Mardi 11 mai 2021
New York
New York

Au primaire, est-il trop tard pour devenir parfaitement bilingue ?

Par Éducation bilingue avec Tessa International School | Publié le 30/04/2021 à 14:48 | Mis à jour le 30/04/2021 à 15:09
Photo : Crédit photo : Tessa International School
Élèves de primaire bilingues

C’est une question que se posent de nombreux parents, et qui en inquiète d’autres, notamment lorsque ces derniers s’expatrient avec des enfants déjà scolarisés. Comment s’adapte un enfant à un nouvel environnement linguistique et selon son age, existe-t-il un moment où l’enfant ne peut plus devenir parfaitement bilingue ? Pour élucider cette question complexe mais essentielle, notre édition est partie à la rencontre d’Isabelle Bonneau, fondatrice de Tessa International school.

 

Tessa International School

Isabelle Bonneau fondatrice de Tessa International School

 

Les trois premières années de l’enfant cruciales pour le bilinguisme ?

Tous les chercheurs s'accordent à dire que plus un enfant commence tôt à apprendre une seconde langue, mieux c'est, et ce pour plusieurs raisons. Certains chercheurs affirment que les capacités d'acquisition d'une seconde langue atteignent leur apogée à l'âge de 6 ou 7 ans ou avant. D'autres affirment que cette fenêtre s'étend jusqu'à la puberté. Mais tous s'accordent à dire qu'il est beaucoup plus difficile pour un enfant d'apprendre une nouvelle langue après la puberté. 

« Il y a quelques années, cette question aurait paru absurde. Il était, jusqu'à récemment, inconcevable qu'un enfant de trois ans soit capable d'apprendre une deuxième langue, étant donné qu'il ne maîtrisait pas encore sa langue maternelle. Aujourd'hui, cependant, les recherches indiquent quelque chose de totalement différent, » explique Isabelle Bonneau. Des études menées par l'université de Harvard confirment en effet que la créativité, l'esprit critique et la flexibilité de l'esprit sont considérablement améliorés si les enfants apprennent une deuxième langue dès le plus jeune âge. Les années préscolaires — entendre maternelle —, en particulier les trois premières années de l’enfant, sont considérées comme cruciales dans le développement de l’enfant. « C'est à ce moment-là que sont établies les bases des attitudes, de la pensée et de l'apprentissage, entre autres. Des recherches ont montré que 50 % de notre capacité d'apprentissage est développée à l'âge de 4 ans et 30 % à l'âge de 8 ans » confie Isabelle Bonneau.

Le plus tôt sera donc toujours le mieux. En revanche, un enfant dont l’âge se situe entre 6 et 11 ans pourra sans aucun problème devenir bilingue. « Pour cela, il faut privilégier une éducation encadrée, permettant une immersion dans la langue choisie. Dans un programme bilingue, la langue n’est pas considérée comme une matière en temps que telle, elle est intégrée dans le programme choisi. La langue n’est pas l’objet enseigné, elle est l’instrument utilisé pour enseigner le programme » plaide la fondatrice de Tessa International School qui rajoute « nous n’enseignons donc plus une langue, nous enseignons dans cette langue ». Comme la linguiste Madeleine Lowenthal le dit, être bilingue signifie parler deux langues sans les avoir apprises. Dans une éducation bilingue, les enfants apprennent la langue sans s’en rendre compte.

 

Tessa International School

Crédit photo : Tessa International School

 

Des méthodes différentes d'enseignement bilingue

Pour apprendre une seconde langue, il y a plusieurs méthodes. Avec le bilinguisme transitionnel, les élèves apprennent certaines matières dans leur langue maternelle de la maternelle au CE2 et, du CM1 à la sixième. Ces matières sont enseignées dans la seconde langue. « Cette méthode exige de rester dans la même école pour l’ensemble de la scolarisation » précise Isabelle Bonneau.

Une autre méthode : l’immersion totale. En scolarisant par exemple son enfant dans une école américaine ou du pays d’accueil. Cette méthode se révèle très efficace pour apprendre au plus vite une seconde langue. « En revanche, ne parler la langue maternelle qu’à la maison n’est généralement pas suffisant pour transmettre à son ou ses enfants, un niveau soutenu de la langue. Au mieux, un enfant sera capable de comprendre et de parler, il saura s’exprimer mais sans manier avec dextérité la complexité de la langue. Notamment à l’écrit » soulève la fondatrice de Tessa International School.

La troisième méthode est l’enseignement bilingue où les deux langues sont utilisées dans la salle de classe. Dans ce cas, la moitié des élèves sont de langue maternelle anglaise et l’autre moitié des locuteurs natifs  de langue française. Ensemble, ils vont apprendre les uns des autres la culture et la langue. C’est par exemple le cas à Tessa International School, qui propose un modèle d’immersion 80 / 20 en maternelle ( 80 % d’immersion dans la langue choisie ) et 50 / 50 en primaire. « Cette année, l’école lance également une nouvelle option pour ses classes de CP, CE1 et CE2. Afin de faciliter l’insertion des élèves non bilingues, le programme de chaque enfant sera individualisé et comprendra des cours de langues plus intensifs pour les élèves qui en auront besoin »  détaille Isabelle Bonneau.

 

Tessa International School

Crédit photo : Tessa International School

 

Et de rajouter « en CP, tous les élèves étaient regroupés à 50 % dans une même classe pour l'anglais, puis étaient répartis en Espagnol ou Français le reste du temps. A partir de la rentrée 2021, les étudiants seront regroupés en fonction de leurs connaissances préalables pour les cours en langue étrangère. » Il s'agit d’un modèle utilisé dans de nombreuses écoles internationales à travers le monde. Il permet de dispenser un enseignement supplémentaire en petits groupes, afin d'apporter un soutien plus approfondi à chaque élève en fonction de ses besoins.

Il n’est donc jamais trop tard, ou trop tôt, pour apprendre une seconde langue. L’important est de choisir une méthode adaptée aux besoins et connaissances de l’enfant. Certains parents souhaitent que leurs enfants reçoivent un enseignement dans leur langue maternelle afin de préserver leur culture. D'autres, souhaitant que leurs enfants aient les mêmes chances que les anglophones natifs, préfèrent que leurs enfants soient scolarisés en langue anglaise dès le départ. Et enfin, certains voudront concilier le meilleur des deux mondes !

« Le point sur lequel tout le monde semble d'accord est que tout programme linguistique doit être suffisamment structuré pour donner aux élèves de bonnes bases, tout en restant suffisamment souple pour répondre à leurs besoins individuels variés, » conclut Isabelle Bonneau.

 

Pour en savoir plus sur Tessa International School

Pour contacter Tessa International School : admissions@tessais.org ou (201) 755-5585

 

Tessa International School

 

 

École bilingue new york

Éducation bilingue avec Tessa International School

Tessa International School est une école bilingue proposant des programmes d'immersion en Français, Espagnol et Mandarin. L'école prépare ses élèves, de la maternelle (à partir de 2 ans) au primaire, à devenir des citoyens bilingues et épanouis.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Vienne Appercu
POLEMIQUE

La lutte contre les fémicides en Autriche devient une priorité

Les fémicides ont atteint un niveau préoccupant en Autriche sans pour autant déclencher la prise de conscience nécessaire. Une réaction forte est attendue lors de la table ronde de mercredi.