Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Milan en pole position pour accueillir le siège d’EMA

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 10/10/2017 à 00:15 | Mis à jour le 10/10/2017 à 09:55
Photo : La tour Pirelli pourait accueillir le siège de l'Agence européenne des médicaments (Wikimedia commons)
Pirelli gratte-ciel_EMA

Milan a passé avec succès le 1er cap dans sa bataille visant à obtenir le siège de l’Agence européenne de médicaments. Un choix qui permettrait de consolider la reprise économique italienne.

 

Milan apparaît dans le top 5 des meilleures villes candidates à l’accueil de l’Agence européenne de médicaments, selon un avis rendu par la Commission européenne la semaine dernière. Une évaluation qui conforte le pays dans sa compétition. « Nous ne jouons pas pour participer mais pour gagner et nous réunissons toutes les conditions pour y arriver », avait déclaré le président du Conseil Paolo Gentiloni lors de la remise du dossier de candidature en juillet dernier.

Pour rappel, suite au Brexit, EMA doit dire adieu à Londres en 2019 en transférant son siège, mais aussi ses 900 fonctionnaires et leurs familles, un budget annuel 300 millions d’euros et des dizaines de rendez-vous internationaux qui rassemblent plus de 50.000 participants par an.

Une aubaine pour la dynamique capitale lombarde qui permettrait de consolider l’actuelle reprise économique italienne, de près de 1,5 % cette année. Dans ce sens, le maire de Milan Giuseppe Sala, a indiqué hier au micro de RTL que l'arrivée de l'Agence européenne des médicaments apporterait "3.000 postes de travail directs et indirects".

 

L’atout Pirellone

Sur les 18 villes candidates, Barcelone, Amsterdam, Copenhague et Bratislava figurent parmi les favoris. Mais comme le rappelle la ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, « Milan a un atout supplémentaire : un édifice déjà prêt, qui sera donné gratuitement : le Pirellone ». La Tour Pirelli de 31 étages, œuvre de Gio’ Ponti et joyau de l’architecture contemporaine, est situé dans un point stratégique de la ville, au pied de la gare centrale. Une surface de 50.260 m² - la plus grande superficie de tous les sièges proposés après celui de Varsovie – aux espaces modulables.

Autres points forts : les nombreuses écoles internationales, des transports urbains plutôt efficaces notamment depuis l’extension de la nouvelle ligne de métro Lila, une ville logistiquement habituée à accueillir des évènements internationaux comme le Salone del mobile en avril chaque année et qui connaît une offre culturelle toujours plus riche.

Milan jouit en outre de trois aéroports offrant des liaisons directes avec les 27 villes européennes.

Réponse le 20 novembre, suite au vote final des 27 ministres des affaires européennes.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Did mer 18/10/2017 - 16:27

Et au cœur de la plus grande densité européenne, Lille ou Rijsel fait figure de très sérieux outsider. En effet La capitale des Flandres bénéficie d'un écosystème santé très dense et d'un immeuble remarquable à l'architecture scandinave. Situé à coté de la gare TGV, les agents de l'AEM pourront rallier directement Bruxelles (30min), Strasbourg (2h40), Paris (1h), Amsterdam (2h30) et Londres (1h30). Moins écologique Lille est également desservi par les aéroports de Zaventem et Charles de Gaulle. Let's go Europe!

Répondre
Commentaire avatar

FOX mer 01/11/2017 - 10:33

J ai pas entendu les mêmes favoris dernièrement : Lille faisait parti des 4 meilleurs dossiers avec Amsterdam Copenhague et Barcelone. Avec ce qui se passe en Catalogne, Barcelone s est mis hors jeux... Le problème du dossier de Lille est qu elle a déjà une agence européenne et que l exécutif ne soutient pas encore ouvertement la candidature pour espérer l'AEB à Paris.. Faut il rappeler qu'en 93 Lille avait fini 2eme derrière Londres pour l'AEM.. Lille a toutes ces chances. Milan aussi

Répondre

Que faire à Milan ?

DÉCOUVERTE

Ville aperte : découverte d'un merveilleux patrimoine près de Milan

Jusqu’au dimanche 30 septembre se tient la 16ème édition des « Ville aperte in Brianza ». Au programme : la découverte inédite de 150 sites (châteaux, villa et jardins), aux portes de Milan