Mercredi 11 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laetitia de Gaulle va à la rencontre de 4500 femmes de par le monde

Par Rachel Brunet | Publié le 26/04/2019 à 17:47 | Mis à jour le 30/04/2019 à 12:48
Nous les 4500

« Nous les 4500 » est le projet porté par Laetitia de Gaulle. Un an pour aller à la rencontre de 4500 femmes de par le monde et leur poser une question « qu’est-ce qu’être une femme ? ». La question pourrait paraître simple et pourtant ! 

 

Différences culturelles, différences sociales ou différences d’âge peuvent induire des réponses différentes. Être une femme dans sa famille, être une femme dans son environnement professionnel, être une femme dans l’espace urbain ou encore être une femme dans l’intimité sont autant de points que Laetitia de Gaulle tentera d’éclaircir. Pour elle, mettre en avant 4500 femmes, mais aussi hommes, c’est aboutir à 4500 vérités, 4500 points de vue, bref, 4500 visions.

Elle ne prend pas rendez-vous, elle va directement à la rencontre de femmes anonymes dans la rue. Les rues de différentes villes, de différents pays. Le périple a commencé le 8 mars dernier et s’achèvera le 8 mars 2020. Ce chiffre est symbolique mais il n’est pas le seul.

 

4500 cancers de l’ovaire diagnostiqués 

4500 n’est pas un chiffre choisi au hasard. Si l’échantillon de 4500 personnes permet de pouvoir analyser des résultats et des points de vue plus représentatifs, ce chiffre correspond aussi à une autre réalité. « Chaque année, en France, le cancer de l’ovaire est diagnostiqué à quelque 4500 femmes » précise-t-elle. C’est ce rappel qui est important aux yeux de Laetitia de Gaulle. Si son projet a pour ambition de mettre en avant différentes approches de ce qu’est être une femme, il rappelle aussi la réalité de ce cancer tristement féminin.

 

« Nous les 4500 » s’envole pour l’Amérique du Nord

Durant 3 mois, Laetitia de Gaulle vient à la rencontre des femmes et des hommes d’Amérique du Nord. D’est en ouest, du nord au sud, en avion, en voiture, elle se déplacera sur le territoire tant canadien qu’américain, à la rencontre de nouvelles femmes, à la recherche de visons différentes. Elle arrivera au Canada le 19 juin prochain et sera à New York début juillet. Le Petit Journal New York organisera une rencontre avec Laetitia et nous inviterons nos lectrices et lecteurs à venir écouter son projet, échanger avec elle mais aussi l’encourager dans son périple.

 

Écouter pour mieux se comprendre

Pour Laetitia de Gaulle « écouter et comprendre permet d’interroger, de partager, d’accepter nos différences et de s’en enrichir ». C’est en comprenant des points de vue différents que l’on peut accepter l’autre. C’est de nos différences que l’on devient riches et tolérants. Avec beaucoup d’humanité, Laetitia de Gaulle souhaite démontrer qu’il y a autant de façons d’être une femme qu’il y a de situations. Aussi, c’est en faisant se rencontrer ces situations que les femmes et les hommes pourront, à son sens, vivre libres et ensemble.

À l’issue de son année de rencontres et de recherches, Laetitia de Gaulle, qui est aussi une artiste, réalisera une fresque, mais aussi un film, des documentaires, un livre, une exposition, des articles, des conférences ainsi que des ateliers de partage.

 

Comme Laetitia le répète « c'est une aventure humaine collective, une histoire de rencontres, un témoignage sur l’importance de comprendre ce qui nous construit et nous rassemble, partout. »

 

Pour en savoir plus sur « nous les 4500 » :

https://www.nousles4500.fr

 

Laetitia de Gaulle

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Patricia Boutteville sam 27/04/2019 - 02:25

Un merveilleux projet porté et animé par une très Belle personne ...Que cette année et ces rencontres apportent joie et bonheur

Répondre

Que faire à New York ?

#WomenInCulture

La designer franco-mexicaine de Cihuah rêve de New York

La designer franco-mexicaine Vanessa Guckel qui vient de créer un ensemble à partir de biomatériaux pour sa marque, CIHUAH, sera l’invitée d’Ingrid Bruha pour sa journée portes ouvertes du 12 décembre

Vivre à New York

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Le caviar, un produit noble qui devient accessible

Le caviar n’est plus un produit intouchable, inaccessible ou consommé par une seule élite. Le Petit Journal New York a assisté à un « caviar tasting » et voici ce que nous avons appris.

Expat Mag

Berlin Appercu
SOCIÉTÉ

La grève générale française vue par la presse allemande

La grève générale du 5 décembre et les contestations du projet de réforme des retraites envisagé par le gouvernement français attise la curiosité de la presse allemande. Petit tour d'horizon.