Jeudi 24 juin 2021

Madrid : nouvelles menaces de mort à une semaine du scrutin

Par Mattias Corrasco | Publié le 28/04/2021 à 12:00 | Mis à jour le 28/04/2021 à 17:12
les personnalités visées par les menaces de mort et les lettres anonymes

Après les menaces de mort reçues la semaine dernière par plusieurs dirigeants politiques et de la Guardia Civil, de nouveaux envois anonymes ont été interceptés ces deux derniers jours. Dans ce contexte, la campagne électorale madrilène prend une tournure délétère.

 

Le service des postes de la province de Barcelone a intercepté hier une lettre contenant des balles, adressée à l'actuelle présidente de la région en campagne, Isabel Díaz Ayuso. Aujourd'hui, Correos localisait un courrier contenant également deux balles, dirigé à l'ex Premier Ministre espagnol, José Luis Zapatero

Ces menaces viennent s'ajouter à celles visant des responsables politiques de Gauche au cours de ces six derniers jours. Tant le leader d'Unidas Podemos -Pablo Iglesias-, le ministre de l'Intérieur -Fernando Grande-Marlaska-, et la directrice générale de la Guardia Civil, -Maria Gámez-, en ont été victimes. 

Cette semaine, Reyes Maroto, ministre du Gouvernement et potentielle vice-présidente de la région en cas de victoire de Gabilondo (PSOE), recevait à son tour par courrier un couteau ensanglanté. 

 

mattias corrasco

Mattias Corrasco

Originaire du Nord-Est de la France, Mattias étudie entre l’Hexagone et l’Espagne. Passionné par la politique espagnole, il est également co-fondateur et rédacteur en chef de correspondencia.fr
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

lucholepenseur mer 28/04/2021 - 20:11

Un pays avec des institution démocratique comme l'Espagne, aussi larges en autonomies, peut-elle devenir aussi violente ? Si l'ont regardes par le petit bout de la lorgnette. La violence générée par la corruption politique, le chômage qui engendre des injustices sociales, l'ampleur de la drogue et l'ultra-violence qu'elle engendre importé par les cartels Américano Américains, Violences des indépendantistes de touts bords et dans beaucoup de communautés, sans parler des divers attentats ! La violences verbales, nouveau mode de communication à la mode de l'Espagne démocratique...Entre partis, femmes et hommes politiques et Espagnoles et Espagnols, ils ne savent s'écouter et se parler depuis quelques années !!!

Répondre
Sur le même sujet