Samedi 26 septembre 2020
Barcelone
Barcelone

Qui est... Enrique Vila-Matas ?

Par Alexandra Pichard | Publié le 30/07/2020 à 13:00 | Mis à jour le 30/07/2020 à 13:00
Photo : CC BY 3.0 AKristina https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Enrique_Vila-Matas.jpg
enrique vila matas

Né à Barcelone en 1948, Enrique Vila-Matas commence à écrire en collaborant avec la revue "Fotogramas", où il réalise des fausses interviews qui annoncent son écriture entre réalité et fiction. En 1974, alors que la ville catalane connaît les derniers moments du franquisme, il décide de partir à Paris, où l’écrivaine Marguerite Duras lui loue une chambre dans les combles de son appartement. Cette époque parisienne inspirera plus tard son roman d’apprentissage "Paris no se acaba nunca" (Paris ne finit jamais). Il profite de cette coupure pour écrire son premier roman, "La asesina ilustrada" qui marque le début d’une longue série. 


De retour à Barcelone, il participe au courant culturel et social de la "gauche divine", et publie en 1985 son premier véritable succès, "Historia abreviada de la literatura portátil", qui lui vaut une reconnaissance internationale, notamment dans les pays latino-américains. Il y évoque une société secrète fondée dans les années 1920, à laquelle aurait adhéré Federico Garcia Lorca, Jorge Luis Borges ou encore Blaise Cendrars et Marcel Duchamp, dans le but de promouvoir dans la littérature une "conspiration shandy", qui désigne un style littéraire. On retrouve dans ce livre un des grands axes de l’écriture métalittéraire de Vila-Matas, qui apparaît comme une "littérature sur la littérature". Son oeuvre, traduite en 27 langues, se caractérise également par son ironie profondément inspirée de Kafka. 


Mais c’est seulement en 2003 que son livre "El mal de Montano" signe sa consécration et en fait un référent de la littérature espagnole, car il reçoit en Espagne le prix "Nacional de Literatura", en France le prix Médicis étranger et en Italie le prix "Internazionale Ennio Flaiano". Un roman qui traite de la maladie de la littérature dont souffrent un père et un fils, et sûrement Vila-Matas lui-même. Pourtant, ironiquement, pour lui, "écrire c’est corriger la vie, c’est la seule chose qui nous protège des blessures et des coups de la vie". 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

Jean Bastianelli, nouveau proviseur du Lycée français de Barcelone

Normalien et agrégé d'allemand, Jean Bastianelli a quitté son poste de proviseur du lycée Louis-le-Grand pour assumer la charge identique à partir de cette année au Lycée Français de Barcelone.

Vivre à Barcelone

VIE PRATIQUE

Le permis de conduire français à Barcelone

Tout citoyen de l’Union européenne circulant et résidant en Espagne depuis au moins deux ans doit renouveler son permis de conduire s’il est titulaire d’un permis français à durée indéterminée.

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien

Sur le même sujet