Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

4 Françaises « Super Heroes » au service de l’environnement

Par Rachel Brunet | Publié le 24/07/2019 à 14:24 | Mis à jour le 25/07/2019 à 05:39
Photo : Super Heroes Project en action à New York
super heroes project

Elles s’appellent Elsa Lagache, Madame Hush Hush, Marie Assaker et Melody Leger. Ensemble, elles partagent deux valeurs principales, la sauvegarde de l’environnement et le respect de la cause animale. Ces quatre new-yorkaises d’adoption se sont lancées dans une guerre : celle contre les sacs plastiques distribués outrageusement dans la plupart des enseignes américaines.

 

Demandez votre tote bag

Le « plastic ban » a beau avoir été voté dans l’état de New York, il n’est pas pour autant encore entré en vigueur. Il faudra pour cela attendre l’horizon 2020. Trop loin pour Elsa, Madame Hush Hush, Marie et Melody. Ces supers héroïnes de la défense de l’environnement et de la cause animale portent ce qu’elles ont appelé le « Super Heroes Project ». Postées à la sortie d’enseignes telles que Duane Reade, Target et autres supermarchés qui emballent sans vergogne un article dans pas moins de deux sacs plastiques, elles distribuent gratuitement des tote bags, recueillis auprès d’entreprises ou de particuliers, aux clients et s’acharnent à éveiller les consciences. « Notre démarche est plutôt bien accueillie même si dans certains quartiers on ressent une petite réticence » souligne Elsa Lagache.

Chaque année, 23 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans l’État de New York, la moitié finit dans la nature ou dans les eaux environnantes. The Environmental Protection Agency estime que 80 % des sachets qui souillent les océans arrivent directement des territoires bordant les mers et océans. À cette allure, et sans éveil des consciences, en 2050, il y aura plus de sachets plastiques dans les océans que de poissons, selon les prévisions de l’agence. Par ailleurs, le « plastic ban » n’éliminera pas que l’utilisation massive, et trop souvent inutiles, des sacs plastiques, mais il permettra aussi d’éviter l’utilisation des 12 millions de barils de pétrole nécessaires à la confection des sachets utilisés annuellement à New York.

L’État de New York, quatrième état le plus peuplé des États-Unis a donc rejoint la Californie et Hawaï dans la guerre contre les sacs plastiques. Ensemble, ils représentent 60 millions d’Américains et 18 % de la population américaine. Autant de personnes qui n’utiliseront plus massivement et inutilement des sacs plastiques.

 

« Super Heroes Project »

Les quatre jeunes femmes « super heroes », et super combattantes, mettent tout en oeuvre pour faire entendre leur voix commune, celle de la préservation de la planète. Sur leur page instagram, elles publient régulièrement des photos de new-yorkais sensibles à leur démarche. Mais pas que ! Elles ont aussi créé une carte de la ville sur laquelle on peut situer restaurants vegans, marchés à compost, coopératives et autres marchés biologiques. Une véritable carte du New York écologique que chacun peut alimenter « même si on garde un œil dessus en permanence » sourit Elsa. Et oui, la sauvegarde de l’environnement, c’est une affaire sérieuse et collaborative !

À la rentrée, Le Petit Journal New York supportera le « Super Heroes Project » en organisant un événement. Avec Elsa, Madame Hush Hush, Marie et Melody, nous y parlerons sauvegarde de la planète et petits gestes du quotidien à adopter individuellement pour gagner ce combat. Ça sera aussi l’occasion de récolter des tote bags mais aussi d’en distribuer d’autres. Vous verrez, ils seront vintage et arty, juste pour rappeler que l’on peut respecter l’environnement avec élégance.

D’ici là, si vous avez un trop plein de tote bags ou si vous avez envie de rejoindre les « super heroes » de l’environnement afin de vous aussi participer à la cause en distribuant des tote bags et en sensibilisant les new-yorkais aux petits gestes quotidiens à adopter, contactez les directement sur leur page Instagram.

N’oublions jamais qu’il n’y a qu’une planète Terre, et heureusement, il y a des « super heroes ».

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Kriss lun 07/10/2019 - 00:00

Oh bonne mère les boboses ont débarqué là-bas, elles ont traversé l'Atlantique avec Greta !! "Tote bag" "Super heroes" "vintage" "arty" Dites donc les minettes, avant de papillonner ailleurs ? Si vous cessiez de polluer notre langue pour le moins simplement quand vous parlez à des francophones sur un journal en français! Villon Ronsard Montaigne Hugo Camus et quelques autres...si peu ... frenchy proseurs proseuses ça ne se pollue pas non plus svp ! C'est drôle notre époque, on a toujours la manie d'aller chercher au loin les fanfreluches de l'exception pour se croire vivre quand la simplicité du réel est juste là en nos mains qui nous a fait naître et demande simplement la continuité de vivre ! C'est ringard I know ! But at least nos impôts seraient moins gaspillés en foolish francophonie si déjà entre nous...... we speak french !

Répondre