Jeudi 23 septembre 2021
TEST: 2271

A. de Fontanges: "Nous défendrons l'augmentation des crédits à l'AEFE"

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 18/05/2021 à 21:00 | Mis à jour le 19/05/2021 à 17:08
Photo : Antoine de Fontanges, tête de liste pour "Parlons des Français d'Espagne", est aussi administrateur et trésorier de l'Entraide Française de Madrid / DR
antoine de fontanges

Dans le cadre des élections consulaires, lepetitjournal.com a contacté les candidats des 5 listes en lice sur la 2e circonscription en Espagne. Nous publierons cette semaine les interviews des têtes de liste dans l'ordre du tirage au sort organisé par le Consulat général de Madrid. Questions-réponses avec Antoine de Fontanges, de la liste "Parlons des français d’Espagne".

Les élections consulaires auront lieu en Espagne le 30 mai prochain. Les Français de la 2e circonscription d'Espagne, qui couvre tout le territoire sauf Baléares, Aragon et Catalogne, sont appelés à voter pour 6 conseillers. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai au mercredi 26 mai 2021.


Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Originaire de Boulogne-Billancourt (Hauts de Seine), je suis arrivé en Espagne en 1999 pour un VSNE à Pampelune. Après Madrid et Séville, je suis établi depuis 15 ans à Madrid ou je m'occupe d'une micro PME, filiale d'un groupe textile français spécialisé dans le vêtement pour l'hôtellerie. 

Philanthrope, je suis engagé dans le monde associatif depuis 28 ans dont plus de 20 dans la lutte contre l'exclusion. Lors de mon séjour à Séville, je fus secrétaire du Cercle Eiffel qui est un lieu de rencontre entre les entrepreneurs français et espagnols d'Andalousie. Depuis 2010, je suis administrateur et trésorier de l'Entraide Française de Madrid où nous venons en aide à nos compatriotes dans le besoin. À ce sujet, lepetitjournal.com m'a consacré un article en 2019


Comment avez-vous constitué votre liste ?

Notre liste est soutenue par Les Républicains et Les Centristes. Pour la composer, nous avons fait appel à des militants et des sympathisants ainsi qu'à des personnes recommandées par nos prédécesseurs de la liste de 2014, Français d'Espagne. Habitants les quatres coins de la circonscription, les candidats de notre liste sont engagés dans l'associatif et dans la vie de la communauté française et souhaitent contribuer à améliorer la vie de leurs compatriotes.


Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de la circonscription ?

Il y a deux problèmes principaux auxquels font face nos compatriotes. L'accès à l'éducation française et l'impact de la fermeture des Consulats sur les formalités administratives comme le renouvellement des papiers.  


Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Le Conseiller des Français de l'Etranger est la courroie de transmission entre les Français de l'étranger et l'administration française. Il est là pour les conseiller sur leurs droits, les aider dans leurs formalités avec l'administration, défendre leurs intérêts (aides sociales, bourses scolaires, retraites, fiscalité) avec le soutien des Sénateurs des Français établis hors de France (notre liste est soutenue par 5 des 12 sénateurs). Le Conseiller est aussi en contact avec les associations et les services sociaux du consulat pour venir en aide à ceux de nos compatriotes qui passent par des situations compliquées et nécessitent l'aide de la Nation.


Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Notre programme comporte 8 blocs, les trois principaux concernent l'éducation, la solidarité et les formalités administratives.

Pour l'éducation, nous défendrons l'augmentation des crédits à l'AEFE et les bourses pour les familles les plus modestes ainsi que la recherche de nouveaux modes d'enseignements pour les familles qui ne peuvent pas avoir accès à l'enseignement français pour des raisons économiques ou géographiques. L'éducation est un lien important avec la France et nous devons le maintenir et le développer. 

La solidarité est aussi un axe majeur qui doit beaucoup à mon engagement associatif en faveur des plus démunis. La France ne peut pas laisser tomber ses enfants et nous devons mettre tout en œuvre pour venir en aide à nos compatriotes dans le besoin. Il y a de nombreuses associations d'entraide qui gagneraient à travailler ensemble et nos compatriotes méconnaissent leurs droits et les aides existantes tant au niveau des aides françaises comme les aides espagnoles. Notre mission sera de mieux les informer et les orienter dans leurs démarches. 

La fermeture des Consulats et des antennes consulaires a compliqué énormément la vie de nos compatriotes. Un simple renouvellement de passeport est un vrai périple pour ceux qui vivent loin des grandes villes, pour les personnes âgées et ceux qui ont des problèmes de mobilité. Nous demanderons à l'administration d'augmenter la fréquence des tournées consulaires et de travailler sur de nouvelles manières de rapprocher l'administration de nos compatriotes. 
 

Allez-vous voter aux élections consulaires le 30 mai prochain ?
Choices
Nous vous recommandons
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Demosthène mer 19/05/2021 - 08:11

Les bonnes vieilles promesses électorales adressées au fonds de commerce des candidats, pathétique

Répondre
Sur le même sujet