Mercredi 20 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Suneung : Jour J ! Entre pression psychologique et réussite sociale

Par La Rédaction Séoul | Publié le 22/11/2017 à 15:50 | Mis à jour le 22/11/2017 à 15:50
suneung examen éducation corée du sud université test pression société

Aujourd'hui, près de 600,000 élèves sont assis dans les salles de classe pour passer l'examen national d'entrée à l'université ; le suneung. Bien qu'il était censé avoir lieu la semaine dernière, le tremblement de terre inattendu à Pohang a repoussé l'examen d'une semaine laissant de nombreux élèves frustrés, inquiets mais aussi soulagés pour certains. A l'occasion de l'examen, notre édition vous propose de revenir sur ce qu'est le suneung exactement et ce qu'il représente non seulement pour les élèves mais également pour les parents sud-coréens.

 

Examen d'entrée à l'université, le suneung est peu comparable au baccalauréat français. Contrairement à la France, le suneung se déroule en une journée pendant 8 heures. Pendant ces 8 heures les élèves travaillent sur des sujets de langues, de mathématiques, de sciences et d'histoire. 

La préparation de cet examen ne se compte pas en semaines, mais plutôt en années : dès l'école primaire les élèves coréens sont préparés à la rigueur, l'assiduité et le sérieux nécessaires à la réussite du suneung. Dès le plus jeune âge l'éducation coréenne leur enseigne l'importance de cette réussite pour leur futur. En effet, le résultat de ce test sera déterminant pour leur entrée à l'université qui est un facteur essentiel dans la hiérarchie sociale coréenne.

A cette pression académique, s'ajoute la presse sociale. Les parents en particulier se sentent extrêmement concernés par la réussite de leurs enfants et n'hésitent pas à avoir recourt à toute sorte de méthodes : prières et offrandes sont monnaie courante quand il s'agit du suneung.

 

Dans les jours qui précèdent l'examen, la Corée du Sud toute entière fait de sorte que les étudiants n'aient aucune distraction : la police veille à proposer des services de taxi pour que tous les étudiants arrivent à temps, conscients de l'importance de la journée et les citoyens essaient d'éviter d'utiliser la voiture pendant ce temps pour ne pas créer des embouteillages.

Les autorités aéroportuaires veillent aussi à éviter tout atterrissage ou décollage pendant l'épreuve de l'examen d'écoute d'anglais. A noter, jusqu'à 65 avions sont affectés par cette mesure.

Les parents, les amis et les collègues font les 100 pas devant les portes des écoles pendant la journée, espérant le meilleur pour leurs proches. 

 

L'espoir d'admission dans l'une des meilleures universités du pays: l'Université Nationale de Séoul, l'Université de Corée ou l'Université Yonsei, et le Saint Graal pour nombreux parents et étudiants. 

Une jeune coréenne de 25 ans ayant passé l'examen et actuellement à la recherche d'un emploi nous explique : 

 

La plupart des enseignants soulignent que si nous échouons au suneung, le reste de notre vie sera un échec. Ils nous font penser que si nous passons le test avec succès, l'avenir prometteur s'ensuivra automatiquement.

 


Le suneung n'est pas le seul moyen d'entrer à l'université, mais c'est le plus commun et le plus respecté. 

Bien que l'examen soit très controversé notamment à cause de l'intense pression psychologique que subissent les élèves, il reste un objectif à atteindre et un cap à franchir pour monter dans l'échelle sociale coréenne.

Nous vous recommandons

logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir