Mardi 17 septembre 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sven Mouton, un expatrié belge, révolutionne l'architecture au Brésil

Par Perrine Bernard | Publié le 30/05/2019 à 05:00 | Mis à jour le 02/06/2019 à 00:40
Sven Mouton CRU architects

Sven Mouton est un architecte Belge qui révolutionne le monde de l’architecture en remplaçant les structures d’acier par du Bambou. Ses premiers projets ont vu le jour au Brésil à travers le projet communautaire « Camburi » à Sao Paulo. Cette méthode atypique est écologique, économique et durable. Car elle permet de réduire de 30% les coûts de construction, absorbe les émissions de Co2, mais encore, la résistance du bambou est comparable à celle du fer. Aujourd’hui Sven Mouton réalise divers projets avec CRU-ARCHITECTS et poursuit un doctorat à la KULeuven Belgium, travaillant avec la PUC-Rio. Nous sommes allés à la rencontre de ce jeune prodige, récemment sélectionné au German Design Award édition 2020.

 

lepetitjournal.com de Sao Paulo : Pour quels motifs vous êtes-vous installé au Brésil en 2004 ?

Sven Mouton: En 2004, nous (mon épouse et moi-même) avons vécu deux ans au Brésil pour exécuter les deux premières années du projet communautaire de Camburi.( en savoir plus sur le projet camburi ) À cette époque, nous avons réalisé plusieurs petits projets comme un pont, une boutique, etc… Et la plus grande partie du centre communautaire. Nous étions inscrits en tant qu ' « étudiants extraordinaires » à la PUC-Rio et à la KULeuven en Belgique. Nous avons donc travaillé ensemble pour allier théorie et pratique. Chaque étape du projet a été suivie et calculée par le professeur Ghavami de la PUC-Rio. Après nous, au cours de la saison 2006-2015, plusieurs ingénieurs et architectes belges ont également travaillé sur le projet. En 2015, nous sommes retournés au Brésil, cette fois-ci avec nos enfants nés en 2008 et 2010 en Belgique et avons poursuivi le projet avec notre stage (Reintje)  dont le dernier projet était une boulangerie communautaire située à côté du centre. Maintenant, du côté de nos projets privés, je prépare un doctorat dans les mêmes universités, inscrit au département d'ingénierie et établissements humains de KULeuven Belgium, travaillant avec la PUC-Rio, je suis en quatrième et dernière année.

 

Comment avez-vous découvert le potentiel du bambou ?

J'ai fait ma thèse d'architecture sur l'architecture autochtone en Afrique du Sud, j’ y suis resté 6 mois et j’ai toujours été plus intéressé par l'utilisation de matériaux naturels en architecture en cherchant des matériaux «organiques» plutôt que par des matériaux polluants. J'ai donc découvert ,en 2002, qu'en Belgique, « Les architectes sans frontières » travaillaient dans diverses parties du monde presque toujours avec du bambou, car les régions les plus pauvres du globe sont bien souvent des régions tropicales, là où cette merveille grandit. L'idée est née de faire un projet dans une région tropicale en l’occurrence au Brésil avec ce même matériel, projet qui a vu le jour en 2004.

 

CRU ! ARCHITECTS
CRU! Architects

 

Comment votre travail est perçu par les autres architectes ?

J'espère que l’idée va se répandre, d’ailleurs les médias mondiaux parlent de cette nouvelle tendance. Je pense que nous devrions parler davantage des matériaux naturels n'appartenant pas seulement aux hippies ou aux adeptes de l'architecture organique. Ce n'est pas l'architecture préférée de 90% de la population. De plus, les familles modestes ne veulent pas y être associées non plus, ils aiment copier ce qu'utilise la «classe supérieure» principalement des blocs et du béton. Si nous pouvons montrer que ces matériaux qu'ils utilisaient dans le passé (stick-a-pike, par exemple) sont également utilisés par les riches partout dans le monde, nous pouvons changer l'image que le bambou et la terre ( en plus de travailler avec le bambou Sven Mouton étudie et développe des méthodes pour remplacer le ciment par la terre, utilisée traditionnellement par les tribus indiennes) sont pour les pauvres. Notre travail attire de plus en plus l'attention dans l'architecture brésilienne, des 600 projets d'Archdaily notre centre communautaire a remporté l'un des 15 premiers prix, et nous avons récemment été nommé pour le prix Tomi Othaky, important dans le paysage architectural du Brésil et plus récemment encore, nous sommes sélectionné au German design Award 2020.

 

CRU! Architect
CRU! Architects

 

 

Nous vous recommandons

perrine bernard

Perrine Bernard

Correspondant pour lepetitjournal.com. Rédactrice pour l'édition de Sao Paulo et interlocuteur commercial pour vos placements publicitaires.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Han mer 05/06/2019 - 16:34

En vous félicitant pour cet article sur l' architecture de Sven Mouton. Son travail mérite toute attention des architectes, ingenieurs, écologistes,etc. Son expérience en architecture et contruction avec des matériaux locaux (bambou, terre, bois, pierres,) est exemplaire; en plus il est un des meilleures experts internationaux en construction bambou. Ses réalisations temoignent en même temps d' une créativité et d' une modestie envers l' homme et la nature. Han Verschure. Professeur Emerite.

Répondre

Actualités

Bogota Appercu
ENVIRONNEMENT

En Amazonie, les FARC passent au vert

Après des décennies de conflit, les FARC , ont signé un accord avec le gouvernement colombien il y a trois ans. Depuis peu, d'anciens guérilleros ont décidé de se mobiliser afin de sauver la forêt.

Que faire à Sao Paulo ?

ÉCHAPPÉE BELLE

Escapade sur l’île de Paquetá

Située à 16km de Rio au fond de la baie de Guanabara, cette île de 16km2 est un véritable havre de paix : les voitures sont interdites, les rues ne sont pas bitumées d’où un certain calme très (...)