Se loger à Séoul : le guide complet

Par Damien Bouhours | Publié le 03/03/2022 à 17:03 | Mis à jour le 11/08/2022 à 12:21
Un appartement à Séoul en Corée du Sud

Si vous voulez vous expatrier à Séoul, vous savez que l’une des plus grandes difficultés sera de vous trouver un bon logement. Quel type de logement choisir ? Dans quel quartier ? Pour quel prix ? Puis-je devenir propriétaire ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans ce guide.

 

Sommaire 

Quel type de logement privilégier à Séoul ?

Louer un appartement à Séoul

Les démarches pour louer un appartement en Corée du Sud

Nos conseils pour trouver un logement à Séoul

Acheter un appartement à Séoul 

Où se loger : les quartiers de Séoul

 

 

Quel type de logement privilégier à Séoul ?

En Corée du Sud, vous trouverez différents types de logements qui vont du très abordable au plus luxueux. Il est à noter que les maisons sont très rares à Séoul où elles appartiennent à de riches familles. Attention aux faux-amis, ainsi une villa en Corée du Sud n’est pas ce qu’on entend au sens occidental du terme, il s’agit d’un petit bâtiment qui contient plusieurs one-room ou appartements. Nous vous listons les types de logement, du plus abordable au plus cher.

 

 

Le Hasukjib

Le Hasukjib est un logement chez l’habitant. Vous louez alors une chambre, composée d’un lit et d’un petit bureau. La salle de bains et la cuisine sont des pièces en commun. Les loyers sont entre 160 et 250 euros par mois, charges comprises. Vous n’avez pas besoin de caution.

 

 

Le Goshiwon

Bien connu des étudiants en Corée du Sud, les goshiwon sont des hébergements partagés, avec une cuisine et une salle de bains communes, l’équivalent de résidentes étudiantes françaises. Il faut compter environ 300 euros par mois, toutes charges comprises (et avec même de la nourriture de base à disposition). Vous n’avez pas besoin de caution. On vous conseille cet article des blogueuses belges Gaufre et Chocolat sur leur Goshiwon

 

Le One-room

Le one-room correspond à notre studio. Vous pouvez le trouver meublé ou non. Le loyer est plus élevé et il faut compter au minimum 350 euros par mois. A cela il faudra ajouter vos charges. Une caution sera également nécessaire (l’équivalent de 4 fois le prix de votre loyer)

 

L’officetel

L’officetel est la contraction des mots « office » (bureau) et « hotel ». Ce type d’appartement est plus grand qu’un one-room et correspondent à des appartements résidences. Ils sont situés dans de grands immeubles et proposent généralement un service de gardiennage voire une salle de sport. Il faut compter entre 350 et 700 euros par mois et une caution de plus d’au moins le double du loyer.

 

Les appartements

Ce qu’on appelle appartement en Corée du Sud correspond à des espaces plus grands (2-3 chambres) et généralement plus luxueux. Il faut compter au moins 2200 euros par mois en moyenne, si vous vivez dans le centre-ville. La caution est très élevée.

 

Des immeubles à Séoul

 

Louer un appartement à Séoul

La plupart des expatriés vont opter pour la location d’un appartement à Séoul. Nous vous présentons les informations essentielles pour louer un appartement dans la capitale sud-coréenne.

 

Les loyers à Séoul

Il faut compter entre 160 et 250 euros par mois (charges comprises) pour un Hasukjib. Il faut compter environ 300 euros par mois pour un goshiwon. Le loyer est plus élevé pour un one-room et il faut compter au minimum 350 euros par mois. Pour un appartement avec une chambre en ville, il faut compter environ 1000 euros, et 750 euros par mois en dehors de la ville. Il faut compter environ 900 euros pour un officetel. Pour un appartement de 3 chambres, il faut compter au moins 2200 euros par mois.

 

Le contrat de location en Corée du Sud

 

Les démarches pour louer un appartement en Corée du Sud

Il existe deux types de location en Corée du Sud : le wolse et le jeonse. Nous décryptons pour vous leur spécificité.

 

Le wolse

Le wolse se base sur un système de loyer mensuel attaché à une caution, qui sera rendue à la fin du contrat. Les contrats sont généralement de 1 ou 2 ans. Les Sud-Coréens y préfèrent souvent le ban-jeonse qui permet d’augmenter le prix de la caution pour faire baisser votre loyer. Plus votre caution est élevée, moins votre loyer est onéreux. Les Sud-Coréens font souvent des prêts pour pouvoir assumer une caution plus chère et donc avoir un loyer plus bas.

 

Le jeonse

Ce système est spécifique à la Corée du Sud. Plutôt que de payer un loyer mensuel, le locataire dépose une caution qui correspond à une somme de 50% à 80% de la valeur du bien. Cette somme est donc empruntée par les Sud-Coréens auprès de leur banque et leur est restituée à la fin du contrat renouvelable de 2 ans. Cette méthode est préférée par les propriétaires car la somme est déposée et ils peuvent percevoir des intérêts sur ce montant.

 

Il est à noter que les banques coréennes acceptent de donner des prêts spécifiques au logement pour les expatriés.

 

La ville de Séoul en Corée du Sud

 

Nos conseils pour trouver un logement à Séoul

Les expatriés en Corée du Sud ont souvent des difficultés pour trouver un logement s’ils ne parlent pas coréen. La grande majorité des applications et des sites web pour trouver des locations sont en effet en coréen. Il vous faudra également pouvoir parler la langue, connaitre les spécificités culturelles sud-coréennes ou vous faire aider pour négocier avec le propriétaire. 

 

Attention également aux arnaques possibles sur les sites d’annonces de location. Les appartements présentés ne sont alors pas conformes aux photos. Il est donc judicieux pour les expatriés d’engager un agent immobilier.

 

Les frais d'agence s’élèvent normalement à hauteur de 0,5 % du loyer annuel, mais elles facturent généralement à 3 % du loyer des deux premières années.

 

Voici différents sites intéressants également pour trouver des locations :

Acerent
Goshipages
Seoul homes
Facebook Seoul Housing

 

Séoul la nuit

 

Acheter un appartement à Séoul 

Il est possible d’acheter un appartement pour un résident international. Mais cela a un coût ! Il est donc préférable pour vous de trouver un bon emploi avant de vous décider à acheter. Séoul est l’une des villes les plus chères pour l’achat immobilier.

 

Les prix à l'achat à Séoul

Il est à noter qu’en Corée du Sud, la mesure d’un appartement se fait au mètre carré mais aussi en pyeong (1 pyeong = 3.3 m2). Le site Numbeo évalue le prix du mètre carré à plus de 20000 euros en centre-ville et plus de 10000 euros en dehors du centre-ville. Les quartiers de Gangnam et de Hannam sont certainement les plus chers de la ville.

 

La règlementation pour l’achat immobilier par les résidents internationaux en Corée du Sud

Les étrangers résidents et non-résidents en Corée du Sud peuvent acquérir un bien immobilier. Plusieurs lois régissent ce type d’achats, comme la loi sur l'acquisition de terres par des étrangers, la loi sur les transactions en devises étrangères et la loi sur la promotion des investissements étrangers. Il est important de se renseigner auprès d’un agent immobilier et d’un avocat.

La métropole de Séoul a listé sur son site les différents agents immobiliers reconnus travaillant en anglais à Séoul.

 

Les quartiers à Séoul

 

Où se loger : les quartiers de Séoul

Séoul compte plusieurs quartiers qui attirent en particulier les résidents internationaux. Nous vous présentons les principaux.

 

Seorae Village, le quartier français de Seocho à Séoul

 

Seocho-gu, le quartier français

Le quartier le plus prisé des expatriés français est certainement Seocho-gu. Situé à l’ouest du quartier de Gangnam et au sud du fleuve, Seocho-gu abrite notamment le Lycée Français de Séoul. Seorae Village à Banpo-dong est d’ailleurs considéré comme le village français.

 

Gangnam-gu à Séoul

 

Gangnam-gu, le quartier le plus cher

Gangnam-gu est certainement le quartier le plus riche de la ville, situé au sud du fleuve. Popularisé par la chanson Gangnam Style, Gangnam accueille toutes les boutiques de luxe, les rues commerçantes et les écoles internationales. Dû à sa popularité et à la proximité de tous les transports, les loyers y sont très chers.

 

Itaewon à Séoul

 

Itaewon, le quartier le plus international

Le quartier d’Itaewon est certainement le plus populaire auprès des expatriés. Ce quartier multiculturel de l’est de Yongsan-gu accueille de nombreux magasins, restaurants ou encore restaurants internationaux. Ce quartier résidentiel est également connu pour sa vie nocturne.

 

Hannam-gu à Séoul

 

Hannam-dong, le quartier des célébrités

Autre quartier international : Hannam-dong, à l’est de Yongsan-gu, au centre de Séoul. Ce quartier résidentiel est prisé des plus riches expatriés mais aussi Sud-Coréens. De nombreuses célébrités ont élu résidence dans l’une des villas luxueuses de ce quartier et notamment du côté du UN Village, The Hill et NINE ONE Apartments. Il s’agit d’un endroit pour vivre mais avec peu d’options de sorties. Il faudra vous rendre à Itaewon pour profiter de la vie culturelle et des options gastronomiques.

 

Ichon-dong et son parc

 

Ichon-dong, le quartier prisé par les Japonais et Américains

Le quartier d’Ichon-dong est situé au sud de Yongsan-gu, au centre de Séoul. Ce quartier résidentiel, assez onéreux, est prisé des expatriés japonais mais aussi américains. Vous pourrez profiter de la proximité du parc de Yongsan.

 

Seodaemun-gu à Séoul

Seodaemun-gu, le quartier préféré des jeunes expatriés

Au Nord d’Ichon-dong, Seodaemun-gu est un quartier résidentiel populaire auprès des expatriés, notamment des plus jeunes. On peut en effet y trouver de nombreuses universités et donc des options de Goshiwon et office-tel. Le quartier étant entouré de montagnes, il y est très simple d’y faire des randonnées.

 

Pyeongchang-dong

 

Pyeongchang-dong, un quartier riche et familial

Au Nord de la ville, Pyeongchang-dong est un quartier résidentiel haut de gamme. Les villas et les maisons de luxe offrent une vue panoramique sur la ville. Ce quartier paisible est aussi un paradis pour les amateurs d’art grâce à ses nombreuses galeries mais aussi ses petits cafés chics. Des sentiers de randonnée permettent un retour facile à la nature vers le parc national de Bukhansan et ses temples bouddhistes.

Avez-vous envie de vous expatrier en Corée du Sud ?
Choices
Sur le même sujet
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale