Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A la découverte de la clóchina valenciana

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 13/05/2019 à 02:00 | Mis à jour le 13/05/2019 à 02:05
Photo : ©LPJV
Des clochinas valencianas à Valencia Valence Espagne

Si la moule accompagnée de ses frites, est un plat légendaire, voire identitaire en Belgique et dans le nord de la France, elle est également une spécialité très recherchée de la Région valencienne. C'est la clóchina valenciana (clóxina en valencien). Explications.

L'Espagne, 1er producteur de moules en aquaculture d'Europe

Avec 260.000 tonnes par an, l'Espagne est le premier producteur de moules en aquaculture d'Europe. Deux espèces sont ainsi cultivées dans la péninsule : les moules de Galice ou "mejillones" et les moules de Valencia, les fameuses "clóchinas". Toutes deux sont d'un calibre beaucoup plus important que celles du nord de l'Europe.

Mais qu'est-ce qui différencie les mejillones des clóchinas ? C'est tout simplement l'eau dans laquelle ces mollusques grandissent. En effet, les mejillones et les clóchinas sont toutes deux cultivées dans des "bateas", des tables d'élevage situées à proximité des ports, où elles sont immergées de novembre à avril.

Une batea où sont cultivées les moules
Une batea où sont cultivées les moules (Photo©Mário José Martins)

 

Un met rare et de qualité

L'étale d'un poissonier proposant des clochinas

 

Contrairement à l'océan atlantique, la méditerranée, légèrement plus salée et plus nutritive, permet à ces coquillages de se développer différemment et de prendre de délicieuses saveurs et une teinte plus orangée. Ainsi, la clóchina est d'une taille légèrement plus petite que sa sœur galicienne mais reste cependant plus grande que ses cousines françaises.

Autre différence importante également : le prix. Si la variété de Galice tourne aux alentours de deux euros le kilo, les clóchinas peuvent atteindre les cinq ou six euros le kilo. Comme tout ce qui est précieux, les clóchinas sont rares. Seules 300 tonnes environ sont produites annuellement et vous les trouverez exclusivement dans la région valencienne.

Une garantie : le label « Clóchina de Valencia »

Afin que la clóchina de Valencia ne soit pas victime de contrefaçon, les conchyliculteurs se sont regroupés pour former l'Agrupación de clochineros del puerto de Valencia et ont créé le label de qualité "Clóchina de Valencia". Les consommateurs sont ainsi sûrs de ne pas se tromper une fois devant l'étal de leur poissonnier.

C'est à partir du mois d'avril que vous pouvez déguster ces délicieux coquillages mais la pleine saison correspond aux mois sans « R » (mai, juin, juillet et août). D'ailleurs, le troisième week-end de mai, vous pouvez assister au Mercado Colon à la "Clóchina's Party" qui est organisée par l'Agrupación de clochineros del puerto de Valencia et qui marque le début de la saison de la moule valencienne !

 

Nous vous recommandons

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Valencia

Pendant de très nombreuses années, Valencia fut l’épicentre de la fête avec la célèbre Ruta del Bakalao. Il n’était pas rare de partir prendre un verre le jeudi soir et de rentrer quatre jours plus...

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi