Samedi 28 novembre 2020

Opera for Peace : soutenir la culture en temps de pandémie !

Par Femmes Leaders - avec le soutien de Ortoli Rosenstadt LLP | Publié le 20/10/2020 à 14:43 | Mis à jour le 21/10/2020 à 15:41
Photo : Julia Lagahuzère, directrice générale de Opera For Peace
opera for peace

Plus qu’une organisation à but non-lucratif, Opera for Peace est un engagement qui plaide en faveur de la paix dans le monde. Julia Lagahuzère, sa directrice générale, s’est prêtée à cœur joie au jeu des questions-réponses pour notre rédaction. Interview.

 

opera for peace
Julia Lagahuzère, fondatrice de Opera For Peace

 

 

 

Houda Belabd pour Lepetitjournal.com New York : Parlez-nous de « Femmes de Culture 2020 » dont vous êtes lauréate.

Julia Lagahuzère : «100 Femmes de Culture», est une initiative importante créée afin de distinguer des femmes leaders inspirantes ayant fait la «différence » dans le milieu de la culture. Être reconnue femme de culture 2020, année qui aura vu notre organisation Opera for Peace éclore, en essayant au maximum de soutenir une culture dévastée par la pandémie, est pour moi particulièrement symbolique et important.

 

Vous êtes une consultante artistique auprès de la Queen Sonja International Music Competition in Oslo. Parlez-nous de cette belle aventure.

J’ai été sollicitée pour renforcer les liens avec plusieurs programmes internationaux de jeunes artistes et trouver les meilleurs jeunes talents pour le concours. J'ai également été très curieuse de découvrir la Norvège; un pays merveilleux. HRH La Reine Sonja est un bel exemple de femme forte soutenant, entre autres, l'égalité des chances pour les femmes.

 

Quel a été l'impact du Bolshoi Theatre in Moscow sur votre parcours artistique ?

Ma rencontre avec mon collègue Dmitry Vdovin, du programme des jeunes artistes du Bolchoï, a eu un grand impact sur ma carrière. En effet, c'est l'un des meilleurs coachs vocaux au monde qui m'aura beaucoup appris sur la voix et également présenté des chanteurs russes exceptionnels.

 

International. C’est le cas de le dire pour votre parcours musical. Parlez-nous de vos collaborations au sein des institutions musicales basées à New York et San Francisco ou ailleurs aux Etats-Unis.

J’ai été récipiendaire d’une bourse d’études de musicologie à University of California, Berkeley, point de départ d’une réelle passion pour les États-Unis. Faisant, ainsi, suite à cette expérience, j’ai cherché d’autres opportunités et ai ensuite travaillé à l’Opéra de San Francisco ainsi qu’à New York City dans des agences artistiques. Enfin, et jusqu'à récemment, j'ai été Directrice adjointe aux castings à l'Opéra de Paris pendant cinq ans.  J'ai toujours voulu être proche des artistes !  

 

Opera for Peace est un cri, un engagement. Selon vous, à quel point pourrait-il révolutionner le monde et rapprocher les peuples ?

Cette année, alors que nos vies sont terriblement affectées par la pandémie de la Covid-19 et que les injustices sociales à travers le monde s'étendent à encore plus de communautés, le pouvoir de l'art et de la musique sur nos âmes est plus que jamais nécessaire. À Opera for Peace, nous avons à cœur de défendre une culture à la fois universelle et locale, incluant chacun au sein de sa communauté et embrassant en même temps toutes les diversités d’un monde de plus en plus connecté. Les circonstances actuelles nous conduisent cependant à repenser la place de l'opéra dans la société et à s’interroger sur la façon dont les représentations pourront reprendre. Dans ce contexte, Opera for Peace – Leading Young Voices of the World continue à s'engager pour soutenir, accompagner des artistes de tous horizons et, ainsi, leur offrir de nouvelles opportunités pour aujourd'hui et pour demain. En outre, nous sommes à l’origine d’une initiative intitulée Global Connections qui associera des collaborateurs exceptionnels à notre mission internationale.

 

Quelles leçons de vie avez-vous retenues de cette période de pandémie mondiale inattendue ?

L'équilibre est très fragile et notre long fleuve tranquille peut basculer à tout moment. Il est donc fondamental de s’entraider les uns les autres.  Même une toute petite action pour un changement positif est une action valable. 

 

Interview par Houda Belabd, journaliste pour Le Petit Journal New York

 

Pour en savoir plus sur Opera For Peace

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à New York

ALERTE INFO

La Maison-Blanche pourrait mettre fin au Travel Ban

La Maison Blanche envisage d'annuler les interdictions d'entrée pour la plupart des citoyens non américains qui se trouvaient récemment au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande et dans 26 autres pays

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.