Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Assurance tous risques plus chères pour une voiture électrique ou hybride

C'est ce que révèle la dernière étude de l'OCU, l'Organisation des Consommateurs et Usagers en Espagne. Une assurance tous risques est en moyenne 15% plus chère pour une voiture hybride non rechargeable et 17% pour une voiture électrique

Une voiture electrique se recharge en EspagneUne voiture electrique se recharge en Espagne
MITECO
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 30 novembre 2023, mis à jour le 30 novembre 2023

L'analyse de 23 contrats d'assurance automobile tous risques, avec et sans franchise, réalisée par l'Organisation des consommateurs et des usagers (OCU) révèle que l'assurance d'une voiture hybride rechargeable de taille moyenne est en moyenne 15% plus chère que celle d'une voiture à essence de prix et de performances similaires. Dans le cas d'une voiture électrique aux performances similaires (mais légèrement plus chère), le surcoût est de 17% en moyenne. Seuls 5 des assureurs analysés proposent un coût similaire, voire inférieur, pour une voiture hybride ou électrique non rechargeable.

Le coût de la réparation des batteries en cas d'accident peut atteindre 30.000 euros pour une voiture disposant d'une grande autonomie 

L'OCU estime que le surcoût pour une voiture électrique peut s'expliquer par le coût élevé de la réparation des batteries en cas d'accident, qui peut atteindre 30.000 euros pour une voiture disposant d'une grande autonomie, et par le fait qu'il est souvent nécessaire de les remplacer complètement par des neuves. Toutefois, cela ne se justifie pas pour une voiture hybride non rechargeable, car sa batterie est plus petite et donc considérablement moins chère (environ 1.000 euros). Toutefois, d'autres facteurs tels que la fréquence estimée des accidents ou le risque plus ou moins élevé de dommages à des tiers peuvent également entrer en ligne de compte.

Dans le cas d'une voiture électrique, les prix varient entre 400 et 1.700 euros selon l'assureur

En réalité, en cas d'accident avec une voiture électrique, l'assureur pourrait préférer une déclaration de sinistre qui évite le remplacement des batteries. C'est pourquoi l'OCU demande que la valeur maximale indemnisable dans les assurances tous risques soit toujours déclarée, afin que l'assuré puisse évaluer le coût de la prime qu'il va payer.

 

L'étude de l'OCU met en garde contre les énormes différences de prix des primes pour une même voiture entre les 23 assurances tous risques analysées qui, dans le cas d'une voiture électrique, varient entre 400 et 1.700 euros selon l'assureur. Les conditions offertes par Zurich Klinc pour une assurance tous risques sans franchise se distinguent par leur bon rapport qualité-prix, car elle est l'une des rares compagnies à ne pas pénaliser les voitures hybrides et électriques. Ses primes s'élèvent à 404 euros/an pour une Seat Leon XS (voiture à essence), 397 euros/an pour une Hyundai Ioniq (hybride non rechargeable) et 417 euros/an pour une Citroën ë C4 (électrique).

 

Parmi les assurances tous risques avec une franchise d'environ 300 euros, la couverture Liberty se distingue par son bon rapport qualité/prix. Dans ce cas, les primes s'élèvent à 192 euros pour une Seat Leon XS, 269 euros/an pour une Hyundai Ioniq et 231 euros/an pour une Citroën ë C4. Les prix proposés s'appliquent à un conducteur n'ayant jamais eu d'accident et titulaire d'un permis de conduire depuis plus de 10 ans.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024