Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2283

Les mausolées : grandeur et mémoires à Rome

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 20/09/2021 à 07:00 | Mis à jour le 20/09/2021 à 07:00
Intérieur d'un mausolée à Rome

Les mausolées de l’époque impériale ne sont pas de simples tombes, mais de grands monuments érigés dans le but de rappeler et de préserver la mémoire des personnes qui y sont enterrées, tout en essayant d'impressionner les visiteurs de cette imposante construction.

 

Érigé près de la catacombe de Sainte Agnès, une martyre à laquelle Constance était très attachée, le mausolée de Sainte Constance sur la Via Nomentana a été agrandi par la basilique constantinienne, construite au IVe siècle, dont seuls les grands murs d'enceinte sont visibles aujourd'hui. Cette basilique était en fait un cimetière couvert, entouré d'autres tombes, comme le mausolée de Sainte Constance, la princesse fille de Constantin, dont la construction s'est terminée en 345 après J.-C., et n'était certainement pas utilisée comme une basilique, par rapport aux attentes du culte chrétien : une importante manœuvre sociopolitique du christianisme consistait à se différencier du paganisme, mais aussi à essayer d'absorber ses rites et ses coutumes. La basilique romaine était un bâtiment séculier et public, tandis que les rites religieux païens étaient pratiqués dans des temples situés dans des espaces ouverts. La basilique est donc devenue le bâtiment idéal pour rassembler les nouveaux rites chrétiens dans un environnement intérieur.

 

La liberté religieuse instaurée par Constantin

Au IVe siècle après J.-C., l'empereur Constantin a encouragé la liberté religieuse, a accordé aux chrétiens romains d'abord des droits, puis des privilèges, et avec lui, le christianisme est devenu la principale religion. À partir de ce moment, les basiliques ont pris une importance religieuse, et on leur a ajouté des tours et des baptistères. Constantia, ou Constantina, fille de Constantin, a décidé de se convertir au christianisme car elle a été guérie d'une maladie incurable, selon elle grâce à un miracle de Sainte Agnès. Le mausolée de Sainte Constance a été érigé juste à côté de la catacombe de l'autre sainte par dévotion, et architecturalement il est à cheval sur deux courants, le nouveau courant paléochrétien et la phase finale du courant architectural romain : il a un plan circulaire et la coupole centrale est soutenue par 24 colonnes centrales qui créent un grand jeu d'ombre et de lumière. Les plafonds ont été décorés avec la technique des mosaïques de sol, avec l'apparition d'éléments païens (aujourd'hui disparus), qui véhiculaient toutefois les nouvelles valeurs chrétiennes à travers des scènes du Nouveau et de l'Ancien Testament.

 

Comme dans de nombreux mausolées, des niches internes contenaient le sarcophage de Sainte Constance, aujourd'hui dans les Musées du Vatican, réalisé en pierre de porphyre rouge. Comme de nombreux bâtiments romains, celui-ci a été légèrement transformé sur le plan architectural et est devenu un baptistère chrétien au milieu du Moyen Âge. En effet, à cette époque, rien n'était jeté, mais de nombreux bâtiments étaient utilisés et convertis à de nouveaux usages, et restaient presque intacts au fil du temps.

 

Anna Grasso

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision