Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2275

Polémique : une Rave party en Italie organisée par des Français

Par Johanna Cappellacci | Publié le 24/08/2021 à 21:09 | Mis à jour le 24/08/2021 à 21:15
Rave party italie

Plus de 8.000 personnes ont afflué en Italie pour prendre part à une rave party durant 6 jours. Des Français, profitant d’une législation plus clémente, seraient à l’origine de ce rassemblement clandestin, selon les autorités.

Quelque 8.000 personnes, majoritairement des jeunes, se sont rassemblées à Valentano, une commune autour du Lac de Mezzano à la frontière entre la Toscane et le Latium, pour participer à une rave party à la mi-août. Si cette free party étendue sur 30 hectares d’un terrain privé n’était pas la première de l’été dans la péninsule, elle a particulièrement retenu l’attention des médias transalpins. Et pour cause, il a fallu six jours aux autorités pour pouvoir l’interrompre. La fête a pris fin après la découverte du corps immergé d’un jeune anglais de 24 ans résidant en Italie. Une dizaine d’autres blessés est à déplorer.

Rave party en Italie, une législation moins sévère

Parmi les participants de ce rassemblement clandestin, organisé par le bouche-à-oreille via les réseaux sociaux, on compte de nombreux Européens et  « majoritairement des Français car les organisateurs sont français », indique Stefano Bigiotti, maire de Valentano interrogé par Il Post.

Ces derniers seraient venus profiter d’une législation plus clémente. Selon le quotidien La Repubblica, l’Italie a été choisie comme lieu d’organisation au motif qu’elles ne sont pas illégales contrairement à la France. En effet, l’article 17 de la Constitution italienne autorise l’organisation de manifestations publiques sans préavis car elles font partie des libertés des individus. C’est ainsi qu’en 2017, la Cour de cassation italienne avait annulé la décision du Tribunal de Pise dans la condamnation d’un jeune organisateur d’une rave party.  

La Péninsule s’est vue être le terrain de nombreuses fêtes clandestines ces derniers mois, en Toscane, Lombardie, Latium ou encore dans les Pouilles. Sans respect des mesures sanitaires.

 

0 Commentaire (s) Réagir