Vendredi 18 juin 2021

Un enseignant suspendu pour avoir montré des caricatures de Mahomet

Par Stéphane Germain | Publié le 30/03/2021 à 12:23 | Mis à jour le 31/03/2021 à 11:47
Photo : Flickr
caricature enseignant suspendu mahomet

Les faits ont eu lieu la semaine dernière : lundi 22 mars, un enseignant de la Batley Grammar School, au nord de l’Angleterre, a présenté des caricatures tirées du journal satirique français Charlie Hebdo à ses élèves dans le cadre d’un cours sur le blasphème.

Celles-ci représentaient apparemment le prophète Mahomet. Presque immédiatement après, des dizaines de parents mécontents -majoritairement de confession musulmane-, décidaient de manifester leur colère devant l’établissement. Ceux-ci allaient même jusqu’à exiger le renvoi de l’enseignant.

Face à l’émoi provoqué par son geste, le directeur de l’établissement a envoyé une lettre d’excuses aux protestataires. D’après la presse britannique, l’école regrette l’utilisation d’images “inappropriées” et a suspendu l’enseignant de 29 ans. Une enquête indépendante a depuis été lancée en parallèle. Cependant, certain.e.s estiment qu’une suspension est insuffisante, et la communauté religieuse en est donc venue jusqu’à exiger le renvoi pur et simple du professeur. D’après The Telegraph, celui-ci ainsi que sa famille ont dû être placés en lieu sûr.

Le ministre de l’éducation Gavin Williamson a, lui, condamné les intimidations menées contre l’enseignant. "Les écoles sont libres d’inclure ce qu’elles veulent dans leur programme, y compris des sujets difficiles ou controversés, sous réserve de leurs obligations de promouvoir le respect et la tolérance entre les personnes de confessions et de croyances différentes", a-t-il déclaré. Plusieurs associations défendant la liberté d’expression partagent ce point de vue et appellent à ne pas céder à la pression ni de la foule ni de l’émoi provoqué par cette affaire délicate.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Étudiante en Master 2 Nouvelles Écritures Médiatiques à Nantes. Journaliste et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet