Mardi 22 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Climate Strike : Les élèves de New York autorisés à manquer l’école

Par Rachel Brunet | Publié le 17/09/2019 à 15:31 | Mis à jour le 17/09/2019 à 15:52
Climate strike New York

Trois jours avant le Sommet Action Climat de l’ONU, une mobilisation d’envergure en faveur du climat se tiendra à New York. Le rendez-vous est donné ce vendredi 20 septembre, à Foley Square, au sud de Manhattan. La marche partira à 13 heures en direction de Battery Park où se tiendra un rally jusqu’à 17 heures. Les 1.1 millions d’élèves scolarisés à New York seront excusés par le Department of Education (DEO), s’ils choisissent de participer à ce rendez-vous d’envergure.

 

1.1 millions d’élèves excusés de ne pas être en cours

« Nous applaudissons nos élèves quand ils prennent la parole de façon respectueuse et pacifique, sur des sujets qui leur tiennent à cœur », a précisé le DEO. 1.1 millions d’élèves scolarisés dans les quelque 1700 établissements scolaires de la ville pourront ainsi quitter la classe avant l’heure prévue afin de rejoindre cette « grève pour le climat », menée par Greta Thunberg.

Il reste toutefois difficile de savoir combien d’élèves de maternelle, primaire et secondaire participeront à la manifestation, l’une des nombreuses mobilisations auxquelles les jeunes sont appelés à participer ce jour-là dans le monde entier.

Les « grévistes pour le climat » de tous âges sont attendus à partir de midi, vendredi 20 septembre à Foley Square, lieu qui a accueilli par le passé de nombreuses manifestations au service de différentes causes, au sud de Manhattan. La marche en partira à 13 heures afin de rejoindre Battery Park où un rally se tiendra jusqu’en fin d’après-midi. Greta Thunberg, jeune égérie de la lutte contre le changement climatique y prendra la parole.

 

+ 7° en 2100...

L’événement annoncé sur la page Facebook « 9/20 Climate Strike In New York City » compte déjà près de 19 milles personnes inscrites ou intéressées. Selon Bill McKibben, l’un des organisateurs « ça va être la plus grande journée d'action pour le climat que le monde ait jamais vue »

La date du 20 septembre ne correspond pas qu’au dernier jour ouvrable avant le début du Sommet Action Climat de l’ONU, mais aussi, tristement, au deuxième anniversaire du passage de l’ouragan Maria à Puerto Rico, lequel avait ravagé l’île et tué plus de 3,000 personnes ( loin des 64 morts annoncés par le président Trump).

Mais ce Climate Strike a une ambition : pousser les politiques à entrer en action de manière coordonnée et efficace pour la sauvegarde de l’environnement. L'Accord de Paris sur le climat de 2015 prévoit de limiter le réchauffement de la planète bien en-dessous de 2°C, voire 1,5°C d’ici la fin du siècle. Manifestement, le monde n'en prend pas le chemin, puisque les engagements pris jusqu'à présent par les États entraîneraient un réchauffement de 3°C. 

Or, selon un dernier rapport de scientifiques français du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de Météo France et du Centre d’Energie Atomique (CEA), publié ce mardi 17 septembre, le réchauffement climatique s'annonce plus prononcé que prévu, le scénario du pire prévoyant +7°C en 2100.

« La température moyenne de la planète à la fin du siècle dépend fortement des politiques climatiques qui seront mises en oeuvre dès maintenant et tout au long du XXIe siècle », insistent le CNRS, Météo-France et le CEA dans leur présentation.

L’avenir des générations futures dépend donc de ce que les politiques mettent en place, et surtout appliquent, dès maintenant.

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir