Jeudi 9 décembre 2021
TEST: 2271

Derniers changements de phase avant la fin de l'état d'alerte

Par Perrine Laffon | Publié le 14/06/2020 à 19:26 | Mis à jour le 14/06/2020 à 19:30
Photo : Creative Commons
coronavirus espagne

Presque toute l'Espagne entre en phase 3 du plan de sortie de confinement lié à la pandémie de Covid-19, à l'exception de la région de Madrid, de l'aire métropolitaine de Barcelone, et d'une partie de Castille-et-Léon.

 

À une semaine de la date prévue pour la fin de l'état d'alerte en Espagne, les autorités ajustent les derniers changements de phases et levées de restrictions. Après 90 jours d'état d'alerte, le ministre de la Santé Salvador Illa a rappelé que l'Espagne a vécu le confinement le plus dur de l'Union européenne, mais qui "a permis une désescalade sûre et effective". Le responsable des alertes médicale Fernando Simon a confirmé l'évolution très positive de l'épidémie. "L'Espagne a acquis une meilleure capacité de détection précoce de cas", a assuré le médecin, "à l'heure actuelle 55.000 cas suspects sont étudiés chaque semaine, et des tests PCR sont effectués pour environ 93% d'entre eux".


75% de l'Espagne en phase 3

Suite aux ajustements de phases présentés par Salvador Illa et Fernando Simon, trois habitants sur quatre sont en phase 3 du plan de sortie du confinement ce lundi. Plusieurs régions étaient déjà dans cette phase, auxquelles s'ajoutent les zones sanitaires de Tolède, Ciudad real et Albacete dans la région de Castille-la-Manche, les zones de Burgos, Palencia, León, Zamora et Valladolid dans la région de Castille-et-Léon, de Cataluña Central et de Girona en Catalogne, et la région de Ceuta. Les trois provinces de la communauté Valencienne passent également en phase 3, avec une libre mobilité inter-provinces à l'intérieur de la région. La région d'Estrémadure (déjà en phase 3), autorise également les déplacements entre départements. En phase 3, le nombre de personnes pouvant se rassembler passe à vingt, et les terrasses peuvent fonctionner à hauteur de 75% du nombre de tables habituel. Il est possible de consommer à l'intérieur des restaurants et des bars, dans la limite de 50% de la capacité d'affluence, et les théâtres, les cinémas, les commerces et centres commerciaux peuvent également ouvrir dans cette limite de 50% de leur capacité d'accueil. 


Madrid et Barcelone, dernières agglomérations isolées

Lundi 15 juin, 12 millions restent toujours en phase 2. Parmi eux, les habitants de Madrid, de la zone métropolitaine de Barcelone et de la zone sanitaire de Lleida en Catalogne, et des provinces de Salamanca, Avila, Ségovie et Soria en Castille-et-Léon. Dans ces régions divisées en phases distinctes, la mobilité entre provinces n'est donc pas possible. À Madrid, une demande de passage en phase 3 est prévue pour le lundi 22 juin, jour de la fin de l'état d'alerte, ce qui signifie que les autorités locales pourront maintenir des restrictions d'affluence après la fin de l'état d'alerte. À Barcelone, des divergences d'opinions font surface entre la mairie, qui souhaitait la phase 3 dès cette semaine, et le Generalitat qui ne l'a pas encore demandée. Les zones sanitaires de Barcelone et de Lleida restent donc isolées du reste des communes catalanes. 


Galice, l'exception 

La communauté autonome de Galice, qui était déjà en phase 3, finalise avant les autres son plan de sortie du confinement. Il s'agit la seule région espagnole à intégrer la "nouvelle normalité" pour ses habitants à partir d'aujourd'hui, une semaine avant le reste du pays. La région a connu une importante baisse du nombre de cas de Coronavirus, avec une chute de 23% de nouveaux cas le jour de la demande de changement de phase. Ce week-end, 357 cas de malades du Coronavirus étaient actifs en Galice. Le ministère espagnol de la Santé a accédé à la demande du gouvernement régional de Galice qui, après avoir conclu correctement son plan de retour à la normalité, est désormais prêt à entrer dans cette nouvelle étape de réactivation des activités et de la société, régie sous les règles du "plan spécial de retour à la normalité" défini par le gouvernement. 
 
 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Madrid

CLASSEMENT

Quelles sont les meilleures villes où s’expatrier en 2022 ?

L’enquête internationale Expat Insider permet d’interroger les expatriés sur leur pays d’accueil, des témoignages qui déterminent quelles sont les meilleures villes où s’expatrier en 2022.

Sur le même sujet