Samedi 6 mars 2021

Récit : une Française confinée à Londres en voyage en France

Par Pauline Berger | Publié le 25/11/2020 à 14:31 | Mis à jour le 10/12/2020 à 13:48
Photo : soroush karimi - unsplash
soroush-karimi-IZ86s5eV4hA-unsplash

Une prévention reposant sur la peur d'un contrôle qui n'arrive jamais ?

J'avais harcelé mes maîtres de stage pour obtenir tous les justificatifs possibles et imaginables afin d'être armée lors du tant redouté contrôle douanier. J'en avais des munitions : convention de stage en version française et anglaise, contrat de location, justificatif de déplacement professionnel. Et devinez-quoi ? On ne me les a pas demandés une seule fois lors du passage des frontières, tant à l'aller qu'au retour.

J'avais appelé le consulat français à Londres pour avoir toutes les informations quant aux conditions de déplacement entre le Royaume-Uni et la France, j'avais même écrit un article rappelant bien que les voyages motivés par d'autres raisons que le professionnel, la poursuite des études ou le motif impérieux, étaient interdits. Bilan : j'aurais très bien pu retourner en France simplement pour le plaisir de remanger de la vraie fourme d'Ambert, je n'aurais pas été plus embêtée.

Des trains annulés, des trains bondés

Il faut savoir que mes trajets aller-retour Paris Gare de Lyon - Lyon Part-Dieu, ont tous les deux été annulés par la SNCF. Jusque-là pas de problème, cela doit sûrement être dû au fait que le nombre de voyageurs est trop faible pour faire circuler plusieurs trains dans la journée. Je patiente donc cinq heures à la Gare de Lyon, après avoir réservé un train pour 17h52 au lieu de 12h13, pour au final voyager dans un TGV plus que complet, où la distanciation sociale n'est à aucun moment respectée ! Mais où est la logique ? Annuler des trajets pour agglutiner les passagers dans le peu de trains restant ? "Respectez la distanciation sociale" implore le Président Emmanuel Macron, après avoir prolongé le confinement de deux semaines. Mais quand on essaye d'être de se plier aux règles en se déplaçant pour des raisons reconnues par la loi, quand on essaye d'être de bons petits soldats anti-covid, on se rend finalement compte que celle qui applique le moins les directives gouvernementales est la SNCF, soit une société publique gérée par l'État.

 

non respect distanciation transport
Quai du RER D - Gare du Nord

 

non respect distanciation transport
Quai du RER D - Gare du Nord

 

non respect distanciation transport
Embarquement Hall 2 - Gare de Lyon

 

De ce fait, tout le monde se retrouve dans les gares aux mêmes horaires. Et à l'inverse, la gare est parfois complètement vide, aux horaires auxquels des trains qui auraient dû circuler ont été annulés. D'où ce dialogue que l'on a tous déjà entendu une fois, mais qui me fait toujours sourire, entre deux quinquagénaires se rencontrant par hasard à l'"espace voyageurs" de la Gare de Lyon [true fact] :

"- Bon allez on se fait un bisou masqué !
- Tu as vu comme c'est désert ? Je n'ai jamais vu ça.
- Remarque, c'est agréable !"

Le retour de l'attestation… elle ne m'avait pas manqué

Après ce voyage dans un train bondé, remplir une attestation pour aller me balader dans les champs de la campagne stéphanoise me paraît bien dérisoire. J'avais d'ailleurs complètement oublié de la remplir en sortant de l'Eurostar, jusqu'à ce que je reçoive un message de mes parents me rappelant sa bien triste existence.

La France est un des seuls pays européens à exiger cette attestation. Après avoir pu traverser Londres pour aller courir 1h15 à Canary Wharf, devoir me contenter d'un rayon d'un kilomètre et d'une plage horaire d'une seule heure pour faire du sport, me semble une sévère atteinte envers mes libertés. La responsabilité individuelle serait selon moi un critère de déplacement plus juste. À croire que les Français n'ont même pas la décence de se rendre compte que se regrouper sur les marches de l'hôtel de ville en période d'état d'urgence sanitaire est complètement irresponsable. Savoir que les randonnées dans l'immense parc naturel du Pilat à 45 minutes de chez moi me tendent les bras, alors que je suis contrainte de me balader dans mon jardin, me fait vite regretter la liberté londonienne.

Coming back to London sans encombre

L'Eurostar est définitivement la meilleure solution pour voyager de Londres à la France. L'exigence de la distanciation sociale est parfaitement respectée puisque seulement un siège sur deux est occupé. La compagnie ferroviaire semble également plus fidèle que ses concurrentes aériennes. Je devais en effet faire ce voyage en avion, mais mes deux trajets ont été annulés. J'ai également appris pendant mon séjour dans l'Hexagone que mon retour en France pour Noël par voie aérienne a également été supprimé, un mois à l'avance. Décidément !

Après avoir montré mon Public Health Passenger Locator Form au douanier anglais, rien de plus ne m'est demandé. Plus qu'une quatorzaine à supporter !

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet