TEST: 2271

Une enquête sur les abus dans l’Église espagnole bientôt ouverte

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 08/02/2022 à 13:44 | Mis à jour le 09/02/2022 à 11:04
Photo : Mateus Campos Felipe
une personne tient un crucifix, dans une église en Espagne

L'Espagne va ainsi rejoindre ses voisins, et en particulier la France, qui ont enquêté ces dernières années sur les abus sexuels au sein de l’Église catholique. Le Congrès des députés permettra la création d'une commission d'enquête sur ce terrible sujet.

 

Il n'existe pas de chiffres officiels. Ni l'Église, ni le ministère public, ni le gouvernement lui-même n'ont jamais pris la peine d'enquêter sur les cas d’abus sexuels au sein de l'église catholique en Espagne. Tout porte à croire que Pedro Sanchez a décidé de lever le voile sur des faits jusqu’ici entourés d'un épais manteau d'opacité.

Pour commencer, et afin d'avoir plus de détails sur le nombre de cas qui font l'objet d'une enquête dans le pays, le ministère public a demandé aux délégations de chaque communauté autonome de lui envoyer toute la documentation relative aux procédures engagées pour abus sexuels présumés sur mineurs au sein de l'Église.

D’autre part, le Congrès des députés vient d’adopter la demande de création d'une commission d'enquête parlementaire, dirigée par le Défenseur du peuple et composée d'experts, de membres de l'Administration, de victimes et, en principe, du clergé lui-même, sur la pédocriminalité dans l’église catholique espagnole.

L’Espagne, une exception en Europe

L’Espagne cesserait alors d'être une exception en Europe dans la manière dont elle traitait ce sujet jusqu’ici tabou. Le dernier à l’avoir fait est la France, dont une enquête exhaustive vient d’estimer à au moins 216.000 le nombre de mineurs victimes d'abus sexuels par quelque 3.000 religieux depuis 1950.

Ces chiffres choquants ont été récemment révélés par Jean-Marc Sauvé, président de la commission indépendante (CIASE), qui a produit un rapport de 2.500 pages, fruit de plusieurs années de travail. L'étude va dans le sens des conclusions dévastatrices auxquelles sont parvenus d'autres pays comme les États-Unis, la Belgique ou l'Irlande.

Mais l'Espagne n'est pas la France, l'Allemagne, la Belgique ou les États-Unis.  C’est l’Église française elle-même qui a mis sur pieds une commission indépendante, dirigée par l’ex vice-président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé. Ensuite, contrairement à d'autres pays, où un recensement officiel a été effectué par l'État ou les institutions religieuses, l'Espagne ne dispose pas d'un registre public de tous les cas d'abus. 

L'Église en Espagne compte 220 plaintes contre des prêtres

A ce jour, l'Église en Espagne compte 220 plaintes contre des prêtres entre 2001 et 2021, année où elle a rendu ces chiffres publics pour la première fois, avec des données fournies par l'institution du Vatican, chargée d'enquêter sur ces affaires. Parmi celles-ci, 151 ont été résolues et 69 restent ouvertes.

Le Vatican veut enquêter sur l'Église espagnole

Un autre décompte, celui du journal El País, porte à 611 cas et 1.246 victimes d'abus dans l'Église de 1945 à 2018. Il se base sur les rapports collectés par le journal lui-même, les décisions de justice et les affaires publiées dans les médias, en plus d’un dossier de 251 cas inédits que El Pais a remis au pape François. En décembre 2021, le Vatican annonçait qu’il allait enquêter sur l'Église espagnole pour abus sexuels sur mineurs. A cette même période on apprenait les conclusions de la commission Sauvé en France. C’est peut-être aussi ce qui a poussé le gouvernement espagnol à agir. 

Sur le même sujet
Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale