Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PATRICK KELLY (HYPNOPRATICIEN)-La méthode du Ritmo (publi-info)

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 10/06/2014 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 07:56

Après avoir présenté les méthodes de l'hypnose, Patrick Kelly, hypnothérapeute installé entre la France et Berlin, explique dans ce nouvel article celle du RITMO (Retraitement des Images Traumatique par Mouvement Oculaire) mis au point par une française (Lili Ruggieri) au début des année 2000 est un dérivé de l'EMDR (terme réservé au corps médical). Patrick Kelly sera présent à Berlin du 16 au 22 juin pour des séances d'hypnose que vous pouvez réserver sur son site.

Le RITMO est une combinaison d'hypnose (voir article précédent) et d'EMDR et, est utilisé en tant qu' outil de thérapie brève. Dans la majorité des cas, une seule séance s'avère être suffisante mais en fonction de certaines situations, il faudra compter une à deux séances.

Pour faire simple, cette méthode agit sur notre cerveau afin de relancer le processus de traitement de l'information liée au traumatisme pour en modifier la perception, l'intégrer et le dépasser pour le voir de façon neutre sans émotion douloureuse négative. Cette méthode utilise les sens kinesthésique, auditif et visuel sur tout événement traumatique de la vie d'une personne. On considère qu'un événement est traumatique quand lorsqu'une personne se remémore un moment précis de sa vie, elle atteint un seuil d'émotion maximum allant d' une échelle de 1 à 10 voire beaucoup plus (10 étant l'insupportable, 1 la personne peut voir l'événement de manière paisible et neutre).
Cette méthode sert à accompagner des situations comme les deuils de personnes ou de situations, des douleurs identitaires, des pertes de repères profonds liés à un trauma non évident au départ de séance ...

Mise en situation
Afin de bien définir le fonctionnement du RITMO, prenons un exemple concret, celui du décès d'un être cher de Claudia. En début de séance, après un questionnement précis, l'hypnothérapeute va expliquer à Claudia que l'événement en lui-même ne changera jamais. Le décès est là et restera toujours là. Par contre une chose peut être modifiée : le point de vue qu'elle en a en voyant/revivant l'événement.

L'hypnothérapeute va alors lui demander d'évaluer son émotion sur une échelle de 0 à10. Cela est le « repère». L'hypnothérapeute va ensuite explique à Claudia qu'elle va devoir « affronter/revivre » cette émotion pour la dernière fois et qu'elle sera accompagnée par l'hypnothérapeute. Elle va pouvoir pendant cette phase laisser sortir en toute sécurité et simplicité ce dont elle a à se libérer.

Commence alors le c?ur de la séance du RITMO. L'hypnothérapeute - alors que Claudia pense , revit le décès de son être cher et est dans l'émotion presque à son maximum - commence à créer un contact par alternance sur les genoux de Claudia, puis va ensuite, par un rythme particulier, claquer des doigts de chaque côté de Claudia qui continue a se concentrer sur ce décès. Puis, sans bouger la tête Claudia suit le doigt de l'hypnothérapeute de droite à gauche haut en bas à différents rythmes. Enfin Claudia prend une grande inspiration puis expire.

L'hypnothérapeute va poser alors la question de départ (évaluer l'émotion de 0 à10). Dès la première séance après quelques rondes comme indiquée ci-dessus, le décès (trauma de Claudia) passe à 1. Cet outil est très puissant car définitif et pérenne dans le temps.

Savoir plus :

Patrick KELLY à Berlin du 16 au 22 juin 2014 inclus (U-NollendorfPlatz/Wittenbergplatz) plus d'infos sur http://www.hypnopraticenberlin.eu et prendre RDV au 030 8939 8899.
En outre , un programme spécifique pour la perte de poids est consultable sur http://www.bodypeaceconcept.eu

A relire :

http://www.lepetitjournal.com/berlin/pratique/171441-patrick-kelly-hypnopraticien-et-passionne-des-autres

http://www.lepetitjournal.com/berlin/pratique/185075-patrick-kelly-qu-est-ce-que-l-hypnose-publi-info

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet