Vendredi 16 avril 2021

"Invitadas": Sois belle et tais toi, au Musée du Prado jusqu'au 14/03

Par Monique Auxenfans | Publié le 04/03/2021 à 07:00 | Mis à jour le 04/03/2021 à 18:57
musée prado madrid

La première exposition organisée par le Musée du Prado, après sa réouverture, "Invitadas" (Invitées)  met en évidence le machisme dans l'art espagnol du XIXe siècle, jusqu'au 14 mars.

 

Dans le contexte des revendications du féminisme actuel, il est intéressant de nous rendre compte la situation défavorable des femmes à cette époque, dans ces tableaux appartenant en grande majorité au musée du Prado et pratiquement jamais exposés.

Toutefois, Carlos G. Navarro, commissaire de l'exposition souligne que "Invitadas ne représente pas la pensée du Musée, sinon ce que le XIXe siècle nous a laissé dans nos réserves. Il ne s'agit pas d'une exposition sur les artistes féminines du XIXe siècle, il s'agit plutôt d'une réflexion sur le contexte des femmes dans l'art de cette époque et cela sous plusieurs de ses facettes. Réflexion sur la façon dont les pouvoirs établis ont défendu et propagé le rôle de la femme dans la société et les arts visuels depuis le règne d'Isabel II jusqu'à celui de son petit-fils, Alfonse XIII. Un bon nombre de ces représentations de violences nous aide à comprendre la vision misogyne que nous avons héritée."

A cette époque, l'Etat achetait et accordait des prix aux œuvres moralisantes et fidèles aux normes patriarcales qui encensaient les idéaux de pureté et de virginité, avertissant les rebelles des conséquences de conduites jugées indécentes. 

La censure chassait du circuit officiel une série de thèmes concernant les droits et les libertés des femmes et les sujets épineux était réservé au domaine privé.  
Celles-ci n'étaient jamais considérées come faisant partie du système mais seulement comme des "Invitées" incommodes dans la scène artistique de leur temps. La position paternaliste assignée aux femmes correspondait à un idéal bourgeois conçu et établi par les hommes.

Plus d'infos :
 

Nous vous recommandons

monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Anays dim 07/03/2021 - 09:18

Merci pour ce bon décryptage de l’exposition.

Répondre

Communauté

AMBASSADE

Gerard Cockx: "La Belgique, l’épicentre européen des vaccins"

À l'occasion du centenaire de l'Ambassade de Belgique en Espagne, mais aussi des 100 ans de l'Ambassade d'Espagne en Belgique, les deux pays célèbrent main dans la main un siècle d'entente cordiale

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?

Sur le même sujet