Mercredi 27 octobre 2021
TEST: 2271

L'Espagne en 2050: les points à retenir du rapport

Par Perrine Laffon | Publié le 23/05/2021 à 18:10 | Mis à jour le 02/07/2021 à 13:19
Photo :  Pool Moncloa/Borja Puig de la Bellacasa
rapport espagne 2050 sanchez

Le Président du gouvernement Espagnol Pedro Sánchez a présenté les grandes lignes de son projet national pour dessiner l'Espagne d'ici trente ans.

 

La stratégie nationale pour l'Espagne à l'horizon 2050 s'articule autour de neuf grands défis nationaux, regroupant une cinquantaine d'objectifs appuyés par environ 200 mesures qui, selon les mots du Président Sánchez, "permettront de garantir la prospérité et le bien-être de nos citoyens à l'avenir". Cette ambitieuse stratégie nationale à long terme s'appuie notamment sur une hausse de la fiscalité pour augmenter les recettes de l'État, sur une transformation énergétique pour la mobilité et l'industrie, ainsi que sur une amélioration de la productivité et une réduction du taux de chômage à 7%.

rapport espagne 2050


Améliorer la qualité de vie et le bien-être

L'Espagne a réussi à améliorer considérablement la longévité de ses habitants sur les dernières années, se positionnant comme l'un des pays à la plus longue espérance de vie. Néanmoins, cela soulève de nouveaux défis liés à la prise en charge de la vieillesse et de la dépendance : renforcer l'équilibre financier face à la hausse des dépenses publiques pour la santé, fournir des pensions de retraite adéquates et garantir l'égalité intergénérationnelle.

 

rapport espagne 2050

Objectifs chiffrés : 

• Augmenter progressivement la participation des personnes de plus de 55 ans dans le marché de l'emploi, en ramenant d’ici 2050 les taux d’activité des personnes âgées à des niveaux de plus en plus proches de ceux des pays de référence dans ce domaine, comme la Suède ou le Danemark.
• Augmenter progressivement les dépenses publiques pour la Santé jusqu'à 7 % du PIB au cours de la prochaine décennie.


Transformer l'Espagne en une société écologiquement neutre 

L'un des grands axes du rapport 2050 concerne l'impact écologique de l'Espagne : le pays veut réduire considérablement son empreinte carbone et doit pour cela opérer d'importants changements. En termes de mobilité tout d'abord, car en 2050 les véhicules individuels seront davantage mis de côté au profit de l'usage de véhicules électriques ou des transports en commun. L'usage du transport aérien sera également revu, afin  d'éviter d'utiliser l'avion pour les distances les plus courtes.
Les industries devront également réaliser de profonds changements pour opérer cette transition écologique : l'Espagne aimerait passer d'une économie linéaire (actuelle) à une économie circulaire, où la valeur des produits et des matières premières soit maintenue aussi longtemps que possible, en réduisant au minimum la production de déchets.

rapport espagne 2050

Objectifs chiffrés : 

• Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 90% d'ici 2050
• Énergie électrique : atteindre 74% d'énergies renouvelables en 2030, et 100% en 2050


Réduire les inégalités

Il s'agit là de l'un des points à améliorer les plus épineux : on constate d'importantes inégalités de revenus et de conditions de vie au sein de la population espagnole. Une tendance qui s'est accentuée depuis 2007. Selon le rapport, l'inégalité intergénérationnelle s'est particulièrement creusée ces dernières années : les habitants de plus de 65 ans possèdent cinq fois plus de richesses que ceux de 35 ans. Ce déséquilibre se reflète dans l'inégalité d'opportunités et dans la mobilité sociale. En Espagne, l'égalité des chances dans le domaine de l'éducation et de l'emploi est l'une des plus basses de l'Union européenne. 

rapport espagne 2050

Objectifs chiffrés : 

• Réduire la part de personnes menacées de pauvreté de 22 % actuellement à 18 % d’ici à 2030, pour atteindre 10 % d’ici à 2050.
• Augmenter progressivement les recettes fiscales (IRPF), passant de 37 % du PIB actuel à 43 % en 2050

Retrouvez le Rapport complet ici.

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
7 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Giel358 lun 24/05/2021 - 07:25

Alors que ces jours sont - je l'espère - comptés, Pedro del Gran Poder nous arrive avec son plan 2050. "Des mots" comme le chantait Dalida. De la poudre aux yeux. Nous vivons une crise sanitaire sans pareille et personne ne peut en présager les conséquences sur le long terme. Une constatation cependant. Une fois encore, en bon socialiste, Pedro Sanchez n'a d'autre solution que d'augmenter la fiscalité afin d'augmenter les réserves de l'État. Trop incompétent pour promouvoir d'autres sources de revenus. L'Espagne mérite mieux que ce "beau parleur".

Répondre
Commentaire avatar

tyrell mar 25/05/2021 - 08:55

" Nous vivons une crise sanitaire sans pareil" Quelle crise sanitaire ? Vous parlez des 0,00016% de victimes du virus, comme il a été récemment démontré en France, chiffres officiels de la santé publique à l'appui ? Il n'y a PAS de crise sanitaire. Il s'agit simplement d'essayer d'imposer le pass vaccinal, qui sera juste prétexte à la surveillance massive de la population (avec crédit social à la chinoise). Quand à la dette, on peut tout à fait l'annuler. Pour l'horizon 2050 en Espagne, c'est en effet de la poudre aux yeux. Entre-temps il y aura eu 5 gouvernements différents, et beaucoup de choses peuvent changer ....

Répondre
Commentaire avatar

Giel358 mer 26/05/2021 - 07:32

Tyrell... Je vois que le négationnisme a encore ses adeptes. Je me demande qui est le plus "doux rêveur" entre vous et Pedro del Gran Poder. Vous pour oser écrire que nous ne vivons pas une crise sanitaire mais un consensus mondial pour surveiller la population ou Pedro Sanchez quand il se projette en 2050.

Répondre
Commentaire avatar

brain3s lun 24/05/2021 - 11:31

Et voilà, toujours l’idée de rester les bras croisés et que le temps file sans rien faire, pleurnicher d’abord et après nous nous plaindrons d’une réaction retardataire. Une lecture attentive nous fait envisager grosso modo, un plan qui peut fournir a court et long therme une distribution plus balancée de la richesse et de la façon de vivre que seul quelques-uns veulent apprivoiser, déjà, pour eux-mêmes .

Répondre
Commentaire avatar

Lolywood mar 25/05/2021 - 09:11

Pour du long terme, il faudrait des mandats plus long....... Ici faut avouer que Sanchez n est pas au mieux dans les sondages.

Répondre
Voir plus de réactions
Sur le même sujet