TEST: 2269

Violences faites aux femmes : le Parlement lance son enquête

Par Stéphane Germain | Publié le 25/03/2021 à 09:36 | Mis à jour le 26/03/2021 à 09:44
Photo : John Cameron - Unsplash
violences femmes enquête police

La Commission des Affaires Intérieures lance deux enquêtes : une première quant à la gestion policière des hommages à Sarah Everard, et une seconde, plus vaste, sur les violences faites aux femmes.

 

Depuis le meurtre de Sarah Everard et la dispersion brutale d’un hommage en sa mémoire à Clapham Commons le 12 mars, la police britannique est sous le feu des projecteurs. Dans ce climat sensible, le gouvernement britannique est attendu au tournant quant à sa politique en matière de protection et de droits des femmes. En réponse aux récents évènements, la Commission des Affaires Intérieures annonce le lancement de deux enquêtes, et recueille dès aujourd’hui des témoignages.

La première enquête, la plus succincte, concernera les hommages à Sarah Everard des 13 et 14 mars. Une première séance d’audition des témoins est fixée ce 24 mars. Il s’agira pour la Commission d’examiner les décisions policières prises lors de ces rassemblements : “Nous avons été très inquiets quant à ce qui s’est produit lors des hommages (...), en particulier les scènes dont nous avons été témoins à Clapham Common et les décisions de police qui y ont été prises. Nous conduirons donc une courte enquête à ce sujet (...).” a annoncé Yvette Cooper, membre du parlement et cheffe de la Commission des Affaires Intérieures.

Une enquête sur les violences faites aux femmes au Royaume-Uni

La seconde enquête, qualifiée de “primordiale” sur le site du Parlement, fera état des violences faites aux femmes au Royaume-Uni. Le site précise que cette enquête visera particulièrement les viols et les faibles taux de condamnation concomitants : “(...) La commission lancera prochainement une enquête quant aux violences faites aux femmes, en se focalisant dans un premier temps sur la diminution inquiétante du nombre de poursuites pour viol”, précise Yvette Cooper. En effet, comme le rappelle aujourd’hui le Women’s Equality Party, seules 3% des accusations de viols débouchent sur une condamnation.

Dans le cadre de ces deux enquêtes, la Commission des Affaires Intérieures s’apprête à recueillir des témoignages clés de la part des organisatrices des hommages à Sarah Everard, de la Metropolitan Police (la police de Londres), de politiques locaux et de témoins directs de ces récents évènements.

Les premiers entretiens ont été menés ce jour. Ils ont été diffusés en direct sur le site du Parlement. Les premiers témoins étaient Reclaim These Streets (les organisatrices de l’hommage à Sarah Everard à Clapham Commons), la membre du Parlement Bell Ribeiro Addy, un observateur juridique et l’organisation Black Protest Legal Support. Dans un autre temps, le chef de la police du Nottinghamshire, Craig Guildford, a été entendu en tant que témoin lui aussi.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale