Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2271

Lycée Molière: nouvelle direction, nouveaux horizons et nouveaux objectifs

Par Vincent GARNIER | Publié le 21/09/2021 à 17:54 | Mis à jour le 22/09/2021 à 11:43
Photo : Jean-Christophe Orain et Alix Martelly / DR
direction lycée molière madrid

Alix Martelly, directrice du Primaire, et Jean-Christophe Orain, proviseur de l'établissement, forment le nouveau duo de direction chargé de relever les défis du Lycée Molière, dans l'ère post-Covid.

 

Elle est arrivée en septembre 2020 à Madrid, il l'a rejoint un an après au sein de l'établissement, suite au départ de Valérie Servissolle, proviseure du Lycée Molière de 2017 à 2021. Elle débarquait tout droit de l'Oregon, il avait fait un crochet par les Hautes-Alpes, après douze années de vie professionnelle en Amérique du Sud. Proviseur adjoint au Lycée Français Louis Pasteur de Bogota puis au Lycée Franco-Argentin Jean Mermoz de Buenos-Aires, Jean-Christophe Orain se définit comme "un pur produit de l'étranger" : "Quand on me demande d'où je suis, je ne sais pas quoi répondre", sourit ce Nantais qui a passé l'immense majorité de sa carrière hors de l'Hexagone. "Je me sens profondément européenne", renchérit celle qui a quitté Montpelier pour enseigner dans le réseau AEFE mais aussi dans des établissements privés locaux, à Madagascar, au Guatemala et dernièrement à Portland, aux Etats-Unis. Ensemble, ils reprennent les rênes de l'établissement à un moment délicat, marqué par une érosion du nombre d'élèves et les effets d'usure de la pandémie. Pourtant les projets et l'enthousiasme ne manquent pas, après une rentrée qui s'est déroulée de façon "fluide et bienveillante". Le retour au 100% présentiel et le focus porté sur les "compétences de vie", développé dans le projet d'établissement 2021-2025, et qui devrait accompagner la solide proposition pédagogique de Molière tout en renforcant l'accent mis sur l'aspect citoyen de l'éducation au sein de l'établissement, constituent l'occasion de célébrer un nouveau départ, sans renier le passé. 

jean christophe orain lycée molière
La rentrée s'est déroulée de façon "fluide et bienveillante" / DR

 

S'ouvrir au monde et préparer l'avenir

Ajoutez une dose d'expérience anglo-saxonne à un solide background latino, le tout sur fond d'enseignement français de l'étranger, porté par la devise de la Mission Laïque Française, "deux cultures, trois langues" : le nouveau duo de direction du Lycée Molière ne cache pas son attrait pour des approches pédagogiques cultivées en dehors de l'Hexagone et récoltées au cours de leurs expériences au sein des établissements à l'international. Sans renier les fondements de l'enseignement à la française, Alix Martelly et Jean Christophe Orain entendent dépoussiérer l'héritage de Napoléon, avec un regard un tant soit peu plus moderne sur les besoins de l'enfant d'aujourd'hui... et de l'élite de demain. "Quelle est l'excellence que l'on veut promouvoir ?", s'interroge le nouveau proviseur du Lycée Molière, pour qui "il y a dans le monde des millions d'excellents élèves en concurrence, avec le même niveau de savoir". "Ce sont leurs compétences de vie qui font la différence", estime-t-il. "On a trop longtemps caricaturé le système nord-américain", considèrent à l'unisson Alix Martelly et Jean-Christophe Orain. Pour la directrice du Primaire, il s'agit dès les plus petites sections d'insufler au sein de l'établissement une nouvelle philosophie d'accompagnement des élèves et d'évaluation de leurs compétences, "en prenant comme levier leurs forces et en renforçant ce qu'ils ne savent pas encore". D'où le focus mis sur "les compétences de vie", qui devrait promouvoir notamment la capacité des élèves à résoudre des problèmes et prendre des décisions, à développer une pensée créatrice et critique, ou encore à savoir communiquer plus efficacement et gérer les relations interpersonnelles. "S'ouvrir au monde et préparer l'avenir" : la devise pourrait s'appliquer au nouveau projet d'établissement, qui préconise des orientations témoignant "d’une préoccupation du bien-être de l’enfant, de l’épanouissement de l’élève et de sa construction en tant que citoyen dans un monde moderne et durable".

lycée molière, villanueva de la cañada madrid
Le projet d'établissement préconise des orientations témoignant "d’une préoccupation du bien-être de l’enfant, de l’épanouissement de l’élève et de sa construction en tant que citoyen dans un monde moderne et durable". / DR

 

Les parents ont toute leur place à l'école

Mais la bienveillance que la direction entend consolider à l'égard des élèves, l'éducation et la communication émotionnelle qu'elle sous-tend, est appelée à s'appliquer dans une démarche plus globale, visant à renforcer la cohésion de l'ensemble des acteurs de l'institution. Le projet d'átablissement 2021-2025 a de fait été rédigé en impliquant les enseignants, mais aussi les parents d'élève de Molière. "Nous plaçons la relation avec les parents au centre de nos préocupations" insiste ainsi le nouveau proviseur, pour qui il est essentiel de "poser les bases de relations de coopération fructueuses avec les APAs" : "Les parents ont toute leur place à l'école", tranche-t-il. Illustration de cette volonté d'impliquer plus encore les progéniteurs au projet pédagogique, le portfolio numérique, mis en place dans le Primaire via la plateforme Seesaw permet ainsi d'ouvrir une porte sur les activités menées à bien dans les classes met de rendre visible l'existant. "Développer le sentiment d’appartenance des membres de la communauté" ou "Renforcer les relations entre parents et enseignants" constituent ainsi certaines des actions prévues pour les années à venir, au sein du lycée, afin d'éviter "toute forme d'ostracisme". 

 

Nous devons donner les moyens aux élèves d'accéder aux meilleures universités espagnoles

D'autant que la nouvelle direction entend bien renverser une tendance préocupante, avec la perte d'une centaine d'élèves en 4 ans. Les raisons ne manquent pas pour expliquer cette érosion, de la baisse démographique aux effets économiques de la crise du Covid, en passant par le rallongement de l'âge d'accueil dans certaines crèches. Il n'empêche que Molière propose une offre d'excellence dans un environnement où la concurrence est rude et où, qu'on le veuille ou non, les parents d'élèves sont aussi clients et consommateurs. Dans ce contexte, le lycée ne peut pas se contenter de faire valoir un parcours scolaire qui fait la part belle à la citoyenneté et à l'esprit critique, qui favorise l'apprentissage de trois langues, s'inscrit dans un projet eco-école innovant ou qui se distingue de l'ensemble du réseau des établissements français en Espagne, par son focus mis sur les sciences et le numérique... Même si tous ces points sont avérés. "Nous devons donner les moyens aux élèves d'accéder aux meilleures universités espagnoles", défend Jean-Christophe Orain, conscient des attentes des parents d'élèves, notamment ceux issus de la communauté locale, en la matière. A cet égard, la question de l'évaluation est centrale. "Dans la culture française, on a des enseignants très réticents à donner un 16 ou un 18 à un très bon devoir", reconnaît le proviseur, "les Anglo-saxons et les Espagnols sont beaucoup plus généreux". Là encore, l'instauration de "l'évaluation par compétences" et "l'évaluation des parcours" prônées par le projet d'établissement devraient s'avèrer essentielles. Surtout il devient urgent de réviser la manière d'apprécier les travaux des élèves, et ne pas craindre l'excellence des notes, ne serait-ce que pour éviter que d'autres établissements ne "trustent" les meilleures universités espagnoles. "Nous avons un leadership à affirmer là-dessus", estime Jean Christophe Orain.

"On va promouvoir l'excellence et la réussite, en n'oubliant personne", résume-t-il. Directrice du Primaire et Proviseur se disent en tous cas "enchantés de reprendre les cours en présentiel", après une parenthèse Covid qui aura permis d'apprendre beaucoup, certes, au cours de laquelle les renforcements en personnels et en moyens auront été importants, mais où il a fallu s'efforcer aussi à ce que la partie pédagogique garde le dessus sur l'aspect sanitaire. "Etre avec les enfants c'est ce que l'on aime", se réjouissent-ils. Ensemble, ils sont conscients que le Lycée Molière connaît "un nouveau départ, avec de nouveaux horizons et de nouveaux objectifs". 

des enfants en classe dans le lycée molière de madrid
"l'évaluation par compétences" et "l'évaluation des parcours" prônées par le projet d'établissement Levraient s'avèrer essentielles / DR

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet