Connaissez-vous les alcools régionaux incontournables en Pologne ?

Par Emma Monbrun | Publié le 22/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 22/08/2022 à 00:00
Photo : Bénédicte Mezeix - lpj.varsovie
COUV ALCOOLS POLONAIS Bénédicte Mezeix

Quand vous pensez Pologne, la vodka et la bière sont probablement les premières choses qui vous viennent à l'esprit. Mais saviez-vous que la Pologne regorge de trésors cachés dans ses régions. Voici notre sélection exclusive, de 8 breuvages à consommer avec modération... Na zdrowie !

 

1 - Les liqueurs de fruits, les nalewki, la douceur de la tradition 

C'est le roi Henri III de France qui a apporté la première recette en Pologne. Chaque maison noble et bourgeoise produisait ses liqueurs et les recettes se transmettaient de génération en génération. Les meilleures liqueurs de fruits sont celles élaborées selon les méthodes traditionnelles.

Deptucha

La tradition de la nalewka au lait de chèvre remonte au moins au 18e siècle. Les fruits comme le coing ou le citron, après avoir libéré leur jus, sont recouverts d'alcool fort et de lait de chèvre. Désormais, l'alcool deptucha (du verbe deptać, “piétiner”, car le fruit n'est pas coupé, mais écrasé) est devenu un produit régional certifié.

La Miodula

C'est une nalewka parfumée au miel, produite dans les régions méridionales de Cieszyn Silesia et Żywiecczyzna. La recette de base est simple: un verre de miel, un verre d'eau et un verre d'alcool sont mélangés et laissés à mûrir. C'est probablement la nalewka la plus simple à faire maison, la seule chose à faire étant de la secouer de temps en temps.

 

2 - Les spiritueux, pour les amateurs de sensations fortes

La Śliwowica

La Śliwowica est une boisson distillée à base de prunes à 70% ! La plus connue de Pologne est fabriquée dans le Sud près de Łącko. Bien qu’elle soit plus populaire dans les Balkans qu'en Pologne, la Śliwowica de Łącko est considérée comme faisant partie du patrimoine national polonais. En raison de la réglementation européenne, seuls 10% des boissons Śliwowica en magasin sont authentiques.

Le Duch Puszczy

Duch Puszczy, ou “l'esprit de la forêt” est le nom d'un spiritueux montant jusqu’à 50 degrés ! Le plus traditionnel à base de seigle est produit dans la région de Podlachie depuis le 19e siècle. Zone couverte de forêts, c'était l'endroit idéal pour se cacher de la loi, interdisant sa production à l’époque.

Danziger Goldwasser, le spiritueux qui vous tapisse la gorge d'or 

Traduit de l'allemand : “l'eau d'or de Gdańsk”, cette boisson a été inventée au 16e siècle. La recette originale comprend vingt herbes et épices. Mais sa caractéristique la plus distincte est l'or : des petits flocons d'or 23 carats exactement. C'est probablement cet ingrédient luxueux qui a séduit le tsar Pierre le Grand et le roi Louis XIV par exemple.

 

3 -  Starka, le “whisky polonais”

Bien qu'il soit appelé de la sorte, techniquement, starka n'est ni un whisky, ni un bourbon, ni même une vodka. Cette boisson à base de seigle est produite en Pologne et en Lituanie depuis le 15e siècle. La tradition entend qu’après la naissance du premier fils dans une famille, starka devait être placé dans un fût en chêne jusqu'au mariage du garçon.

 

4 - Les vins polonais

Peu de gens savent que la Pologne produit du vin. On compte environ 1.000 hectares de vignobles en Pologne. Les régions viticoles sont Lubuskie, Podkarpackie et la région géographique de Małopolski Przełom Wisły. Les amateurs de vin devraient trouver leur bonheur lors du plus grand festival de vendanges appelé Święto Winobrania. La tradition viticole de Srebrna Góra, un vignoble non loin de Cracovie, remonte au 10e siècle.

 

5 - Le cidre ou jabłecznik

Désigné aujourd'hui sous le nom de cidre, il était autrefois appelé jabłecznik, du mot jabłko (pomme). La plupart des anciennes recettes datent du 19e siècle. La Pologne est un El Dorado de la production de pommes et donc de cidre. L’entreprise Jabłecznik trzebnicki fabrique du cidre glacé dans la région de la Basse Silésie. La technique est similaire à la façon dont les Canadiens font du vin glacé.

 

6 - L’hydromel : póltorak, dwójniak, trójniak et czwórniak

En Pologne, l'hydromel a une très longue tradition et sa production ne cesse de croître. Les quatre principaux types d'hydromel polonais sont le póltorak, le dwójniak, le trójniak et le czwórniak. L'un des meilleurs hydromels polonais est fabriqué dans le village de Łaziska. Il produit huit types d'hydromels écologiques.

 

7 - Piwo Kozicowe, pas tout à fait de la bière !

Piwo kozicowe est une boisson typique de la région Kurpie en Mazovie. Au 19e siècle, elle était traditionnellement servie lors des mariages. Après 1945, elle a presque complètement disparu. Elle était seulement consommée par les touristes lors de festivals folkloriques. Bien qu’appelée “bière” (piwo), cette boisson est en fait brassée sans malt.

 

8 - Sans oublier la mythique vodka, la légendaire Żubrówka

Le meilleur pour la fin : la Żubrówka est l'alcool polonais le plus connu. Distillée à Białystok, elle est vendue dans 80 pays différents. Connue sous le nom de vodka à l’herbe de bison, la Żubrówka est produite depuis le 16e siècle. Source d'inspiration pour les artistes, vous remarquerez que c'est le nom de la république fictive du film Grand Budapest Hotel de Wes Anderson.

 

Les productions d'alcool des régions polonaises se multiplient et le tourisme est de plus en plus florissant. Les amateurs d'alcools artisanaux peuvent s’orienter vers des agences de tourisme qui organisent des circuits, des petites brasseries et distilleries.

Et surtout n’oubliez pas… Na zdrowie!

 

Sur le même sujet
IMG_3948

Emma Monbrun

Étudiante puis expatriée à Wrocław, Pologne, je suis professeur FLE depuis 3 ans. Passionnée d'Histoire, des langues et des relations franco-polonaises, maintenant rédactrice pour lepetitjournal.com à Varsovie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale