Lundi 21 septembre 2020

Le Lycée Molière de Madrid reçoit le label Eco-école

Par Vincent GARNIER | Publié le 22/10/2019 à 09:39 | Mis à jour le 22/10/2019 à 09:44
Photo : Lycée Molière
label eco ecole

Vendredi dernier à Villanueva de la Cañada, c'est avec une émotion non cachée que la direction, les professeurs, les parents d'élève et les "éco-délégués" de classe ont organisé une petite visite guidée de l'établissement, sous le prisme du développement durable.


Du potager scolaire aux points de recyclage gérés par les élèves, en passant par toute une série de projets "éco-pédagogiques", c'est à Molière un véritable fil vert qui, de la Maternelle au Secondaire, assure l'éveil au respect de l'environnement, dans chaque classe, à chaque degré et à chaque niveau. Une démarche qui porte ses fruits et fait l'objet de reconnaissances, avec la remise par l'ADEAC (Asociación de Educación Ambiental y del Consumidor) du label Éco-École, valorisant la démarche de développement durable et récompensant l'engagement de toute l'équipe éducative et des élèves. Un fanion vert flotte désormais aux côtés des drapeaux français, espagnol, européen et britannique, dans la cour du lycée, comme symbole de son engagement. "La philosophie Éco-École fait désormais partie de l'identité du Lycée Molière" a ainsi déclaré Guylène Esnault, Conseillère Culturelle Adjointe à l'Ambassade de France à Madrid.

éco école molière


  

Le potager : "J'ai la pêche", "ramène ta fraise"

Cette reconnaissance vient couronner plusieurs années d'engagement de l'ensemble de la communauté de l'établissement sur la question du développement durable. Impulsé il y a 3 ans par les parents d'élèves, le potager s'est ainsi converti en un véritable objet pédagogique, avec l'appropriation de l'espace par le corps enseignant. Que ce soit pour pratiquer le français ou la langue de Shakespeare, les maths, la bio, la démarche expérimentale ou l'éveil à la citoyenneté, le travail qui a été réalisé sur la parcelle a toujours laissé, à travers toute une palette d'apprentissages, la part belle à la question environnementale. La direction, mais aussi la Mairie de Villanueva de la Cañada, ont su débloquer des moyens, notamment financiers, pour promouvoir son développement. "C'est un espace idéal pour travailler l'humain, pour prendre le temps avec les enfants. On vient là, on se pose et on s'écoute, on observe et on partage", évoque Julie, professeure d'anglais. Au cours de la visite, un arbre symbolique a été planté à proximité des plants de tomate, dont il devrait assurer la polénisation.

potager molière

Un projet global

Tomates, aubergines et courgettes ne constituent néanmoins que la pointe d'un pistil qui ne doit pas cacher rhizomes et racines d'un projet global, qui s'ancre dans une démarche encadrée par le projet d'établissement. Ce dernier laisse de fait une large place au développement des compétences citoyennes des élèves, dont le respect de l'environnement fait partie. De la grande diversité des activités menées à bien dans l'établissement en rapport avec la question, on retiendra la participation au concours "The Great Plant Hunt", dont Molière a été lauréat cette année pour l'Espagne. A cette occasion, les élèves avaient, sur le cycle 2018-2019, réalisé une carte interractive et évolutive des espaces verts au sein du Lycée, permettant, grâce à des icônes, de connaître les espèces qui y poussent via des fiches informatives détaillées. Le Prix, remis par la ADEAC, récompense donc l'initiative, mais stimule, voire oblige moralement, l'établissement et les élèves à poursuivre leur engagement pour préserver l'environnement.

Pour Olivier Denis, directeur du Primaire et pilote de l'action au sein du Lycée, "le label Éco-École, de par sa dimension internationale, regroupant 51.000 écoles dans 67 pays, est une opportunité extraordinaire de pouvoir échanger avec des établissements de tous horizons, sur les initiatives qu'ils mènent à bien". Molière est le premier établissement français du réseau à recevoir cette labélisation internationale, c'est une fierté pour toute la communauté, mais on l'a vu, un aiguillon aussi pour poursuivre dans cette direction. 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

jojo sam 26/10/2019 - 10:06

formidable...bravo aux proviseur, professeurs, élèves!!!!!!

Répondre

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma

Sur le même sujet