Lundi 23 novembre 2020

Suppression de 1000 postes dans trois centres culturels de Londres

Par Charles Flageul | Publié le 31/08/2020 à 19:55 | Mis à jour le 16/11/2020 à 17:36
Photo : Clifford - Unsplash
culture théâtre manifestation

C’est un nouveau coup dur pour le domaine des arts et de la culture au Royaume-Uni. En effet, cette semaine, le Tate Museum, le National Theatre ainsi que le Southbank Centre, ont été contraints de supprimer plus de 1000 emplois en raison de la crise sanitaire.

 

La colère des salariés de ces trois institutions

Alors que plus de 400 employés du National Theatre et du South Bank Centre vont perdre leur travail, le Tate Museum va supprimer à lui seul 300 postes.

Suite à cette annonce, le samedi 29 août, ils étaient des centaines d’artistes et de salariés de ces trois grandes institutions culturelles à se rassembler dans les rues de SouthBank pour protester contre la hausse des licenciements mais également pour inciter le gouvernement britannique à réagir. Confrontés à une crise économique surréaliste depuis la fermeture des centres culturels, ces salariés demandent en retour le droit à des indemnités de licenciement et une aide à l’embauche afin de retrouver un travail le plus rapidement possible.

Angoissés pour leur avenir professionnel et remontés par l’indifférence du gouvernement, les employés de ces trois institutions se retrouvent sans solution, sans soutien. Avec la perte de leur emploi, certains d’entre eux affirment être dans une situation de précarité absolue, ils se demandent comment ils vont bien pouvoir boucler leur fin de mois.

La culture, un secteur largement impacté par l’épidémie

Il faut dire que la pandémie de coronavirus n’a pas fait de cadeau à la culture. Il a été l’un des secteurs les plus impactés par le confinement. Pour venir en aide à ce secteur, le gouvernement a annoncé, dimanche 5 juillet, débloquer 1,57 milliards de livres pour la culture dont la survie a été mise en péril par l’épidémie. Cependant, pour les employés, cela reste insuffisant. Pour eux, cet argent ne reviendra non pas aux personnes qui en ont le plus besoin comme les femmes de ménage, les agents d’accueil et de surveillance mais aux plus privilégiés.

Les artistes confient être délaissés par un gouvernement largement préoccupé par la relance économique de ses grandes entreprises contrairement à celle de ses centres artistiques. En organisant ce rassemblement, les employés des trois institutions lancent un véritable appel à l’aide. L’objectif est clair : rappeler au gouvernement que la culture et les arts ne doivent jamais être mis de côté. Ainsi, pendant la manifestation, on pouvait voir des comédiens, des poètes ou encore des musiciens porter des banderoles et des pancartes sur lesquelles étaient inscrits les mots : « Culture is crucial », « Save our arts jobs », « Prioritise Culture ».

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Nous vous recommandons

Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet