Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Giuseppe Conte veut faire de l’Italie « un pays meilleur »

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 09/09/2019 à 18:18 | Mis à jour le 09/09/2019 à 18:23
Photo : Giuseppe Conte a prononcé un discours d'1h30 devant les députés lundi 9 septembre, avant le vote de confiance | capture d'écran video LA7
Giuseppe conte discours

Les grands points du projet politique annoncé par Giuseppe Conte au Parlement à Rome, avant de soumettre son gouvernement de coalition au vote de confiance des députés ce 9 septembre 2019.

« Une nouvelle ère réformatrice ». C’est ce que souhaite le Premier ministre Giuseppe Conte pour l’Italie au cours de cette législature qui devrait durer jusqu’en 2023. Au cours d’un discours qui a duré 1h30, le chef du gouvernement a présenté aux députés ce lundi, « un projet politique de grande ampleur ».

Un mot d’ordre pour démarquer ce nouveau gouvernement du précédent : récupérer « sobriété et rigueur » afin de renouveler la confiance dans les institutions. Il a notamment appelé à « plus de sobriété sur les réseaux sociaux ». Une nette allusion à Matteo Salvini, chef de la Ligue et ancien vice-Premier ministre et fervent utilisateur de Twitter et Facebook.

Giuseppe Conte a repris les grandes lignes du « pacte politique et social » conclu entre le Mouvement 5 étoiles et le parti démocrate, dont l’ambition annoncée est de « faire renaître le pays sous le signe du développement, de l'innovation et de l'équité sociale ». Et pour ce faire, le Premier ministre change de ton envers Bruxelles.

•    Améliorer le pacte de stabilité de l’Union européenne
L’une des premières missions du gouvernement « jaune-rouge » est de relancer la croissance de la Péninsule avec l’élaboration d’une loi de finance qui devrait éviter l’augmentation automatique de la TVA prévue au 1er janvier 2020.
Pour ce faire, Giuseppe Conte demande un coup de pouce à Bruxelles, cela notamment avec une « amélioration du pacte de stabilité » qui doit « soutenir les investissements ». Ce dernier impose aux pays de l’UE un déficit inférieur à 3% du PIB, assorti d’un endettement sous les 60%. Or l’Italie, au bord de la récession économique, peine avec une dette qui dépasse les 132% du PIB.

•    Immigration
Giuseppe Conte appelle l’Europe à « plus de solidarité » quant à la gestion de l’immigration, avec des « initiatives concrètes ». De son côté, l’Italie entend ne plus gérer le dossier « dans l’urgence », mais « de façon structurelle », a annoncé le Premier ministre. Cela passera notamment par une révision des décrets Sécurité, élaborés par Matteo Salvini.

•    Jeunes, femmes et familles
Giuseppe Conte a promis une plus grande attention aux jeunes en facilitant leur accès au travail, en particulier au Sud du pays. Il prévoit par ailleurs une parité homme-femme au niveau des salaires. Pour les familles, il entend augmenter les places en crèche.

•    Salaire minimum et soutien aux PME
Le Premier ministre a annoncé l’introduction d’un salaire minimum, la mise en place de soutiens au PME mais aussi la réduction des cotisations sociales pour les salariés.

Le discours de Giuseppe Conte s’est poursuivi par un long débat, avant que les députés ne votent leur confiance vers 19h. Mardi soir, ce sera au Sénat de voter. Le gouvernement y dispose d’une majorité plus limitée.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles