Jeudi 26 novembre 2020

La Princesse Karina Bagration à cœur ouvert (2/3)

Par Femmes Leaders - avec le soutien de Ortoli Rosenstadt LLP | Publié le 27/10/2020 à 15:45 | Mis à jour le 27/10/2020 à 19:00
Photo : ©️ Princesse Karina Bagration
Princesse Karina Bagration

Entre deux avions, pendant deux heures, son altesse la Princesse Karina Bagration nous a parlé de ses deux cultures et des deux univers qui ont façonné sa trajectoire de vie.

La princesse Karina Bagration (PhD) est une femme au parcours époustouflant. Née à Kiev, en Ukraine, de père français "Russe blanc" et de mère polonaise, elle se décrit comme une citoyenne du monde. En d’autres termes, il s’agit d’une militante de première heure et de première ligne qui crie haro sur les injustices sociales au travers de son engagement dans plusieurs causes humanitaires. Cultivée et polyglotte, la princesse Karina est de langue maternelle russe et ukrainienne et parle couramment le français et l'anglais. Aux dernières nouvelles, elle apprend également le farsi. Sa vie est intrinsèquement liée à la Géorgie, à la France, à Monaco et aux États-Unis. Elle est la fondatrice de Carina Princess Organization, qui œuvre pour la promotion des actions sociales de tous les humains de la terre, faisant fi de leur appartenance ethnique, raciale, politique ou religieuse.

Depuis 2019, elle soutient l'Institut suisse de diplomatie culturelle dont l’optique est d’appliquer le meilleur savoir-faire de la gestion culturelle pour créer des opportunités éducatives innovantes. En 2019, après une expertise indépendante approfondie, son titre a été reconnu par S.A.R. le prince Nugzar Bagration-Gruzinsky, descendant direct du dernier roi régnant de Géorgie (royaume de Kartli et Kaheti), George XII.

La même année, elle a reçu le Prix des Nouveaux Leaders de Demain des mains de S.E. M. Didier Reynders, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères de Belgique (alimenté par le Forum de Crans Montana sous le Haut Patronage de S.A.R. le Roi Mohammed VI du Maroc et S.A.R. le Prince Anton Von und zu Liechtenstein). La princesse Karina est également ambassadrice de marque et photomodèle. Belle et couronnée de succès, elle est à la fois aimée et enviée. Sa trajectoire est tellement inhabituelle que tant de personnes se demandent si elle existe vraiment ou si elle n'est qu’un personnage de fiction. Le temps d’une interview, dont nous vous livrons aujourd’hui la deuxième partie, la “Lady D” de l’Europe de l’Est nous a ouvert son jardin secret de princesse, non sans humilité.

 

Princesse Karina Bagration

Princesse Karina Bagration ©️Orella Beauty

 

 

Houda Belabd pour Lepetitjournal.com New York : La beauté reste un concept assez complexe pour beaucoup d’orateurs. Qui mieux qu’une princesse pour le définir ?

La Princesse Karina Bagration : Lors des années 1990, lorsque j’étais plus jeune, je ne répondais pas vraiment aux critères de beauté de l'époque. Timide de caractère, il m'a fallu beaucoup de temps et de travail sur ma personne pour apprendre à m'aimer, à m’accepter et à découvrir mon proper style. J'ai été complètement fascinée par ma rencontre de Dita von Tees lors d'un événement à Hollywood l'année dernière. Cela m'a fait réaliser que je ne suis pas la seule à célébrer l'âge d'or de Hollywood et les standards de beauté de l'ère Pin - Up.  

 

Parlez-nous de tout ce qui vous lie d’une manière ou d’une autre aux arts et à tout ce qui est beau.

J'ai toujours été obnubilée par la beauté sous toutes ses formes. Celle artistique n’en fait pas exception. En effet, j’ai une longue et profonde connexion avec le cinéma et les arts visuels. Alexander Khanzhonkov, un des fondateurs du cinéma russe moderne dont l'héritage, selon certains historiens, est lié à Tristar Pictures (USA) est un cousin éloigné et l'actrice soviétique populaire Olga Kusenko est également une parente. Je suis diplômée d'une école de radio et de télévision, je participe au Festival du film "Child of the Universe" et je soutiens le projet de talent cinématographique Reel Focus.

 

Qu’en est-il de vos activités artistiques et culturelles au sein de la Princess Carina Organization?

Avec l'équipe de la Princess Carina Organization (Genève, Suisse, partenaires des Nations unies), j'ai créé le prix "The Courage to Change the World of Cinema", qui distingue et encourage les documentaires sur les personnes ayant des besoins spécifiques, dont des acteurs. En 2018, une collection de timbres postaux a été émise avec une illustration d'Andrey Tarusov. Quelques-uns parmi eux seront présentés lors d'une vente aux enchères caritative qui aura lieu aux États-Unis le 24 novembre. Un de mes rêves est de créer une collection de mode avec cette affiche qui sera une entreprise socialement responsable.

 

Princesse Karina Bagration

Princesse Karina Bagration ©️Orella Beauty & The Gardens of Isfahan Project

 

Vous avez été dessinée  aussi par la grande artiste française d’origine russe Liudmila Ménager. Parlez-nous de cette belle aventure.

« La Princesse et la Bête : Le Miroir de la Vérité » (Lauréat de concours de Littérature international "Plume d'Or de la Russie") est un projet culturel et éducatif. En 2017, la célèbre artiste-peintre et illustratrice  française d'origine russe Liudmila Ménager (Prix du Jury de Cannes 2017, Prix « Révélation » et Prix du Public du Grand Salon International "ARBUSTES" -2017,  région parisienne de France) a écrit et illustré la suite du récit classique de conte de fées "La Belle et La Bête ”, basée sur la version initiale de l'auteur, qui est traditionnellement publiée dans les annexes des contes de Charles Perrault. Des masters classes d’expression artistique, des ateliers de langue et un jeu de société qui a pour but d’améliorer la vie des participants ont été développés, ad hoc. Le projet a rencontré un franc succès à Hollywood (États-Unis) et à Paris (France), en apportant à chacun de la joie, de l’inspiration et une croissance personnelle de façon productive.

 

Il paraît que vous êtes en train de travailler sur un projet digne de ce nom…

Actuellement, nous avons toutes les deux été invitées à participer à un concours de beauté organisé par une Plume d'or de Russie et Shams Natural Oils.  Ce concours sera couvert par une plateforme française.

 

Propos recueillis par Houda Belabd, journaliste au Petit Journal New York

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Liudmila Ménager jeu 29/10/2020 - 17:33

Un Merci Immense à journaliste et écrivaine Houda Belabd d'avoir réalisé cet interview révélant la personnalité d'une Personne et Femme rare, dont le charme ne consiste pas que de la beauté physique, mais surtout de la beauté de son âme, de sa dignité et bonté exceptionnelle. Ca fait déjà longtemps que mon esprit a été en recherche de sa propre Muse, une Grande Personnalité qui pourrait m'inspirer pour la création des oeuvres en portant un bon message dans ce monde, et voilà, un jour j'ai tout trouvé en Princesse Karina Bagration-Moukhransky...

Répondre

Vivre à New York

ALERTE INFO

La Maison-Blanche pourrait mettre fin au Travel Ban

La Maison Blanche envisage d'annuler les interdictions d'entrée pour la plupart des citoyens non américains qui se trouvaient récemment au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande et dans 26 autres pays