collaboration franco-espagnole", pour les accords à caractère institutionnels et privés établis entre l'île canarienne et une série d'entités bretonnes, dans le domaine de l'industrie nautique et sportive. Vicente Marrero Dominguez, le Président de FEMEPA, n'aura pas été retenu par la fermeture de l'aéroport de Las Palmas causée par l'irruption du volcan : il a donc pu venir recevoir un Prix qui s'inscrit dans une dynamique qui transcende les frontières et qui illustre le potentiel européen à l'heure de construire des alliances industrielles. "Un projet de collaboration publique et privée, avec une touche internationale, ancré dans l'économie bleue", a résumé le Président de FEMEPA. "Il y a aux Canaries énormément de potentiel", a-t-il défendu, "et l'industrie nautique offre des possibilités de croissance exceptionnelles".

Catégorie "Coup de cœur"

prix chambre franco espagnole
Sixtine Tripier-Rolin et Maite Sutto reçoivent le Prix des mains des Vice-présidents de La Chambre Nicolas Loupy et Olivier Bernon / DR

La soirée n'aurait pas été la même sans la 4e catégorie dans laquelle se sont inscrits ces Prix, celle du "Coup de cœur" promu par La Chambre et qui a mis à l'honneur le restaurant madrilène Dans le Noir ? Dans un secteur fortement impacté par la crise du COVID, cette initiative fonctionne avec un pourcentage élevé de travailleurs handicapés parmi son personnel, notamment mal-entendants et mal-voyants. Maite Sutto, Directrice Espagne, et Sixtine Tripier-Rolin, directrice de la Communication, ont insisté sur le fait que le restaurant présent dans plusieurs villes dans le monde, telles que Paris, Londres, Madrid, ou Saint-Pétersbourg, constitue avant tout un outil de valorisation des capacités de ses employés, où les bénéfices de l'inclusion et de la diversité sont particulièrement mis en évidence.

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Varsovie
POLITIQUE

Pologne, la rentrée politique chaotique décryptée par Nicolas Maslowski, politologue

Affaire Pegasus, Nowy Ład, autoritarisme, révolution conservatrice, Union européenne, état de droit : états des lieux avec Nicolas Maslowski, politologue, sociologue et directeur du CCFEF à Varsovie

Sur le même sujet