Vendredi 18 juin 2021

Origines et traditions des cerfs-volants en Indonésie

Par Odyl Devaux-Zeller | Publié le 04/05/2021 à 22:30 | Mis à jour le 06/05/2021 à 04:58
Un cerf volant sur une plage de Bali

Qui n'a pas vu ces drôles d'oiseaux animer le ciel d'Indonésie ? Que vous soyez à la campagne ou en ville, à Bali ou à Java, il suffit de lever les yeux pour les voir. Du plus simple au plus sophistiqué, en forme de dragon, papillon, poisson, oiseau, navire … fabriqué en tissus, en bambou, en papier ou en plastique, le cerf-volant est une tradition ancestrale d'Indonésie qui se pratique tout au long de l'année.

des enfants dans la rue de jakarta avec leur cerf volant

Des origines contre-versées

Jusqu'en 1997, ses origines étaient assurément chinoises et dataient du 4ème siècle avant J-C quand les chinois en faisaient une utilisation essentiellement militaire. Le cerf-volant servait de signal, apportait des messages, effrayait les ennemis ou évaluait les distances. En Chine, on savait même construire des cerfs-volants assez grands pour soulever un homme. Selon les textes, l'inventeur du cerf-volant serait un ingénieur du nom de Gōng shū Bān qui aurait fait voler un oiseau mécanique en bois pendant plus de 3 jours. Il pourrait s’agir d’un cerf-volant à aile en tissu et de structure en bambou.

Plusieurs légendes viennent accréditer cette thèse de l'origine chinoise. Comme celle du général Hán Xìn qui, vers le 2ème siècle avant notre ère, aurait utilisé un cerf-volant afin d'évaluer la distance séparant son armée de la forteresse qu’il assiégeait. Ayant mesuré la longueur de la corde du cerf-volant, le général aurait fait creuser un tunnel jusqu’à cette forteresse, permettant ainsi à ses troupes d’y pénétrer par surprise.

Mais en 1997, la donne change lorsqu'une peinture rupestre est découverte dans une grotte située dans le village de Liang Kabori, sur l'île de Muna en Sulawesi. La peinture montre un homme debout tenant un cerf-volant. Après plusieurs années de recherche, il semblerait que cette peinture date de la période mésolithique (9.000 à 9.500 avant J-C). Le cerf-volant viendrait donc d'Indonésie !

Un rôle stratégique pour l’observation militaire

Au 12ème siècle, le cerf-volant arrive en Occident. A partir du 18ème, il se révéla très utile dans les domaines militaires et scientifiques. Benjamin Franklin l'utilise afin de prouver la nature électrique des éclairs, inventant ainsi le paratonnerre. Alexander Wilson utilise un cerf-volant pour mesurer la température de la basse atmosphère. Les frères Wright s'en inspirent pour fabriquer le premier avion capable de voler.

Et plus tard pour la photographie aérienne, la transmission radio ou même pour la traction de bateaux.

Présent dans les rites religieux en Asie

Le cerf-volant joue un rôle important dans de nombreux rites religieux et culturels propres à chaque pays, tout particulièrement en Asie. Au Japon, la coutume veut que l'on fasse voler des banderoles de carpes (Koinobori) à la naissance d'un garçon afin de lui assurer une bonne santé et un avenir brillant.

Alors qu'en Malaisie et en Corée, le cerf-volant a la particularité de contrer les mauvais esprits. Quant aux Thaïlandais, ils pensent que les cerfs-volants peuvent repousser la pluie.

En Indonésie, le cerf-volant, qui se dit layang-layang, fait partie intégrante de la culture traditionnelle de nombreuses îles telles que Kalimantan, Bali ....

Un rôle primordial dans l'agriculture

Sur l’île de Muna, “cerf-volant” se dit kagathi. La particularité d'un kagathi est d'être intégralement constitué de végétal. Le corps est fait de feuilles de manioc, le cadre est en bambou et la ficelle en fibre de feuilles de pandanus. Le kagathi est en général fabriqué après la saison des plantations. Parfois, une sorte de boite est accrochée au cerf-volant lui assurant plus d'équilibre. Le bruit du vent dans la boite sert aussi à effrayer les sangliers sauvages, préservant ainsi les récoltes.

En 2016, lors des jeux Tafisa (The Association For International Sport for All), l'Indonésie obtient le record du monde du plus grand cerf-volant végétal aux dimensions impressionnantes de 5 m par 4,3 m.

A Tongkeina, toujours en Sulawesie, le layang layang est utilisé pour la pêche. Une ligne de pêche, terminée par un leurre, est attachée au cerf-volant. Le cerf-volant vole de lui-même et donne des à-coups constants au leurre, si bien que lorsqu'un poisson se fait prendre, le cerf-volant descend et le pêcheur n'a plus qu'à ramener sa ligne.

Les cerfs-volants de Bali, une institution !

un cerf volant dans le ciel de bali

Les cerfs-volants sont une véritable institution à Bali. Au point de vue culturel, la pratique du cerf-volant se faisait en l'honneur du dieu Rare Angon (une des manifestations de Shiva) afin de célébrer la saison agricole.

Aujourd'hui, dans les villages, petits et grands construisent ensemble les cerfs-volants. Ils sont parfois si grands qu’il faut un camion pour les déplacer et plus de 10 personnes pour les faire s'envoler. Le plus gros cerf-volant construit à Bali fait 9 m de large et possède une queue de 250 m de long.

Si vous allez à Bali entre juillet et octobre, ne manquez pas les compétitions de cerf-volants à Sanur. Chaque dimanche on peut assister sur la plage au lâcher de cerf-volants. Les compétitions se déroulent au son de gamelan, instrument de musique indonésien, et les participants sont en costume traditionnel. Un spectacle unique !

A l'origine munis d'une seule corde, les cerfs-volants peuvent avoir deux cordes afin de faire des figures aériennes.

Petit plus

un exemple de cerf volant au musee layang layang de jakarta

N'hésitez pas à aller visiter le musée du cerf-volant de Jakarta. Vous y verrez le fameux kagathi. Le musée possède des cerfs-volants venant des quatre coins de l'archipel ainsi que de nombreux pays.

Ne manquez pas les cerfs-volants miniatures chinois, ou celui à plume de Suède, ou le bateau volant, ou bien le cheval ailé, ou le poisson lion, ou ...

Vous l'aurez compris, il y en a tellement qu'on ne sait où donner de la tête !!!

Adresse : Museum layang-layang, 38 Jalan Haji Kamang- Pondok Labu - Jakarta sud

Crédits photos: Odyl DZ

 

Nous vous recommandons
odyl Devaux Zeller

Odyl Devaux-Zeller

Après avoir vécu aux Philippines au Vietnam et désormais en Indonésie, je prends plaisir à découvrir ce pays aux milles facettes et à partager mes découvertes avec les lecteurs du Lepetitjournal.com Jakarta
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Maxou ven 07/05/2021 - 12:48

Moi aussi j'adore les regarder ,cela m'hypnose,me repose,j'ai eu la chance d'en profiter pendant plusieurs années 🙏

Répondre

Que faire à Jakarta ?

COVID-19

Indonésie : Quarantaine à Jakarta, comment cela se passe-t-il ?

Depuis le 1er janvier, l'Indonésie a fermé ses frontières à tous les étrangers sauf les détenteurs de visas ITAS, ITAP et diplomatiques. Une quarantaine de 6 jours est obligatoire. Tous les détails.