Impôts en Espagne: Dis-moi où tu vis, et je te dirai combien tu paies premium

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 04/04/2022 à 15:30 | Mis à jour le 05/04/2022 à 09:23
Photo : Kelly Sikkema
Quelqu'un fait des calculs pour sa déclaration d'impôts

Impôt sur le revenu, impôt sur la fortune, droits de succession et de donation, droits de mutation, taxes propres à chaque région, etc. Force est de constater que, suivant l'endroit où l'on réside en Espagne, on peut payer plus ou moins d'impôts. Lepetitjournal fait le point.

 

 

Résider à Madrid, en Catalogne ou à Valence a son importance du point de vue fiscal. C'est ce qui ressort du rapport sur les perspectives de la fiscalité régionale 2022, dans lequel le REAF (Registro de Economistas Asesores Fiscales, conseil général des experts en fiscalité) effectue une comparaison exhaustive sur l'imposition des revenus, du patrimoine, des successions, des donations et transmissions de patrimoine dans les différentes communautés autonomes.

Madrid, région où l'on paie le moins d'impôts

Selon cette radiographie complète de la fiscalité en Espagne, Madrid est la communauté autonome qui a la fiscalité la plus attractive du pays, puisque c'est là où l'on paie le moins d'impôts, tant pour les contribuables les plus riches que pour les plus pauvres.

Valence, les impôts les plus élevés

A l'opposé, Valence est la région autonome qui taxe le plus les revenus les plus élevés, en confisquant 54%, et la Catalogne est celle qui taxe le plus les revenus les plus faibles, avec 20% (en additionnant les taux régionaux et de l'État).

 

Impots Tableau comparatif par tranche d'impôt et région d'Espagne
Tableau comparatif par tranche d'impôt et région d'Espagne / source: REAF-CGE

 

Ce tableau comparatif montre à quel point Madrid est la région où les impôts sont les plus bas dans presque toutes les tranches de revenus (en vert), par rapport à la Catalogne, qui frappe durement les revenus moyens, et à Valence, les revenus élevés (en rouge). D'ailleurs, REAF signale que les différences entre les deux régions sont si importantes qu'un contribuable gagnant 30.000 euros par an paiera en Catalogne 358 euros de plus qu'à Madrid.

 

Impots Exemple d'IRPF pour un revenu annuel de 30.000 euro
Exemple d'IRPF pour un revenu annuel de 30.000 euros / Source: REAF-CGE

 

 

Cette économie est encore plus importante pour les revenus élevés et très élevés. Ainsi, dans le cas d'un revenu de 110.000 euros, la différence entre Madrid et Valence est de près de 3.000 euros, tandis que pour un revenu de 300.000 euros, la distance entre ces deux régions est de 18.000 euros.

 

Impots Exemple d'IRPF pour un revenu annuel de 100.000 euros
Exemple d'IRPF pour un revenu annuel de 100.000 euros / Source: REAF-CGE

 

Pour réaliser cette comparaison entre les régions de l'impôt sur les revenus, le REAF a pris comme exemple un contribuable célibataire, sans enfant, de moins de 65 ans, et sans handicap ou autre circonstance personnelle qui pourrait lui donner droit à une déduction.

Le taux d'imposition maximum en Espagne est de 45,5%

En ce qui concerne l'Europe, le REAF indique que le taux d'imposition sur le revenu en Espagne, de 45,5%, se situe dans la moyenne de celui des autres pays de l'UE. Toutefois,  il existe déjà plusieurs régions espagnoles dont le taux marginal cumulé atteint 50%, telle que la Catalogne, ou le dépasse, comme c'est le cas de La Rioja, avec 51,5%, et de la Communauté de Valence, qui atteint 54%, des taux qui figurent déjà parmi les taux marginaux les plus élevés de l'UE. Seuls la Belgique, avec 53,1% et le Danemark, avec 55,9% sont au-dessus. La France, quant à elle, applique un taux de 51,5%.

 

Impots Tableau des taux d'imposition dans l'UE

 

Pour revenir à l'Espagne, les fiscalistes ont expliqué les principales nouveautés de 2022 par rapport à l'année précédente. Dans l'ensemble, ils concluent que la tendance des communautés autonomes pour cette année a été de réduire les impôts, à l'exception de la Catalogne, qui a prévu des réductions d'impôts pour les revenus les plus faibles tout en augmentant ceux liés aux revenus des tranches intermédiaires.

 

Plus précisément, l'Andalousie, la Galice, Madrid et la région de Murcie ont abaissé leurs taux, tandis que le Pays basque et la Navarre les ont déflaté de 1,5% et 2%, respectivement, pour prendre en compte l'inflation. Le REAF a rappelé que la Communauté de Madrid vient d'approuver une réduction d'un demi-point de toutes les tranches de l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF) et l'élimination de tous les impôts propres à la région pour 2022.

 

Impots Taux minimum et maximum impôts sur le revenu suivant régions d'Espagne
Taux minimum et maximum d'impôts sur le revenu suivant les régions d'Espagne / REAF-CGE

 

Catalogne, 19 taxes

Précisément, dans ce vaste document de plus de 400 pages, les économistes décrivent aussi les différents impôts et taxes propres de chaque région. Suivant les communautés autonomes, le contribuable -particulier ou entreprise- peut payer du simple au double. C'est ainsi que la Catalogne, avec 19 taxes propres - dont 4 ont été déclarées inconstitutionnelles - est la région autonome qui compte le plus grand nombre de taxes. On peut citer la taxe sur les logements vides, qu'a également introduite la Communauté de Valence en 2021. Les experts fiscalistes signalent ainsi d'importantes différences entre les régions, car si aux Baléares les impôts propres s'élèvent à 115,9 euros par habitant, en Castille-La Manche ils n'atteignent pas les 5 euros, et à Madrid ils ne dépassent pas un euro par habitant.

Bonification de 99%

Quant aux impôts sur la fortune et les droits de succession, les différences sont également notables entre les régions. Ce sujet provoque d'ailleurs depuis des mois une forte controverse entre le gouvernement et certaines communautés autonomes, telles que l'Andalousie ou la Communauté de Madrid, qui bonifient ces impôts, parfois jusqu’à 99%. Or, le gouvernement central a l'intention "d'harmoniser" toutes ces taxes, autrement dit, d'augmenter les impôts dans les régions autonomes qui ont les taxes les plus faibles. Le conflit en Ukraine a remis à plus tard cette nouvelle guerre fiscale.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale