Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2275

Les universités milanaises prisées malgré la crise du Covid

Par Chloris Ploegaerts | Publié le 07/10/2020 à 17:22 | Mis à jour le 08/10/2020 à 10:25
universités milan covid

En dépit des prévisions pessimistes, les inscriptions dans les facultés publiques milanaises augmentent. Les universités Statale et Bicocca ont observé un pic d’inscriptions pour cette année scolaire.

À Milan, les étudiants ne désertent pas les bancs de la fac malgré le contexte morose. Au contraire, ils sont même plus nombreux à s’être inscrits dans l’enseignement supérieur pour cette année 2020-2021. Alors que le déroulement des formations est perturbé par les contraintes sanitaires et que le niveau de vie des étudiants est impacté par la crise, les universités publiques Statale et Bicocca ont constaté une hausse importante de leurs inscriptions.

Ce boom se vérifie aussi bien pour le niveau équivalent à la licence que pour celui du master. A la Bicocca, où les inscriptions ont bondi de 20%, ce sont les sciences psychologiques et le droit qui ont attiré le plus de nouvelles recrues, selon les annonces de l’université milanaise. La Statale enregistre quant à elle 16 504 inscrits, soit près de 3 000 étudiants supplémentaires par rapport à l’an dernier. Depuis la rentrée, les étudiants en difficulté financière peuvent être exonérés de leurs frais universitaires, ce qui pourrait en partie expliquer la tendance.

Un succès auprès des Italiens non-milanais et des étrangers

La possibilité de se former à distance s’avère aussi avantageuse pour les jeunes italiens d’autres régions, qui peuvent prétendre à des diplômes réputés sans avoir à assumer le coût de la vie milanaise. Les cours en ligne séduisent également les étudiants étrangers. Ces deux catégories représentent plus de 20% du total des nouveaux inscrits.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir