Samedi 6 mars 2021

Légendes et anecdotes de Madrid: les maisons à malice

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 12/11/2020 à 12:13 | Mis à jour le 12/11/2020 à 12:16
Photo : Maison à malice dans la Calle San Andrés, Malasaña
maison malice madrid

Madrid offre d'innombrables recoins insolites qui regorgent d’anecdotes plus ou moins chargées d’histoire. Nieves Ugalde Brochon, Guide-conférencier, en a choisi quelques-unes et nous fait découvrir un profil différent d'une métropole toujours surprenante.


C'est le meilleur exemple du style picaresque du Madrid des XVIe et XVIIe siècles. La population devait alors accueillir les fonctionnaires du roi lorsque la Cour s'installait dans leur ville. Après avoir définitivement établi la capitale à Madrid en 1561, Philippe II proclame une loi qui stipule que lorsqu’une maison à deux étages ou plus, le deuxième étage et les suivants étaient mis à la disposition de la royauté pour loger ses fonctionnaires. Il fallait également les nourrir et laver leurs vêtements.

Pour échapper à une telle servitude, certains propriétaires ont commencé à transformer leur maison de l’extérieur, de sorte qu'un seul étage pouvait être vu depuis la rue et qu'au lieu de cela, il pouvait y avoir jusqu'à quatre étages à l'arrière, cachés des passants. Les Madrilènes ont enfin été libérés de ce fardeau avec la construction de ce qui est aujourd’hui le Cuartel del Conde Duque en 1717.

Une inscription, portant les lettres VG (Visite Générale) qui numérotaient les blocs de maisons à la suite des inspections effectuées par les fonctionnaires de la Couronne (les rues n'avaient pas encore de nom) est encore visible sur quelques façades du centre historique de Madrid. Quant aux maisons à malice, il est encore possible d’en voir quelques-unes entre la rue de los Mancebos et celle de la Redondilla, rue del Conde, rue del Rollo et, mieux encore, d’en découvrir une en visitant le passionnant Musée de la maison Lope de Vega, dans le quartier de Las Letras (visites guidées sur rendez-vous).
 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Journée des droits des femmes

Who's who: ces femmes au sommet de la présence française en Espagne

Un nombre croissant de femmes occupent des postes à responsabilité, dans un certain nombre d'institutions françaises en Espagne, dans l'univers entrepreneurial, associatif, diplomatique ou scolaire.

Sur le même sujet