Dimanche 25 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Milano Film Festival : le cinéma indépendant célébré

Par Coline Léonate | Publié le 29/09/2017 à 00:05 | Mis à jour le 29/09/2017 à 00:05
Milano Film Festival

Pour la 22ème  année consécutive, le Milano Film Festival, grand rendez-vous de l’automne milanais, érige la ville au rang de capitale du cinéma indépendant.


Moins d’un mois après la Mostra de Venise, Milan lance son festival cinématographique jusqu’au 8 octobre. Le Milano film festival se distingue comme à son habitude par sa propension à montrer au grand public des films indépendants provenant du monde entier. Au total, 1.200 courts et long-métrages provenant de 70 pays différents sont au programme.

Le plus grand festival de films indépendants en Lombardie consacre notamment le meilleur long-métrage parmi huit films présentés. En avant-première : le très attendu film de Mark Gill, England is mine, sur la vie du fondateur, leader et chanteur du groupe The Smiths. On y retrouve Jack Lowden, protagoniste de Dunkerque de Christopher Nolan. Abel Ferrara, réalisateur, et Rinaldo Censi, critique, sont en outre membres du jury du concours.

Quant aux court-métrages, une sélection de 41 œuvres s’aventure cette année dans les limites entre le réel et l'irréel. Entre projection 3D, impressionnisme et questions d’actualité, les films à l'affiche explorent les frontières entre le rêve et la réalité. Pour l’occasion, le jury est composé de membres de la Cineteca Italiana di Milano, qui fête son 70ème anniversaire

A ne pas manquer dans les films hors-compétition : Manifesto, avec Cate Blanchett, qui interprète 13 scénarii différents. Deux films d’Abel Ferrara sont également présentés : Alive in France et Piazza Vittorio, qui dresse le portrait des habitants multiethniques du quartier de l’Esquilino à Rome. Le film 20th Century Women et le documentaire Girl Power questionnent la place de la femme dans la société, aussi bien au travers du féminisme que des arts.

 


Des films… mais pas uniquement

Le festival, au cœur du quartier Tortona, se tient dans trois endroits différents, le pôle culturel BASE Milano, le Museo Delle Culture, et le cinéma Ducale Multisala.

La diversité des lieux témoigne de la variété des événement proposés : le Milano Film festival met également en avant l’audiovisuel, en diffusant des œuvres se basant sur l’interaction entre art, images, technologies et musiques. Des concerts proposent des expériences multi-sensorielles comme le projet Sinestesia, qui provoque le dialogue entre les différents arts. Le spectacle Hibridos plonge le spectateur dans une exploration ethnographique au Brésil, entre spiritualité et cérémonies sacrées.
Côté musique, VideoEspanso lance le spectateur dans l’exploration de l’évolution des vidéos musicales. Cette année, le Festival se concentre sur la politique et la société civile, avec entre autres une enquête sur le racisme aux Etats-Unis et la culture afro-américaine.

Autre événement au programme : l’exposition Noi retrace les révoltes estudiantines milanaises entre 1967 et 1977 et l’histoire militante de Milan. Le but est de confronter le spectateur aux tumultes du passé. Dans la même veine, les documentaires politiques sont aussi à l’honneur, avec Colpe di Stato, qui passe en revue les différents métrages sur le sujet.

Les enfants ne sont pas laissés pour compte, puisque le Milano Film Festivalino a été spécialement pensé pour eux. Il donne rendez-vous aux bambins lors de nombreux événements qui leur sont spécialement dédiés : des projections de films animés, de la musique, de la peinture et des lectures.

Tout le programme : Milano Film Festival

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir

Actualités

SOCIÉTÉ

La Tattoo mania investit le corps des Italiens

On ne parle plus de phénomène de mode tant la pratique du tatouage connaît un véritable raz-de-marée. A l’occasion de la Tattoo Convention de Milan, analyse de la passion des Italiens pour cet art.