Mercredi 2 décembre 2020

Fin de l’état d’alerte à Madrid, qui établit de nouvelles restrictions

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 25/10/2020 à 10:06 | Mis à jour le 25/10/2020 à 10:09
Photo : Mike Swigunski
coronavirus madrid

La fin de l’état d’alerte ne signifie pas la libre circulation pour tous dans la Communauté de Madrid. En effet, le gouvernement régional récupère les confinements sélectifs par zones et instaure une sorte de "couvre-feu" de minuit à 6 heures du matin.

 


Depuis samedi, 16h47, heure à laquelle l'état d'alerte a pris fin, la Communauté de Madrid a décidé de congeler toute activité sociale entre minuit et 6 heures du matin. Pendant cette période, les réunions, même limitées à un maximum de 6 personnes, sont interdites, sauf pour des raisons de soins aux personnes âgées, malades ou handicapées, en cas de force majeure ou pour le travail. 


200 fêtes illégales le week-end

En d’autres termes, il s’agit d’éviter les fêtes privées qui sont à l’origine de nombreux foyers de contagion. La police municipale a ainsi dénombré, pendant le pont du Pilar, plus de 200 fêtes illégales et mis un total de 1.528 amendes pour "botellón". Actuellement, 80% des nouveaux cas de contagion surviennent lors de réunions familiales ou entre amis, et un tiers touche les 15-29 ans.


Pas de vrai couvre-feu

Malgré l'interdiction des réunions nocturnes, le métro continuera à assurer le service jusqu'à 1h30 du matin pour les trajets considérés comme essentiels. Il sera également possible de marcher dans la rue entre minuit et 6 heure du matin. En effet, il ne s’agit pas d’un couvre-feu à proprement parler puisque, pour des raisons légales, la Communauté de Madrid peut restreindre les activités sociales, mais en aucun cas limiter la libre circulation, qui est une compétence du gouvernement central. 

Par ailleurs, dans toute la Communauté de Madrid, les hôtels, restaurants, cinémas, théâtres, établissements de spectacles publics, résidences universitaires, installations sportives, parcs et jardins doivent fermer au plus tard à minuit et ouvrir à partir de 6h00. Dans le cas des hôtels et des restaurants, ils ne peuvent plus admettre de clients après 23 heures.


Extinction des feux à 22h00

Quant aux commerces, la fermeture doit s’effectuer avant 22 heures, à l'exception des pharmacies, des centres médicaux et vétérinaires et des stations-services. Seuls les centres commerciaux dotés de cinémas, de restaurants ou d'installations de loisirs peuvent fermer à minuit.

En règle générale et dans toute la région, les installations sportives en salle, les hôtels et la restauration doivent réduire le nombre de places assises à 50%. Les seules exceptions à cette règle générale de 50% sont les théâtres, cinémas et autres centres culturels, les terrasses en plein air et les centres commerciaux, qui restent à 75%.


Retour des confinements sélectifs

Par ailleurs, le gouvernement régional a récupéré son système de confinements sélectifs et établi des restrictions à la mobilité dans 32 zones de santé. Ces mesures sont entrées en vigueur lundi 26 octobre pour deux semaines.

Pour déterminer les zones, Madrid a fixé le taux d'incidence à 500 cas pour 100.000 habitants, face aux 750 cas précédemment. Ces 32 zones, qui représentent 10% de la population de la région, concernent douze municipalités : Madrid capitale, Collado Villalba, Guadarrama, Majadahonda, Pozuelo de Alarcón, Parla, Colmenar Viejo, Morata de Tajuña, Torrejón de Ardoz, El Boalo, Villarejo de Salvanés et Colmenar de Oreja.

Quant à Madrid, les quartiers confinés sont Núñez Morgado (district de Charmartín), Guzmán el Bueno (Chamberí), San Andrés, San Cristóbal et El Espinillo (Villaverde), Entrevías, Peña Prieta, Pozo del Tío Raimundo, Alcalá de Guadaíra, Rafael Alberti et Numancia (Puente de Vallecas), Daroca (Ciudad Lineal), Vinateros Torito, Pavones et Vandel (Moratalaz), Puerta del Ángel (Latina), Virgen de Begoña (Fuencarral-El Pardo), Infanta Mercedes et Villaamil (Tetuán).

Dans ces 32 quartiers ou villes, des restrictions d'entrée et de sortie sont établies dans le périmètre de la municipalité ou de la zone concernée, sauf dans des situations spécifiques : pour des raisons professionnelles ou médicales, l'accès aux centres éducatifs ou l'assistance aux personnes âgées, aux mineurs ou aux personnes dépendantes.
  

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet