Tuerie raciste aux Etats-Unis : le tireur demandait l’exécution de Sadiq Khan

Par Stéphane Germain | Publié le 16/05/2022 à 18:31 | Mis à jour le 16/05/2022 à 18:52
Photo : Loriane DiSabato - Flickr
Tuerie fusillade raciste suprémaciste Payton buffalo Sadiq Khan

Un adolescent a fait dix victimes dans un supermarché de la ville de Buffalo aux Etats-Unis. L’auteur, un suprémaciste blanc âgé de 18 ans, appelait au meurtre du maire de Londres dans son manifeste.

 

Une nouvelle tuerie de masse ébranle les Etats-Unis. Samedi 14 mai, un adolescent du nom de Payton S. Gendron a ouvert le feu dans un supermarché, faisant au moins dix victimes, en majorité des afro-américains. La fusillade aurait en effet été motivée par les convictions racistes du jeune homme qui se revendiquait du suprémacisme blanc. Gendron était vêtu d’un gilet pare-balles au moment des faits, et il était équipé d’une arme d’assaut ainsi que d’une caméra pour diffuser son crime en direct. Ce dernier a été arrêté sur place, et une enquête a été ouverte pour “meurtre au premier degré”.

 

“Quel meilleur signe de la renaissance blanche que l’élimination de cet envahisseur ?”

Un manifeste publié sur internet interpelle les enquêteurs, qui cherchent encore à savoir si le tueur de Buffalo en est l’auteur. Dans ce manuscrit, des idées racistes et antisémites sont longuement détaillées, au même titre qu’une liste d’ennemis de la “race blanche”. Parmi eux, le maire de Londres, Sadiq Khan. Pour l’auteur de la fusillade, Khan serait un “envahisseur musulman pakistanais” qu’il conviendrait d’éradiquer.

 

Dans le manifeste, il est écrit : “Sadiq Khan, l’actuel maire de Londres au moment de la rédaction, est un signe ouvert de la privation du droit de vote et du remplacement ethnique du peuple britannique dans les îles britanniques.” Pour l’auteur, il semble inconcevable que Sadiq Khan, fils d’immigrants et musulman, “siège désormais en tant que représentant du peuple de Londres. Londinium, le cœur même des îles britanniques.” La suite ressemble de plus en plus clairement à un appel au meurtre : “Quel meilleur signe de la renaissance blanche que l’élimination de cet envahisseur ?”

 

Sadiq Khan envoie ses “pensées” et ses “prières” aux victimes et leurs familles

De son côté, l’actuel maire de Londres a rendu hommage, dans un tweet, aux victimes de la fusillade : “Mes pensées et prières vont vers les habitants de Buffalo et toutes les familles qui ont perdu des êtres chers durant cette terrible attaque. Notre diversité est notre force. La haine ne triomphera jamais.”

 

Plus tard, sur Twitter toujours, il écrit que l’attaque terroriste de Buffalo met en lumière la “menace grandissante” de l’extrême-droite aux Etats-Unis et en Europe, appelant les pays du monde entier à s’unir contre cette montée d’une pensée qui chercherait la “division”. Une vision de concert avec celle du président américain Joe Biden, qui a dénoncé l’attaque et a rappelé que “tout acte de terrorisme intérieur, y compris un acte perpétré au nom d’une ignoble idéologie nationaliste blanche, est à l’opposé de tout ce que nous défendons en Amérique”. Le président français Emmanuel Macron ne s’est, lui, pas encore exprimé sur le sujet.

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale