Dimanche 22 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Théâtre : « The Flies » revient à Londres et dépasse les frontières

Par Jennifer Febvay | Publié le 04/06/2019 à 16:19 | Mis à jour le 04/06/2019 à 16:41
Photo : @ Exchange Theatre
The Flies Les Mouches Jean-Paul Sartre Exchange Theatre Londres anglais français théâtre pièce

Dix ans après le succès de leur première représentation de The FliesLes Mouches, de Jean-Paul Sartre – la compagnie Exchange Theatre revient avec une nouvelle version de cette pièce incontournable du théâtre français.

Arrivée dans la salle de répétition, ambiance studieuse. Les deux acteurs principaux, Meena Rayann et Samy Elkhatib, répètent pour leur prochain spectacle. Dans une autre, musiciens et comédiens répètent des morceaux de musique. Dix ans après le succès de leur première représentation de la pièce culte Les Mouches de Jean-Paul Sartre, la compagnie Exchange Theatre vous propose une version revisitée, dans l’ère du temps. Un remake façon « opéra rock » avec musiciens sur scène pour la bande son !

Une pièce qui interroge

« Si nous avons choisi cette pièce, c’est parce qu’elle est toujours aussi pertinente bien qu’elle fut écrite dans les années 1940 », explique David Furlong, metteur en scène. Il faut savoir que Les Mouches a été rédigé sous l’occupation nazie. « Cette œuvre est un cri de révolte contre la collaboration », analyse le jeune français. Un état d’esprit que ces artistes ont voulu perpétuer. « La première représentation avait eu lieu dix ans auparavant, au moment où les États-Unis mentaient au monde concernant les soit-disant armes de destructions massives détenues par l’Irak et aujourd’hui, nous assistons à une montée de l’extrême droit en Europe », ajoute le metteur en scène. Avec ce spectacle, Exchange Theatre compte aller plus loin que le théâtre et propose de repousser les frontières quelles qu’elles soient. Un personnage masculin qui devient féminin, un autre à mobilité réduite se déplaçant en chaise roulante… Exchange Theatre prône la diversité et questionne l’identité telle qu’elle est perçue de nos jours dans nos sociétés occidentales. Pour le décor, attendez-vous à un véritable chaos technologique. Écrans en tout genre, vieilles imprimantes disloquées, symptômes d’un monde qui va mal.

Une pièce universelle pour une compagnie aux multiples horizons

« À la base, il s’agit d’une tragédie grecque reprise par Sartre, auteur français. Cette pièce possède donc, de par son essence, une dimension universelle, tout comme son thème général qui a su traverser les époques », développe David Furlong. Une dimension que la compagnie souhaite également promouvoir à travers ses artistes. Pour les acteurs principaux, Samy est franco-égyptien et a grandi aux États-Unis tandis que Meena possède de fortes origines nord-africaines et cela fait maintenant vingt ans que la jeune femme travaille en anglais. Quant aux musiciens qui accompagnent la représentation, il s’agit d’un groupe de punk mauricien. Une compagnie aux multiples horizons. Le gros plus : la pièce sera jouée en anglais et en français selon les dates.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet