Royaume-Uni : plus de décès que de naissances pour la première fois depuis 1976

Par Maël Narpon | Publié le 07/07/2021 à 17:55 | Mis à jour le 07/07/2021 à 18:11
Photo : Javad Esmaeili - Unsplash
Photo d'un cimetière

La pandémie de Covid-19 n’a épargné personne au cours de l’année 2020, et certainement pas le Royaume-Uni où, pour la première fois en près de 50 ans, le nombre de décès a excédé celui des naissances.

 

C’est seulement la deuxième fois qu’un tel événement se produit depuis le début du XXème siècle, la dernière fois remontant à 1976. Ces chiffres ont été révélés par l’ONS (Office for National Statistics), et certains d’entre eux sont même encore plus révélateurs du bouleversement démographique provoqué par l’émergence du virus.

En 2020, ce sont 689 629 décès qui ont été enregistrés outre-Manche, soit le nombre le plus haut depuis la fin de la Première Guerre mondiale (à laquelle s’est ajoutée l’épidémie de grippe espagnole en 1918). Même l’année la plus noire de la Seconde Guerre mondiale n’avait pas comptabilisé autant de décès. « Nous sommes en guerre » avait déclaré le président français Emmanuel Macron l’année dernière. S’il n’est probablement pas pertinent de comparer une situation de guerre à une situation de pandémie, ce chiffre donne une autre perspective aux propos du président de la République.

En Angleterre et au Pays de Galle, 12% des décès sont survenus suite à une contraction du Covid-19. Lorsque l’on compare le nombre de décès à celui des naissances, on obtient une différence négative de 6438. Il ne faut cependant pas se méprendre quant à ce que cela signifie pour la population britannique qui est loin d’être en recul. L’ONS estime qu’elle aurait même augmenté entre mi 2019 et mi 2020 à hauteur de 0,4%, attribuant cette hausse à l’immigration.

 

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale