Mardi 22 septembre 2020

Sainsbury’s innove avec une file d’attente virtuelle

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 29/07/2020 à 17:21 | Mis à jour le 29/07/2020 à 17:29
Photo : Adrien Delforge - UNSPLASH
sainsbury file attente application

Sainsbury's a commencé à tester un système de files d'attente virtuelles qui entend procurer aux clients la possibilité de patienter à distance pour faire leurs achats.

Les acheteurs pourront rejoindre la file d'attente à partir d'un emplacement distant, comme leur voiture, à l'aide d'une application pour smartphone. Cela permettrait d’annihiler les files d’attente interminables à l'extérieur d’une enseigne. Les clients de Sainsbury pourront télécharger l'application sur leurs smartphones, d'où ils pourront suivre leur position.

L'essai a commencé dans cinq magasins britanniques ce lundi et se poursuivra jusqu'à la mi-août. À l’approche de l’hiver, les experts disent que les commerçants doivent absolument trouver de nouvelles façons d'alléger les files d’attente.

Un porte-parole de Sainsbury's a déclaré que l'essai déterminerait si l'application pourrait rendre l'expérience d'achat des clients plus sûre et plus pratique. L’entreprise a également confirmé qu'elle continuerait à déployer son système de paiement mobile sans caisse. Le système fonctionne actuellement dans plus de 75 magasins, avec 40 autres prévus plus tard dans la semaine.

L'adaptation à la pandémie du Covid-19 a entraîné des coûts supplémentaires de 500 millions de livres sterling pour Sainsbury’s. La société a investi dans ses services numériques, embauché plus de personnels et modifié la disposition des magasins.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne,  abonnez-vous à notre newsletter en deux clics  !

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

EDITO

Pandémie : pendez-moi !

Où sont passés les plaisirs simples de la vie ? Je me suis réveillé ce matin avec cette question qui revient inlassablement, comme le bilan journalier du nombre de victimes liées au coronavirus.

Sur le même sujet