Mercredi 18 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Affaire Epstein : des victimes françaises ?

Par Rachel Scharly | Publié le 12/08/2019 à 15:43 | Mis à jour le 12/08/2019 à 15:54
Photo : Jeffrey Epstein
Jeffrey Epstein

Les secrétaires d’État, Marlène Schiappa, (Egalité femmes-hommes) et Adrien Taquet (Protection de l’enfance) ont demandé ce lundi l’ouverture d’une enquête après le suicide du riche financier Jeffrey Epstein, le 10 août, dans sa cellule d’une prison de Manhattan où il attendait son procès pour trafic sexuel sur mineurs. Il pourrait avoir étendu son trafic jusqu’à Paris où il avait une propriété.

 

De nombreux allers-retours entre Paris et New York

L’enquête menée par le FBI avait mené les autorités américaines jusqu’à Paris où Epstein résidait lors de ses très nombreux déplacements en France. Et c’est pour éclaircir les liens entre le financier et Paris que les secrétaires d’États demandent une ouverture d’enquête.

« La mort de M. Epstein ne doit pas priver les victimes de la justice à laquelle elles ont droit: c’est une condition essentielle à leur reconstruction, c’est aussi une condition à une protection plus efficace à l’avenir d’autres jeunes filles face à ce type de réseaux organisés, face à ce type de prédateurs », ont réagi aujourd’hui Marlène Schiappa et Adrien Taquet.

 

Des victimes françaises

L’association Innocence en Danger alerte de nouveau, ce lundi 12 août, le parquet de Paris après un premier signalement le 26 juillet dernier. L’ONG, qui appelle de nouveau aux témoignages, via sa lettre ouverte publiée en exclusivité par L’Obs l’assure : « plusieurs victimes sont de nationalité française ».

Entre sa résidence du 16e arrondissement où le financier effectuait des séjours réguliers et l’existence révélée d’un « petit livre noir » recensant des contacts de « masseuses » parisiennes, les soupçons sur l’existence d’un volet français de l’affaire sont nombreux et des noms de « complices » français circulent.

Nous vous recommandons

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir