Dimanche 29 mars 2020
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les traditions catalanes des fêtes de fin d'année

Par Perrine Laffon | Publié le 17/12/2019 à 14:35 | Mis à jour le 17/12/2019 à 14:39
Photo : CC BY-SA 2.0 adriagarcia https://www.flickr.com/photos/adriagarcia/2471793650
caganer

La Catalogne est une région qui entretient sa propre culture et ses propres traditions. Pour Noël également, les Catalans suivent des coutumes spécifiques. Voici un petit guide des spécialités catalanes les plus surprenantes pour les fêtes de fin d'année. 

 

Avant de démarrer notre présentation des coutumes catalanes de fin d'année, il convient de préciser que les Catalans, qui mettent un point d'honneur à célébrer comme il se doit les fêtes familiales, ont la particularité de bénéficier d'un jour de célébration en plus. En effet, la Catalogne est la seule région d'Espagne à bénéficier de deux jours fériés consécutifs à Noël, grâce à la célébration de San Esteban (Sant Esteve) le 26 décembre. L'occasion de se remettre à table pour manger les traditionnels cannellonis du jour de Sant Esteve. 

 
Le Tió de Nadal

Le Tió de Nadal, ou Cagatió, est un petit personnage incontournable à Noël dans les foyers avec enfants en Catalogne. Le tió est une petite bûche en bois, personnifiée avec des bras, un visage dessiné avec un grand sourire, et coiffée d'une barretina, le traditionnel béret rouge catalan. La coutume veut que le tió soit installé à la maison,  la moitié de son corps recouvert d'une couverture. À partir du 8 décembre, jour de l'Immaculée conception, les enfants doivent "nourrir" le tió en lui offrant des restes de nourriture. La veille de Noël, les enfants chantent une très célèbre comptine au Tió, dans laquelle ils lui demandent littéralement de "chier du touron" (il s'agit bien de la traduction exacte de l'expression employée, les Catalans n'utilisant pas le mot "déféquer") sinon le malheureux recevra de violents coup de bâtons. En effet, le "pipi-prout-caca" est une grande tendance catalane auprès des enfants, qui ont des chansons sur-mesure et sans censure sur le sujet.


Le Caganer

Découvrez une autre tradition catalane à la tendance un peu scatophile : le Caganer. Il s'agit probablement de l'élément le plus typique du Noël catalan. La crèche a une place de choix dans les foyers espagnols à Noël, et chaque année les habitants trainent sur les marchés de Noël pour trouver la pièce manquante pour agrandir leur village. En Catalogne, la tradition veut que l'on rajoute un "caganer" à côté des autres santons. Il s'agit d'un personnage en terre cuite, traditionnellement un paysan catalan avec sa chemise blanche, son béret et sa pipe à la bouche, dans la position la plus intime en train de faire ses besoins. Précisons que la "crotte" doit bien être représentée aux pieds du personnage pour apporter prospérité au foyer dans lequel il est installé. Ce petit santon est devenu célèbre, et les créateurs proposent aujourd'hui à côté du caganer traditionnel des déclinaisons inspirées de célébrités politiques, artistiques ou sportives. 


Els Pastorets

Les pièces de théâtre dites de Els Pastorets sont une tradition de Noël catalane qui s'est maintenue depuis l'époque médiévale. Les Catalans croyants vont voir chaque année avant Noël une représentation de cette œuvre qui retrace la naissance de l'enfant Jésus et la victoire du bien sur le mal, le tout sur un petit ton comique. Autrefois interprétées dans les églises à Noël, les pièces des Pastorets ont été repoussées il y a des années vers les théâtres afin d'éviter les danses et autres profusions de joie dans les temples chrétiens. Divers théâtres et centres civiques de Barcelone proposent une interprétation de Els pastorets , à voir en famille. 


L’Home dels Nassos

Le 31 décembre, il est coutume en Catalogne de voir apparaître l’Home dels Nassos, comprenez l'homme aux nombreux nez, un personnage issu du folklore traditionnel catalan qui aurait un nez par jour de l'année. Autrefois, les enfants devaient "retrouver" tous les nez perdus par l'homme durant l'année pour obtenir des friandises. Aujourd'hui, il apparaît en place publique uniquement le 31 décembre, coiffé de son énorme tête et de son très grand nez, pour annoncer la fin de l'année auprès des populations. Le personnage est devenu l'emblème d'une course à pied populaire, la "Carrera de las Narices", un parcours de 10 kilomètres dans la ville organisé l'après midi du 31 décembre, pour dire adieu à l'année en cours. Pour participer, vous pouvez vous inscrire jusqu'au 22 décembre sur le site de la mairie.


Le défilé des Rois Mages

Pour clôturer le calendrier des fêtes locales organisées en fin d'année, nous vous présentons le défilé des Rois Mages, appelé la Cabalgata de Reyes. Cet événement, qui n'est pas spécifique à la Catalogne puisqu'il se tient dans toutes les villes d'Espagne, est néanmoins inconnu en France. En effet, les petits Espagnols sont traditionnellement gâtés à Noël par les Rois Mages qui viennent d'Orient les bras chargés de cadeaux, en non pas par le Papa Noël occidental. La tradition veut que le soir du 5 janvier, veille du jour des Rois Maes, les Rois défilent sur des chars accompagnés de leurs postiers et autres personnages magiques, dans une parade féérique et musicale, un spectacle à observer en famille en attendant la distribution des cadeaux durant la nuit. 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu
TRIBUNE

Demain sera une époque formidable

Depuis des années, de nombreux entrepreneurs adaptent, voire métamorphosent l’économie traditionnelle en associant aux objectifs purement financiers des buts socio-environnementaux. 

Sur le même sujet