Jeudi 21 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gala CCI France Italie : La responsabilité sociale primée

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 12/06/2019 à 21:58 | Mis à jour le 12/06/2019 à 22:10
Photo : Près de 450 invités ont participé au Gala 2019 de la Chambre de commerce France Italie
Gala Chambre france Italie

A l’occasion de son grand Gala annuel rassemblant la communauté d’affaires franco-italienne, la Chambre de commerce France Italie a récompensé 7 entreprises actives dans l’éthique et la responsabilité sociale.

« Le but du profit que nous avons connu pendant des dizaines d’années, comme but final des entreprises, est en train de changer. Aujourd’hui, le profit est un moyen pour les entreprises de réaliser de nombreuses choses, pour les actionnaires et les investisseurs bien sûr, mais aussi pour les politiques sociales, pour le pays. Là est la différence. Et ce soir, nous célébrons les entreprises actives dans la responsabilité sociale, l’environnement, le respect des générations futures, des droits et de la diversité », s’est réjoui Denis Delespaul, président de la Chambre de Commerce France Italie lors de l’ouverture du Gala annuel ce mardi 11 juin.

« Interdépendance et complémentarité »

Quelque 450 invités – acteurs de la communauté d’affaires entre la France et l’Italie - ont participé à la cérémonie dans le magnifique cadre du palazzo del Ghiaccio, en présence également du président de Confindustria Vincenzo Boccia. Un record pour le Gala de la Chambre, née en 1885, la plus ancienne chambre de commerce étrangère en Italie et « l’une des Chambres les plus actives dans le monde » avec 300 entreprises adhérentes, souligne l’Ambassadeur de France en Italie. « Cela reflète bien la croissance des rapports économiques entre la France et l’Italie, qui correspond à une évolution des investissements entre les deux pays », ajoute Christian Masset, tout en précisant leur « interdépendance et complémentarité ».


Au cours des années, l’Italie a construit de significatives opportunités commerciales en France : plus de 1.700 entreprises françaises sont contrôlées par des investisseurs italiens. Et en 2018, l’Italie résulte comme le 5ème pays investisseur en France avec plus de 100 projets et 1.500 emplois créés ou maintenus.
« Ces 10 dernières années, les entreprises françaises ont investi plus de 50 milliards d’euros dans des entreprises italiennes », explique Denis Delespaul. Et « l’échange commercial entre les deux pays, positif, est de 11 milliards en faveur de l’Italie », précise le président de la Chambre.

Ethique et responsabilité sociale

L’Ambassadeur français en Italie rappelle toutefois que si « Faire du business est important, les entreprises vivent dans une société et peuvent croître si la société va bien dans son ensemble. Pour cela, l’engagement social et environnemental des entreprises résulte particulièrement important ».
C’est dans ce cadre que sept trophées ont été décernés pour récompenser sept projets d’entreprises qui se sont particulièrement distinguées en 2018 en Italie, en matière d’éthique et de responsabilité sociale. Cela dans six catégories.

Edison a ainsi reçu le trophée pour la Protection de l’environnement pour sa contribution à la transition énergétique et à la réduction des émissions de CO2 dans le pays. L’accord entre Edison et Ansaldo Energia, vise à transformer une centrale électrique de Porto Marghera (Vénétie) utilisant des sources renouvelables. « L’accord s’insère dans le plan d’Edison en faveur de la transition énergétique du pays avec un investissement de 2 milliards d’euros entre 2019 et 2021 », a déclaré Marc Benayoun, administrateur délégué du groupe.
Le prix pour la Valorisation du capital Humain a été remis à Generali pour la valorisation de l’unicité des personnes et de la diversité de chacun, en particulier culturelle, de genre, générationnelle et de l’invalidité.
Le groupe BNP Paribas Cardif s’est vu quant à lui reconnu pour son activisme en faveur des Générations futures, le soutien au leadership des femmes et pour l’aide à la croissance des femmes au sein de l’écosystème de l’innovation.
Elior, leader en Italie de la restauration collective, a reçu le Trophée de l’économie circulaire pour avoir récupéré et donné plus de 100.000 portions de nourriture à la Banque Alimentaire. Le groupe dirigé par Rosario Ambrosino, s’engage en outre à travers différentes initiatives, “à éviter le gaspillage alimentaire et à transformer le matériel humide en quelque chose d’utile”.
C’est Campari qui a reçu le trophée pour la Sauvegarde du Patrimoine culturel. L’un de ses projets : la création du “Campari Art Prize” dédié aux jeunes de moins de 35 ans dans le cadre du Salon international d’Art contemporain Artissima de Turin. L’artiste vainqueur a notamment la possibilité de réaliser une exposition personnelle dans les espaces de la Galerie Campari qui offre un dialogue avec le patrimoine artistique de la marque.
Enfin, deux trophées ont été décernés pour l’Engagement social. Le premier à Carrefour qui a été récompensé pour l’Inclusion et ses nombreuses interventions en faveur des clients atteints d’autisme, non-voyants ou encore malentendants.
L’Oréal a été distingué pour la Valorisation de talent et particulièrement pour l’aide à « la communauté » (des femmes en traitement contre le cancer, des jeunes déficients intellectuels, ceux de la communauté San Patrignano ou encore par le biais de bourses d’études en faveur de femmes scientifiques).

Un message positif pour l’Europe

Pour les organisateurs, le Gala s’est confirmé un exemple de collaboration entre la France et l’Italie, mais aussi un moment pour continuer à envoyer des messages positifs de confiance dans les relations entre les deux pays et encourager la construction d’une Europe toujours plus solide et soudée. « Une Europe qui doit de nouveau faire rêver et espérer les citoyens européens », estime le président de Confindustria Vincenzo Boccia qui conclut en citant Jean Monnet. « Il faut une Europe qui ait des objectifs politiques et des explications économiques. »

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu
CINÉ

Boże Ciało : le film polonais candidat aux Oscars

Le film Boże Ciało (Titre français : La communion) du réalisateur Jan Komasa est sorti en Pologne le 11 octobre 2019. Le 8 novembre, il a dépassé le million de spectateurs. Un record.