Samedi 23 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Wilfried Lemerle: intermédiaire sportif, baroudeur, entrepreneur

Par Kristen Collie | Publié le 25/09/2018 à 21:15 | Mis à jour le 26/09/2018 à 11:07
Photo : DR
Wilfred Lemerle entrepreneur Espagne

Nantais de naissance mais Breton d’origine, Wilfried Lemerle incarne ces entrepreneurs français partis à la conquête de la capitale espagnole. Expatrié à Madrid depuis 2005, ce féru de voyage, de sport et de gastronomie affiche plus de 20 d’expérience dans le monde des médias, du sport et de la publicité à l’international. Portrait. 

 

L’histoire de Wilfried Lemerle est une success-story entamée en France à TF1 et plus particulièrement à Eurosport, et poursuivie en Espagne à travers la création de trois sociétés (B -Premium, Plaisir Gourmet et SPOCS). Un parcours tout aussi singulier que graduel marqué par une fibre entrepreneuriale évidente. Arrivé à Madrid il y a 13 ans en 2005, l’entrepreneur breton, dont la famille est originaire du Sud de la Bretagne, est aujourd’hui à la tête de deux entreprises, B -Premium et SPOCS Network. La première, fondée dès l’arrivée de Wilfried en Espagne, est une boîte de publicité servant d’intermédiaire entre les médias internationaux et les sponsors/annonceurs, alors que la seconde, fondée en 2011, se distingue par sa plurivalence et son rôle dans de multiples domaines sportifs : marketing sportif, agence de joueurs, consulting et intermédiation avec les clubs.

 


Eurosport en guise de préambule 

 

"A la fin de mes études à Paris, j’ai commencé à TF1 en tant que consultant marketing, avant que fin 1998 le groupe Eurosport me demande de créer leur département marketing et vente internet dans leur siège à Paris", retrace Wilfried Lemerle en évoquant le début de son parcours. De 1998 à 2004, il rejoint donc le média sportif pour un projet à la hauteur de ses ambitions. "C’était un projet passionnant, similaire à une startup, et encore très peu développé à une période où l’ambition était de devenir le premier site de sport en Europe", tient-il à préciser. "Ce fut une expérience professionnelle et humaine incroyablement enrichissante. D’ailleurs, les personnes avec lesquelles j’ai travaillé à cette époque font encore partie de mes meilleurs amis". Très rapidement, en 2001,  Wilfried est promu directeur des "services commerciaux" incluant toutes les chaînes et supports du Groupe. Poste qu’il va occuper pendant près de 3 ans avant de définitivement se tourner encore plus vers l’étranger. "C’est à cette période également que j’ai rencontré ma femme, qui était dans mes équipes", témoigne-t-il, rayonnant.  

 

wilfried lemerle

 


Tour du monde et prise en otage 

 

"Les Bretons sont réputés pour être de grands voyageurs", souligne l’entrepreneur. En effet, une des caractéristiques de Wilfried Lemerle est sa passion pour les voyages, mise en exergue par son côté baroudeur et illustrée par ce tour du monde effectué en 2004. "Après cette expérience chez Eurosport, on a eu l’idée avec ma femme de réaliser un tour du monde pendant près d'1 an. On avait énormément voyagé à titre personnel et professionnel, mais l’idée était d’aller dans des pays que ni l’un ni l’autre ne connaissions". Afrique, Asie, Océanie, Amérique du Sud, c’est en mode "backpacker" et sans superflu que les deux amoureux prennent le large afin de voguer vers d’autres horizons. "Je pourrais écrire un livre tant ce tour du monde a été marqué par des rencontres au quotidien dans chaque pays. Ce fut une expérience enrichissante en tout point de vue : culturel, historique, géopolitique et puis surtout humain". Un périple inoubliable par bien des aspects… "Le voyage qui m’a particulièrement marqué, c'est au Laos où l’on a été pris en otage pendant quelques heures par une milice rebelle. Bien heureusement ça s’est très bien fini mais être entouré de 6 personnes avec des AK-47, c’était tout aussi impressionnant que traumatisant", raconte-t-il avec beaucoup de recul avant de tempérer : "Notre tour du monde ne se résume pas à ce micro-évènement. On a vécu des moments magiques notamment au Cambodge qui est un pays absolument extraordinaire, avec un peuple et une culture incroyables".

 


L’Espagne, nouvelle terre d’accueil  

 

"A notre retour, j’avais la volonté de créer une société. J’avais vraiment cette fibre entrepreneuriale depuis très longtemps". Tout juste revenus de leur tour du monde, Wilfried et sa femme ont à nouveau le regarde tourné vers l’étranger. "On a fait une sorte d’étude comparative pour savoir dans quel pays on pouvait s’expatrier. On s’est très vite tournés vers l’Espagne qui affichait de nombreux avantages, au niveau économique, culturel mais surtout permettait de la proximité avec nos familles, et de la qualité de vie". En 2005, ils s’installent officiellement à Madrid. Sans transition, Wilfried crée sa toute première société : B -Premium. "J’ai alors étudié plusieurs business model très variés avec comme angle l’international. Dans un premier temps, j’ai donc monté B -Premium, la boîte de publicité internationale avec mon associé actuel car il s’agissait de mon background, et il était ainsi plus facile d'utiliser mon réseau. On apportait vraiment quelque chose au marché espagnol en agissant en tant qu'agent représentant les médias pour leur trouver des sponsors/annonceurs internationaux (Espagne, Portugal, Amérique Latine)", précise le directeur. La boîte de pub a pris son envol et continue de très bien marcher. "On a commencé à collaborer et mettre en relation des acteurs du monde entier, des Caraïbes jusqu’en Angleterre". En parallèle, Wilfried, "fana de gastronomie" a monté une autre société, Plaisir Gourmet, qui n’a pas connu la même trajectoire. Après une période de succès et de recettes florissantes, la "Delicatessen international" subit les foudres de la crise et disparaît 4 ans plus tard en 2010.  

 

wilfried lemerle

 


C'est SPOCS qui a découvert Mohamed Salah

 

En 2011, le directeur de B -Premium se lance dans la création d’une nouvelle entreprise : SPOCS (SPOrts ConSulting). "Au début, on aidait les clubs de foot sur énormément d’éléments d’informations, notamment -mais pas seulement- sur le secteur publicitaire, mais cela sortait du cadre sportif. J’avais un ami allemand, agent de footballeurs, qui me proposait depuis des années de le représenter sur l’Europe du sud, l’Amérique latine et l’Afrique. Au bout d'un moment, on s’est dit, bon… on vient d'Eurosport, on a pas mal de contacts et de réseaux dans le monde du sport en général et du foot en particulier, ça pouvait avoir du sens de s’attaquer aussi au domaine sportif, histoire d’avoir une action à 360 degrés avec les clubs. On est alors devenus à la fois intermédiaires de joueurs tout en se consacrant au sponsoring, au licensing, à l'organisation d'événements, etc.". Le plus grand succès du Groupe SPOCS est incarné par un joueur : un certain Mohamed Salah, l’attaquant égyptien de Liverpool. "Nos collègues de SPOCS ont découvert Mohamed Salah et l'ont fait venir à Bâle en Suisse, avant de le faire signer à Chelsea, puis on l’a perdu. Salah, c’est notre plus belle success-story", se remémore avec fierté le directeur de SPOCS, avant de citer d’autres exemples : "Via notre structure en Espagne, on a notamment fait venir l’attaquant Polonais Teodorczyk à Anderlecht en Belgique où il a d’ailleurs terminé 'Pichichi' (meilleur buteur). Du côté français, on a envoyé un autre attaquant polonais, Stepinski, à Nantes. En tant que supporter nantais, j’étais assez content", conclut-il sur le ton de l'humour.    

Kristen Collie

Kristen Collie

Franco-britannique diplômé d’un Master en Histoire sciences et techniques et étudiant en Master de journalisme sportif à l’Ecole du journalisme de Nice. Féru d'Histoire, de sports et de Scandinavie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Madrid ?

IDÉE SORTIE

Vallée du Jerte: 2 millions de cerisiers en fleurs, dès mi-mars

La vallée du Jerte, en Estrémadure, célèbre tous les ans la floraison des cerisiers. Et en ce moment avec la météo douce et le soleil, les premières fleurs pointent le bout de leurs bourgeons. 

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet