Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2271

Expatriés en Espagne : quels accompagnements psychologiques à disposition ?

Par Sophie Denoyer | Publié le 21/07/2021 à 13:33 | Mis à jour le 21/07/2021 à 13:40
Photo : Priscilla Du Preez 
deux femmes, les mains croisées sur le buste

Au cours d’une expatriation, et notamment dans le contexte actuel, il est possible de ressentir le besoin de consulter un thérapeute pour diverses raisons. Mais quels accompagnements psychologiques peut-on trouver lors de son expatriation ? Est-il important de consulter dans sa langue maternelle ?

 

Au 1er janvier 2021, le nombre d’inscrits au Registre des Français établis hors de France s'élevait à 1 685 638. Mais, l'inscription n'étant pas obligatoire, le nombre global de Français vivant à l’étranger serait autour de 2,5 millions. En Espagne, près de 80 900 Français étaient recensés. 34,67% des inscrits ont moins de 25 ans, 49,12% ont entre 25 et 60 ans et enfin, les plus de 60 ans représentent 16,21% d’entre eux.

Les 4 phases de l’expatriation

Au cours d’une expatriation, quatre phases bien distinctes peuvent être traversées :

1.    La lune de miel : il s'agit de la phase de découverte où la personne expatriée regardera sa ville et son pays d'accueil de manière positive.

2.    Le choc culturel : cette période est marquée par une certaine désillusion où l'enthousiasme de la première phase diminue.

3.    L’acclimatation : cette phase décrit le processus par lequel un individu apprend à vivre dans une culture différente de la sienne, en utilisant ses capacités d'adaptation et d’assimilation. 

4.    L'intégration : la personne expatriée se sentira à l’aise et acceptée dans son nouvel environnement.
 
Bien que ces phases soient communes à toute expatriation, chaque expérience à l’étranger sera unique, chaque individu étant unique.

De plus, il existe une multitude de raisons de s’expatrier qui auront un impact sur la manière dont cette expérience sera vécue.
L’expatriation sera notamment vécue différemment selon qu’elle ait été choisie ou subie :
●    Lors d’une expatriation choisie, la personne qui s’expatrie a fait le choix de s’installer à l’étranger pour des raisons qui lui sont propres : sa carrière, son envie de découvrir une autre culture, le besoin de changement, etc... 
●    Lors d’une expatriation subie, la personne suivra quelqu’un de son entourage proche. Nous retrouvons principalement les conjoints d’expatriés et les enfants. L’expatriation ne sera pas toujours facile à vivre puisqu’il ne s’agira pas forcément de leur choix et qu’ils devront s’adapter.

La difficulté de consulter à l’étranger

Lors d’une expatriation, toute personne pourra ressentir le besoin d’un accompagnement psychologique, que ce soit par rapport à une difficulté due à l’expatriation en elle-même ou à une problématique sous-jacente qui ressurgit à ce moment-là.
Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver un(e) psychologue sur place lorsque nous résidons à l’étranger, qu’il soit généraliste ou spécialisé (exemples de spécialisation : anxiété, troubles du comportement alimentaire, dépression, addictions, enfants et adolescents).

La principale difficulté réside dans le fait de trouver un thérapeute qui consulte en français.
En effet, il est important de pouvoir consulter dans sa langue maternelle avec un(e) psychologue puisque nous travaillons à partir des représentations. Chaque mot n’a déjà pas exactement la même signification ni la même représentation pour deux personnes distinctes qui ont pourtant la même langue maternelle. Alors, dans le cadre d’une consultation où le patient et le psychologue n’ont pas la même langue maternelle, cela rajoutera une difficulté. De plus, il peut être beaucoup plus confortable pour le patient de s’exprimer dans sa langue native.

Selon la région d’Espagne dans laquelle vous vous trouvez, consulter un(e) psychologue francophone sera plus ou moins facile, d’autant plus si vous êtes à la recherche d’un thérapeute spécialisé. Vous aurez en effet plus de facilité à trouver un(e) psychologue parlant français si vous résidez à Barcelone ou à Madrid qu’à Salamanque ou Cadix par exemple.

C’est pourquoi consulter à distance un(e) psychologue dans sa langue maternelle est l’alternative choisie par de nombreux expatriés. De plus, les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) offrent de plus en plus de possibilités pour pouvoir communiquer à distance dans de bonnes conditions.

La psychologie en ligne, une alternative pour les expatriés

La psychologie en ligne désigne toutes les pratiques psychologiques exercées à distance par un(e) psychologue. Les consultations à distance ou téléconsultations sont de plus en plus courantes. Près de 8 psychologues sur 10 proposent de la thérapie en ligne selon l’Observatoire de la Psychologie 2021.
Bien que la psychologie en ligne ait connu un véritable essor dernièrement dans le cadre de la pandémie de COVID-19 et les mesures de restrictions qui en ont découlé, la thérapie en ligne est déjà pratiquée depuis plusieurs années par de nombreux professionnels.

Je recommande davantage les consultations vidéo ou les appels téléphoniques contrairement aux consultations par mail et par chat. En effet, par mail, il n'y a pas un échange suffisamment synchrone qui va permettre de rebondir ou de demander une précision au moment où le patient s’exprime.
Concernant le chat, l'échange est synchrone mais, tout comme pour le mail, nous ne voyons ni n’entendons la personne. Le choix des mots étant très important, il risque d’être difficile de trouver les mots justes au cours de l'interaction avec le patient. Cependant, pour les personnes pour qui franchir le pas d'aller consulter s'avère difficile, cela pourrait être une première approche.

En revanche, il est possible d’effectuer un vrai travail thérapeutique par téléphone ou par visio. La vidéoconférence reste à privilégier car c’est ce qui se rapproche le plus d’une consultation en face à face dans un cabinet. Nous voyons la personne et avons donc accès à une partie de la communication non verbale. Cela permet, par exemple, de mieux pouvoir gérer les silences (se rendre mieux compte de s'il s’agit d’un temps de réflexion, de pause, etc.).
Dans tous les cas, il est important de s’assurer que la personne qui consulte est bien isolée et peut parler librement.

Nous pouvons donc dire que chaque expérience d'expatriation est unique et que toute personne expatriée peut ressentir le besoin d'un accompagnement psychologique.
Pour cela, il sera important de trouver un thérapeute qui consulte en français ce qui n'est pas toujours simple en fonction de son lieu de résidence à l'étranger.
C'est pourquoi consulter à distance sera une bonne alternative pour les personnes expatriées ressentant le besoin d’un accompagnement à leur bien-être émotionnel.
 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet